actualités

nos partenaires

boutique

restez connectés

ffme imag

fiches ffme

écoute dopage FFME développement durable

Alpinisme : les nouveaux visages des équipes nationales

Alpinisme - 02/02/16 à 11:09

Du 29 au 31 janvier, se sont déroulées les sélections des équipes nationales d'alpinisme féminines et masculines. Retour en texte et en images sur le processus de sélection de ces formations d'élite et présentation des nouveaux alpinistes de haut niveau de la FFME.

Alpinisme : les nouveaux visages des équipes nationales
© FFME
Le lieu ? Grenoble. Les pré-requis ? Avoir une expérience significative en montagne et un niveau d'escalade autour du 7a pour les hommes et du 6b pour les femmes. 
 
Voilà pour les aspects techniques. Mais ils ne font pas tout : ce n'est pas un hasard si ces sélections des futures sélections d'élite de l'alpinisme version FFME commençaient vendredi matin par des entretiens individuels.
 
" Nous discutons bien sûr des courses qu'ils ont présenté dans leur dossier de sélection, mais nous souhaitons surtout cerner le candidat, son parcours et sa disponibilité pour les 3 ans à venir. Et bien sûr comprendre ses motivations ", explique Antoine PECHER, conseiller technique national à la FFME et responsable des équipes nationales d'alpinisme. 
 
Et quelles sont-elles généralement les motivations des membres de l'ENAM et de l'ENAF ? " Ils ont déjà un certain niveau en montagne et viennent pour gagner en compétences et en expériences ", poursuit le cadre de la FFME. " Et bien sûr pour rencontrer d'autres montagnards, de futurs compagnons de cordée ! "

Le processus de sélection

Après les entretiens qui comptent pour 50% de la note globale, place samedi et dimanche aux épreuves sur le terrain, qui - vous l'avez sans doute déduit - constituent les 50 autres pourcents du classement final. Quatre tests composent cette deuxième phase : une voie d'escalade en chaussons, une voie d'escalade en conditions de course de montagne, et considérant les conditions le dimanche, une épreuve en dry tooling et un test "cardio".

" Samedi matin, nous avons pris la direction d'une falaise dans les alentours de Grenoble et demandé aux candidats de grimper le plus haut possible dans une voie en 7c+ pour les hommes et en 7b pour les femmes. Bien sûr, ces tracés étaient au dessus du niveau de la majorité des candidats : seuls trois hommes sont parvenus au sommet et aucune des filles n'a pu sortir la voie dans le temps imparti. Il s'agissait de proposer des voies très techniques, typées montagne, pour se rapprocher le plus possible des contraintes de l'alpinisme de haut niveau  ", explique Antoine PECHER.

On prend les mêmes et on recommence l'après-midi, mais cette fois en "grosses" (comprendre avec les chaussures de montagne) et avec un sac lesté sur le dos. " Toujours des voies très "montagne" - autour du 6b+ - avec un temps réduit pour leur exécution ", poursuit le sélectionneur. 

Dimanche, les participants ont pris la direction d'un site de dry tooling - comprendre pour les profanes, de l'escalade sur le rocher mais avec les "outils" de la cascade de glace - piolets et crampons.

" Les conditions météo étaient difficiles, nous nous sommes donc repliés pour la quatrième épreuve sur un test physique "cardio" : 1350m de dénivelé positif et négatif à avaler le plus rapidement possible avec un équipement de montagne et un sac lesté à 20% du poids du participant ", raconte Antoine PECHER. On ne rigole pas dans les équipes nationales d'alpinisme. Enfin pas toujours...

Les résultats : la composition des équipes nationales d'alpinisme 

 

L'Equipe nationale d'alpinisme féminine, promo 2016 : 
 
AMOROS LARA 
VANPOULE MAUD 
COTTO FLORENCE 
BONETTO ELISABETH 
MARCOZ JOHANNA 
EDERLE ALEXIA 
 
L'Equipe nationale d'alpinisme masculine, promo 2016 : 
 
GEORGES RAPHAEL 
HALLEPEE JOSEPH 
NOIROT CHARLES 
LARDAT BASTIEN 
JOURNET ETIENNE 
DUPIN EMILE 
 
Félicitations à tous les participants aux sélections et bienvenue aux nouveaux membres des équipes !
Equipe nationale d'alpinisme