actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Bourse expé 2016 : direction la Géorgie !

Alpinisme - 06/10/16 à 16:14

Destination originale pour Symon WELFRINGER, Hugo DHERBEY et Hugo MAQUAIR, les trois membres d'une des expéditions lauréates de la Bourse expé FFME 2016 ! Ils se sont rendus en Géorgie, pour deux ascensions aussi majeures que singulières.

Bourse expé 2016 : direction la Géorgie !
© Symon Welfringer
Quand on pense montagne, on ne pense pas forcément immédiatement à la Géorgie. A tord, vous dirait Symon WELFRINGER. Le jeune homme et ses deux compagnons de cordée y sont partis entre le 12 juillet et le 16 août dernier pour réaliser deux premières répétitions de voies dures en mixte et rocher.
 
" Pourquoi la Géorgie ? Car nous cherchions une destination qui ne soit pas trop lointaine et surtout un terrain sauvage ", explique Symon WELTINGER. Et ils n'ont pas été déçu : pas de topo, ils n'ont pu préparer leur expédition que grâce à des photos et quelques informations glanées par ci par là. " C'est que face à la voie qu'on a vraiment pu se rendre compte de ce qui nous attendait ".  
 
 
Alors Symon comment se sont passées ces deux ascensions ?
 
" Notre expédition s'est déroulée en deux temps axés sur deux objectifs principaux. Nous sommes tout d'abord partis au camp de base de l'Ushba sud (sommet à 4710m) avec une semaine et demi de vivres dans le but de faire quelques courses d'acclimatation en d’enchaîner ensuite avec l'un de nos projets, la répétition de la voie Myshliaev (1700m, ED+).
 
Malheureusement, au retour de notre acclimatation, notre tente avait été fouillée et le sac dans lequel nous avions rassemblé tout notre matériel avait disparu. A ce moment, l'expédition prenait un tout autre tournant sachant qu'il nous restait à peine le matériel nécessaire pour réaliser des courses en neige, impossible donc d'accomplir nos objectifs principaux.
 
Après avoir prévenu la police locale et plusieurs jours d'attente, les militaires du village à proximité nous ont proposé d'aller ratisser les lieux aux alentours du camp de base. Après plusieurs heures de recherche, ils ont retrouvé le fameux sac !
 
Forts de cette bonne nouvelle, nous avons décidé d'aller vers notre second objectif, la voie Beknu (2100m, Td+) en face sud du Shkhara, point culminant de la Géorgie à 5193m. Après 5 jours de dur labeur, nous sommes venus à bout de cette face, et cochons la première répétition française de cet itinéraire encore très sauvage.
 
S'en sont suivis plusieurs jours de mauvais temps avant que nous nous motivions à retourner essayer la voie avortée à l'Ushba sud. Tout s'est bien passé malgré quelques perturbations que nous rencontrons à 600m du sommet. Après avoir franchi les dernières difficultés, nous devons faire face à un orage bien plus coriace qui nous arrose de grêle pendant plusieurs heures. Nous ne parvenons pas à atteindre l'emplacement de bivouac à temps et décidons d'engager une descente par la face en rappel (normalement la descente se fait sur l'autre versant). C'est donc sous la grêle que nous enchaînons les rappels sur de mauvais pitons... Un retour un chaotique !
 
 
Après cette aventure, nous avons pris quelques jours de break au bord de la mer Noire avant de très vite ressentir le besoin de retourner en montagne. C'est sur les pentes du Mont Kazbek à 5033m que nous finirons notre beau voyage. "