actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Championnat de France de difficulté à Niort

Escalade - 13/05/14 à 15:47

Ce week-end, la ville de Niort et la FFME organisaient le championnat de France d’escalade de difficulté senior. Victoires de Romain DESGRANGES et d'Hélène JANICOT.

Championnat de France de difficulté à Niort
© FFME

Un évènement majeur qui accueille depuis ce matin, dans la salle de l’Acclameur, près de 170 compétiteurs, parmi les meilleurs grimpeurs français. 

La crème de la discipline sera en effet bien présente pour cette compétition d’importance, qui permettra en outre d’accéder au titre de champion(ne) de France, mais également de décrocher une place en équipe de France pour les premières étapes de coupe du monde de la saison.

Ainsi, chez les féminines, Charlotte DURIF, championne de France en titre, remet son titre en jeu. Auréolée de 5 titres mondiaux chez les jeunes et de 13 titres nationaux, la demoiselle possède un bagage qui lui permettra peut-être de faire à nouveau la différence. Hélène JANICOT, vainqueur d’une étape de coupe du monde en 2012 et 3eme des championnats d’Europe 2013 sera à l’affut d’un premier titre national en senior. A surveiller également, les toutes jeunes Julia CHANOURDIE et Salomé ROMAIN, encore juniors cette année, mais redoutables d’efficacité.

Côté messieurs, Romain DESGRANGES (en photo ci-contre), champion de France 2012 et 2013 et champion d’Europe en titre fait office de favori. Il devra néanmoins surveiller Gautier SUPPER, très en forme, et médaillé en coupe du monde l’année dernière. A surveiller également, Manuel ROMAIN qui repart pour une nouvelle saison, ainsi que les petits jeunes qui montent, comme Thomas JOANNES.

Qualifications

Ce sont les hommes qui ouvraient la compétition, 80 compétiteurs divisés en 2 groupes, avec 2 voies par groupe particulièrement résistantes et homogènes, estimées entre 8a et 8a+ par une équipe d'ouvreurs aguerris : Corentin LE GOFF (ouvreur en chef et entraineur national), Michael FUSELIER, Florence PINET et Gérome POUVREAU) .

Au final, ils sont 14 grimpeurs à sortir les 2 voies de qualifications. Sans surprise les favoris en font partie: Romain DESGRANGES, Manu ROMAIN, Gautier SUPPER, ou encore Thomas BALLET et Thomas JOANNES.

Chez les jeunes, les leaders des catégories espoirs sont également bien en place. Hugo PARMENTIER (champion de France cadet), Ghislain PIPERS (champion de France junior), Mael BONZOM et Lucas MESNARD sortent également leurs 2 voies de qualifications.

A partir de 16h, ce fut au tour des femmes. 78 en tout, elles aussi, séparées en deux groupes sur des voies côtées 7c/7c+, qu'elles sont 8 seulement à enchaîner. Au top, bien évidemment : Charlotte DURIF, championne de France en titre et Hélène JANICOT, leader de l'équipe de France de difficulté, mais aussi une Mathilde BECERRA très affutée.

Les jeunes ne sont pas en reste: Solène AMOROS (championne de France cadette 2014), Salomé ROMAIN (championne de France junior 2014), Julia CHANOURDIE (vainqueur de l'étape de coupe de France  de Gemozac et en photo ci-contre).

A noter également le retour d'Alizée DUFRAISSE, qui signe un sans faute sur ses qualifications.

Demi-finales

La première concurrente à sélancer, Julia SERRIERE met les choses au point en sortant la voie. Un deuxième top chez les femmes est signé par une Alizée DUFRAISSE décidément très en forme. Au final, elles seront 6 filles à sortir cette voie, cotée 8a par les ouvreurs. Une formalité pour Hélène JANICOT, Charlotte DURIF et Salomé ROMAIN. Julia CHANOURDIE tombe avec le bac final mais cela lui suffit pour se qualifier en finale. Solène AMOROS et Manon HILY se glissent également parmi les finalistes féminines.

Côté messieurs, c'est sans surprise que les trois grimpeurs "élites" s'offrent une place en finale, en sortant la voie de demi-finale, estimée à 8b par Corentin LE GOFF, chef ouvreur sur la compétition. A une prise du bac final, un Charli BLEIN très affuté, qui a particulièrement bien grimpé.

Juste en dessous, Thomas BALLET, en dépit de quelques erreurs de méthodes, parvient tout de même à réaliser une performance suffisante pour se qualifier. Kevin AGALE, à l'image de Charli BLEIN signe également une très belle performance. Enfin, ex-aequo à la 8eme place, le jeune Hugo PARMENTIER (cadet première année) et Thomas JOANNES décrochent également leur ticket pour la finale.

Finales

Le jeune Hugo PARMENTIER sera le premier à s'élancer, le jeune homme, pour sa première participation à un championnat de France senior ne se laisse pas démonter, et se bat bien, mais laisse des plumes dans cette première partie très physique de la voie. il tombe à la fin du premier tiers de la voie.

Quelques minutes après, Thomas JOANNES, mieux préparé, réalise une contre-performance, et chute une prise en dessous d'Hugo. Le Niçois Kévin ALAE enchaine deux mouvements au-dessus et chute à son tour.  Le quatrième grimpeur à s'élancer est un habitué des compétitions et du circuit international :Thomas BALLET. Il  passe la partie physique, enchaîne la section à placements et se lance dans la dernière partie très "rési" de la voie. Une belle bataille pour Thomas, mais qui ne suffira pas pour le podium.

Dans la foulée, c'est un Charli BLEIN décidément en pleine forme qui prend le départ. Très serein, le jeune homme enchaîne les mouvements avec beaucoup de précision jusqu'à la partie rési. Il chute sur une mauvaise méthode, mais prend la tête du classement.

C'est ensuite au tour des trois leaders, à commencer par le Briançonnais Manuel ROMAIN, qui commet une petite erreur en début de voie, "elle m'a couté cher sur le plan physique, et je n'ai pas réussi à m'en remettre vraiment", assure Manuel. Il chute à peine plus haut que Charli.

Peu d'erreurs pour Gautier SUPPER, qui se bat comme un lion dans cette voie, qui ne lui convenait pas particulièrement. "Mais j'ai fais des progrès dans ce domaine, alors je suis bien content de ma performance", explique-t-il.  Enfin, Romain DESGRANGES, grand favori réalise quant à lui un sans faute, un run quasi parfait qui lui permet d'aller chercher le bac final, pour une magnifique victoire. 

Très rapidement, c'est au tour des femmes. Manon HILY sera la première à s'élancer, pour un run très correct jusqu'au premier pas dur, dans lequel elle laisse des plumes. C'est au second qu'elle tombe.

Solène AMOROS, la plus jeune compétitrice de ces finales femmes, et championne de France cadette cette année participait à son premier championnat de France senior. "Je n'avais vraiment rien à perdre sur cette compétition, je suis venue sans pression, avec beaucoup de plaisir". Un état d'esprit qui a réussit à la demoiselle qui s'envole vraiment haut dans la voie. "Elle aurait pu difficilement faire mieux, Solène a vraiment très bien grimpé" confirme son entraineur Paul DEWILDE.

Grosse déception en revanche pour la concurrente suivante: Julia CHANOURDIE, qui réalise une contre-performance.  L'autre Julia, Julia SERRIERE, se bat comme une lionne pour un très beau run elle aussi, elle passe devant Solenne, de deux prises. Une performance similaire pour Alizée DUFRAISSE, qui chute au même endroit.

Salomé ROMAIN grimpe relâchée, mais manquera un peu de rythme avant de se faire surprendre sur un mouvement dur.

Charlotte DURIF, magistrale dans son escalade, se fera quant à elle surprendre par le temps. La demoiselle sort la voie de finale, mais les juges ne lui compteront pas plus que l'avant dernière prise, sur laquelle le temps imparti des 8 minutes fut écoulé.

La dernière compétitrice, Hélène JANICOT, voulait son titre de championne. Cette année, elle a su trouver l'état d'esprit pour rester sereine, grimper sans erreur et décrocher un magnifique titre de championne de France, le premier chez les seniors pour la demoiselle.

Combiné

Ce championnat de France était était également le dernier de l'année pour les seniors, après le bloc à Nozay et la vitesse à Massy. Les podiums combiné ont donc été attribués. Chez les femmes, c'est Charlotte DURIF qui remporte le titre suivi de Léa MARIGO, elles étaient deux cette année à participer à tous les championnats de France. Idem chez les hommes avec la victoire de Benoît HEINTZ suivi de Yoann LE COUSTER qui fait 2e malgré son titre en vitesse.

Thomas Joannes

Les résultats de la difficulté

Les résultats du combiné