actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

La FFME et l'ONF s'associent pour la gestion des sites naturels d'escalade domaniaux

Escalade - 26/06/17 à 14:35

La FFME et l'Office nationale des forêts signent un accord majeur pour la gestion des SNE, qui définit les modalités de gestion et d'entretien des sites d'escalade dans les forêts domaniales.

La FFME et l'ONF s'associent pour la gestion des sites naturels d'escalade domaniaux
© FFME
" Cet accord revêt aujourd'hui une importance toute particulière au moment où nous déployons notre nouvelle politique SNE, puisqu'il ne prévoit pas de transfert de la garde vers la FFME, à l'inverse des accords locaux existants, prouvant ainsi le bien-fondé de l'idée d'une responsabilité partagée entre les gestionnaires de sites et la fédération ", explique Pierre You, président de la FFME.
 
Un accord qui a donc une portée symbolique très forte : le message fédéral de partage des responsabilités dans la gestion des SNE - entériné à l'issue de l'Assemblée Générale 2017 - a aujourd'hui un résultat très concret.
 
Le coeur de cette nouvelle politique fédérale ? Le partage des responsabilités entre le gestionnaire du site - l'ONF en l'occurence - et la FFME, qui tient à continuer à assurer sa part du travail. A savoir, la maintenance et l'entretien des sites naturels d'escalade sportive en question.
 
Un partage plus juste tout simplement : la FFME souhaite continuer à proposer un cadre de pratique optimal et le plus sécurisé possible pour tous les grimpeurs. Sans être pour autant soumise à un régime de responsabilités qui ne peut pas lui incomber. 
 
Mais cet accord majeur a aussi une portée très pragmatique : il tend à s'appliquer à près d'une centaine de sites naturels situés dans les forêts domaniales du pays. Et donc d'engager à la clé, autant de conventions qui seront conformes à la nouvelle politique fédérale en la matière, et ainsi assurer la pérennité de la pratique sur ces sites d'escalade. 
 
Pour prendre connaissance de l'intégralité de l'accord, c'est ici.