actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Romain Desgranges, roi de Briançon

Escalade - 29/07/17 à 23:56

Romain Desgranges est sur un nuage ! Après le titre de champion d’Europe, l’or de la Coupe du monde de Villars, c’est une troisième victoire internationale que le Français a pris - ce samedi 29 juillet - à l’issue de la 3e étape de la Coupe du monde de difficulté de Briançon ! Chez les femmes, Janja Garnbret reste intouchable et prend une 3e médaille d’or d’affilée en Coupe du monde.

Romain Desgranges, roi de Briançon
© Rémi Fabregue/FFME

Où va s’arrêter Romain Desgranges ?

« Les gens ne me croient plus, mais je vous assure, je ne suis pas en forme. » Le Français éclate de rire au pied du mur de Briançon. Une fatigue généralisée, une douleur à l’épaule et même une blessure au doigt en qualifications… « Je n’arrive même plus à faire la moitié de mes boucles d’entraînement, vraiment je suis à la ramasse… », assure, tout sourire, le Français. Et pourtant… 
 
 
Pourtant, Romain Desgranges est en train de réaliser la saison de sa vie, s’imposant comme le leader incontesté du classement provisoire de la Coupe du monde 2017. Le bilan à ce stade ? Sur quatre compétitions internationales cette année, le Chamoniard a pris trois médailles d’or, et est monté au sommet de la voie de finale de la 4e compétition. Tout simplement.
 
Et ce soir alors ? « Etrangement, je me suis senti bien. Faut dire que la voie était plus proche de ma conception de l’escalade de difficulté, que ce que l’on rencontre régulièrement en Coupe du monde », confie le champion. 
Une voie de finale particulièrement ardue, à l’image de ce que l’on a vu tout au long de la compétition. Un constat que valide la légende François Legrand, « un début de voie tout en sensation, très piégeux. Un passage dans le toit très soutenu, ponctué d’un mouvement engagé. Et une énorme dose de rési pour aller chercher le top. Cette voie de finale est vraiment intense. »
 
Romain Desgranges a su s’en dépatouiller de ce tracé. Il a peu (voire pas) hésité. Il n’a pas commis d’erreur. Il finit tout de même par chuter sur le dernier pan de la voie, à bout de rési. Heureusement, il sera parvenu à réaliser deux mouvements de plus que le Canadien Sean McColl (en argent) et six de plus que l’Italien Stefano Ghisolfi (en bronze).
 
 
Et alors gagner en France, Romain, ça fait quoi ? « C’est délirant. Le public, toute l’équipe de France, et la Marseillaise… Que d’émotions ! ». C’est vrai, nous aussi on a vibré Romain !
 

Janja Garnbret reste imbattable, Julia Chanourdie au pied du podium

La Slovène Janja Garnbret n’a toujours pas été battue cette saison en Coupe du monde. A Briançon, au terme d’une voie de finale qu’elle ne topera pourtant pas, la Slovène a une nouvelle fois montré une classe d’écart avec le reste des compétitrices. 
 
 
Et même si Anak Verhoeven (BEL) est montée haut (argent) ; malgré une Kim Jain (KOR) des bons jours (bronze), personne n’a douté une seconde que la Slovène monterait plus haut. Après trois étapes, Janja Garnbret reste invaincue en Coupe du monde cette saison.
 

Très belle 4e place pour Julia Charnourdie 

Il y avait deux Françaises en finale ce soir ! Si Salomé Romain prend, à domicile, la 7e place, elle peut se féliciter d’être montée aussi haut que Margo Hayes (USA) et Jessica Pilz (AUT). Et d’avoir surclassé la légende Mina Markovic (SLO). 
 
 
Julia Chanourdie a joué dans le haut de la voie ce soir. Pas aussi haut que le trio de tête, mais tout de même… En cherchant la marque 30, au terme d’un combat remarquable, la jeune femme a montré qu’elle était la Française la plus en forme en ce moment. Elle prend une solide 4e place. Et semblait tout sauf déçue de sa performance : ce dernier mouvement, réalisé à bout de rési, elle y a assurément mis tout ce qui lui restait ! 
 
 
Tous les résultats.
Equipe de France d'escalade