actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Belle réussite au Latok II !

Expédition - 07/06/12 à 16:36

L'expédition, soutenue par la FFME, composée de Mathieu MAYNADIER, Antoine BLETTON, Pierre LABBRE et Sébastien RATEL, a réussi une belle première sur la face Sud Ouest du Latok 2 (7150m) au Pakistan.

Belle réussite au Latok II !
©

Les membres de cette expédition (soutenue par la FFME, dans le cadre des bourses expéditions) nous livrent leurs premières impressions à chaud...

Ce matin 12h, toute l’équipe est de retour au camp de base.

La semaine passée, le mauvais temps a persévéré, nos alpinistes ont dû se contenter d’une seule une nuit à 5800m pour achever leur acclimatation.

Samedi 9h, un SMS du routeur météo leur annonce une fenêtre de beau temps pour deux jours. Malgré une acclimatation limitée, l’équipe bondit sur l’occasion. Ils partent en urgence bivouaquer au pied de la voie.

1re journée

Départ à 6h et grosse désillusion à 20h : la vire repérée du bas est bien trop étroite, ils vont devoir passer la nuit assit à même la glace et pour pimenter tout ça, la neige tombera toute la nuit. Tous s’accordent à dire que leur prochaine nuit sera inévitablement au camp de base.

2e journée

Il en faut plus pour briser la motivation de ces montagnards. Tout le monde redémarre. Les lames de piolets grincent, de très grandes longueurs de dry les acheminent vers 18h au bivouac à 6800m.

3e journée

Il ne faut pas trainer le mauvais temps ne devrait pas tarder, réveil à 2h oblige.

À 14h, l’équipe est au pied de l’arrête sommitale.

Marcher dans une neige profonde à 7000m est un véritable supplice : 4h de bartasse pour seulement 100m de dénivellation !!!

18h : tout le monde se retrouve au sommet, pas le temps de se réjouir ; ils entament de suite les 2000m de descente. Après une quarantaine de rappels, à 10h ce matin ils sont de retours au pied de la voie, il reste encore deux de marche avant de s’effondrer au camp de base.

Ils sont très heureux d’être allés au bout du bout pour arracher cette ouverture à ce joli 7000.

D’ici 3 à 4 jours, les porteurs seront de retour, inutile de trainer au camp de base, ils fuiront au plus vite.