actualités

restez connectés

ffme imag

fiches ffme

écoute dopage FFME développement durable

Comme Morgane, votre passion peut devenir votre métier !

Formation - 29/12/15 à 15:19

Morgane Aveline ne voulait pas impérativement faire de sa passion un métier. Mais en découvrant le DEJEPS mention escalade, elle a tout de même décidé de tenter l'aventure. Elle travaille aujourd'hui à la SAE Le Mur de Lyon. Et vous, ça vous tente ?

Comme Morgane, votre passion peut devenir votre métier !
© Morgane Aveline
Vous avez 18 ans. Vous avez déjà une expérience de 150 heures dans l'encadrement, avez déjà participé à trois compétions d'escalade et grimpez à un bon niveau* ? Gagner votre vie dans le milieu qui vous passionne fait partie de vos aspirations ? Ou vous souhaitez simplement ajouter une corde à votre arc ?
 
Beaucoup de questions... Mais il y a peut-être à la clé une réponse simple : le DEJEPS mention escalade. En tout cas, c'est la réponse qu'a trouvé Morgane AVELINE à l'interrogation suivante : " quitte à passer autant de temps dans ma SAE préférée, autant le faire en étant rémunérée non ?
 
Car Morgane l'assure : elle ne voulait pas impérativement faire de sa passion pour l'escalade un métier. Grimpeuse de haut niveau, la jeune fille est aussi passée par les bancs de la fac. Une première année de master préparation physique option recherche (STAPS) qui ne l'a pas inspirée. Se lancer dans un BEES escalade ? Elle n'était pas convaincue.
 
Alors quand la FFME a mis sur pied le DEJEPS mention escalade, elle y a vu une opportunité de transformer sa science de l'escalade en un métier. " Je passais beaucoup de temps à la salle Le Mur à Lyon. Je suis bien tombée, j'y ai rencontré des gens formidables. Alors lorsqu'une opportunité d'y travailler s'est présentée et qu'en plus cette nouvelle formation venait tout juste d'être proposée par la fédération, cela a fini de me convaincre..."
 
Morgane est entrée dans une des premières promotions du DEJEPS mention escalade organisé à Voiron en 2012. Sa véritable ambition derrière sa démarche ? L'envie de transmettre sa passion, dans de bonnes conditions. Avec les bonnes méthodes, les vrais réflexes et le discours pour appuyer l'ensemble.
 
" Considérant les prérequis pour entrer dans la formation, on a tous une idée assez précise des mesures de sécurité, de comment planifier des séances... Mais au moment de transmettre ces connaissances, on se rend souvent compte que nos idées méritent d'être précisées. Et que notre discours est parfois flou et mal construit. "
 
Voilà donc ce que Morgane AVELINE - ancienne athlète des équipes de France d'escalade - trouvera dans sa formation : un discours précis pour faire passer aux pratiquants qu'elle encadre les bonnes informations. " Ne serait-ce qu'au niveau des pratiques de sécurité. J'étais le témoin dans ma salle de nombreuses erreurs de manipulation. Même si je sais que la méthode n'était pas bonne, je n'avais pas toujours les bons mots pour rectifier le tir. Durant le DEJEPS, on nous enseigne non seulement les bonnes pratiques, mais également le discours pour les expliquer et mettre en garde les pratiquants."
 
Il est une chose de connaître un domaine. Il est une autre d'être en mesure de l'enseigner : " on a tous besoin de se former si l'on souhaite vraiment encadrer la pratique de l'escalade ", assure l'ancienne internationale de bloc. " Se former reste le meilleur moyen de ne pas tomber dans "l'à peu près". D'avoir un discours juste et harmonisé dans toutes les SAE de France. C'est très important. "
 
* Les exigences préalables à l'entrée en formation et toutes les informations détaillées sur le DEJEPS mention escalade de Voiron sont disponibles ici.