actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

L'union fait la force pour Résine et silex

Actualités Divers - 19/04/18 à 15:51

Né de la fusion de deux clubs, Résine et silex a depuis multiplié ses actions, son nombre de licenciés et ses engagements. Le club s'est même permis, avec le soutien de la FFME, l'embauche de son premier salarié. Rencontre.

L'union fait la force pour Résine et silex
© FFME

Installé dans la petite ville d’Alizay (27), le Club Résine et silex est né en 2016 de la fusion de deux clubs ayant déjà acquis leurs lettres de noblesse : Escalad’Eure, du haut de ses 18 ans d’existence, et Escalad’Alizay, créé 10 ans auparavant. « Nous avons voulu crée un club commun qui puisse agir largement sur le territoire de notre agglomération Seine/Eure, afin de toujours mieux partager notre passion, témoigne Sabine Steenstrup, Présidente du club. Géographiquement proches, mais séparés par la Seine, cette fusion nous a permis de mettre en commun nos ressources bénévoles et créer un emploi pour développer les actions de l’école d’escalade et l’accès au haut niveau. »

Et la stratégie fonctionne, le club s’agrandit rapidement et comptait en 2017, 226 adhérents, un salarié et douze encadrants bénévoles.

Ce club, parmi les plus dynamiques au niveau local, détient les labels « escalade » et « école escalade » et compte une cinquantaine de compétiteurs, du microbe aux vétérans. Par ailleurs, un jeune grimpeur, Tom Durel, a été sélectionné pour intégrer le Roc aventure programme de la FFME. Tout ce petit monde grimpe et s’entraîne sur trois structures artificielles d’escalade : une de niveau régional, l’autre de niveau départemental, et une dernière spécifique à l’initiation, pour un total de 25 heures de créneaux encadrés et 13h créneaux libres hebdomadaires.

A noter que des sorties sur site naturel d’escalade sont régulièrement organisées, ainsi que des stages jeunes en falaises ou encore des stages grandes voies. « Dès que la météo le permet, été comme hiver, nous grimpons sur les falaises de bord de Seine qui sont à portée de main. Nous nous déplaçons aussi beaucoup, ajoute Sabine Steestrup, récemment à Clécy (Suisse normande), Fontainebleau et ailleurs. »

L’année dernière, Résine et silex  a obtenu une aide fédérale au titre du Plan de structuration territoriale. Un soutien qui permet surtout au club d’obtenir le financement pour la première embauche d’un salarié au club. « Jonathan Remoussin, 32 ans, BE Escalade et animateur sportif, est devenu le pivot du club, un gain énorme pour Résine et Silex,poursuit Sabine Steenstrup. Cette aide proposée par la FFME nous a permis d’avoir une gestion financière plus sereine pour nos premières années d’embauche. Elle témoigne concrètement le soutien de la FFME envers ses clubsPour les clubs intéressés, en termes de démarche à suivre pour obtenir cette aide, tout est très bien expliqué dans le dossier à télécharger sur le site de la FFME.»

Bref, Résine et silex est un club pour tous : du mordu de la compétition au grimpeur loisir, du pur falaisiste au 100% résineux, du débutant à l’expert, chacun peut y trouver son bonheur.