actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

RIF Cantalou 2018

Canyonisme - 01/07/18 à 09:47

Cette année, le RIF s’est tenu au cœur du Cantal, une région peu connue pour l'activité, sans canyons majeurs ou d’envergure. Un pari audacieux, compte tenu également des conditions météorologiques défavorables à la pratique du canyoning ce printemps en France.

RIF Cantalou 2018
© FFME

Et pourtant, la géomorphologie de ce département, avec ses bassins d’alimentation relativement faibles, sa roche volcanique unique en métropole, ses encaissements peu prononcés avec des bassins sujets à peu de mouvements d’eau, a fait du Cantal la meilleure option pour rassembler les passionnés de canyons, de cascades et de nature. 

Pour cet édition 2018 du RIF, les fédérations avaient opté pour un retour à l’essentiel : canyonisme et convivialité.

Les deux canyons majeurs ont connu des fréquentations record sur ce week-end : L’Espinasse a accueilli 17 groupes et le Ricou La Peyre , 18 groupes. Mention particulière également au canyon de l’Impradine qui a été le support de deux sorties de sensibilisation à l’environnement animées par des spécialistes du milieu.

Si le canyon est l’élément fédérateur, un bon rassemblement ne peut s’organiser sans les soutiens locaux. Les élus et les habitants du Falgoux ainsi que des communes de  la vallée du Mars ont particulièrement soutenus ce RIF 2018, en prêtant des salles pour permettre les inscriptions, stand, projections, etc.  

Coté chiffres, 150 participants étaient inscrits à ce rassemblement, dont 75.4% de fédérés, avec 55% issus de la FFS, 29% FFCAM et 16% de la FFME. 214 repas ont été servis le samedi soir, dont ceux de certains élus des communes de la vallée du Mars, ainsi que de Bruno Faure, président du Conseil Départemental  et de Josiane Costes, sénatrice du Cantal.

Une belle édition 2018.