actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Direct Info - Juillet 2018 - Équipes de France d'escalade

Direct Infos - 27/06/18 à 10:24

Toute l'actualité des équipes de France d'escalade durant le mois de juin 2018.

Direct Info - Juillet 2018 - Équipes de France d'escalade
© FFME

La 3e étape de la Coupe d’Europe jeunes de bloc s’est tenue à Delft (NED), une compétition qui se solde par sept médailles dont trois victoires pour l’équipe de France jeune de bloc. Félicitation à Naile Meignan, Flavy Cohaut et Paul Jenft. Retour sur l’étape.

Victoire de Paul Jenft et Naile Meignan chez les minimes.

En tête des qualifications, Naile Meignan survole la compétition du début à la fin. Elle sera la seule athlète de sa catégorie à s’offrir les 4 blocs de finale, et décroche une nouvelle victoire, la 3e en trois étapes.

Chez les minimes garçons, le scénario est quasiment identique, Paul Jenft domine la compétition. Il décroche sa seconde victoire sur ces trois étapes de Coupe d’Europe de bloc.

Doublé d’or et argent chez les cadettes

Flavy Cohaut et Solène Moreau se classaient toutes deux 6e ex-aequos à l’issue des qualifications. Un classement provisoire qui leur a visiblement donné des ailes en finale : Flavy Cohaut s’envole et remporte sa première victoire à l’international. Solène Moreau réalise également une superbe performance et s’offre l’argent. 

Argent et bronze chez les cadets.

Sam Avezou, en tête des qualifications était bien parti pour s’offrir un nouveau podium. Le jeune homme devra néanmoins se contenter de l’argent. Sur ses talons, Nathan Martin s’offre le bronze. 

Le bronze pour Clothilde Morin en junior.

En junior, Clothilde Morin décroche sa deuxième médaille de bronze de la saison. Juliette Beer se classe 16e. Côté garçons, Léo Favot termine au pied du podium. 

Fanny Gibert, seule finaliste de l'équipe de France de bloc à Vail, n'est pas passée loin de monter sur le podium de cette 6e étape de la Coupe du monde de bloc 2018. Seules deux prises de zone non validées la séparent d'une médaille. Chez les hommes, c'est encore l'armada japonaise qui a frappé fort.

Une 4e place pour Fanny Gibert

En réalisant son bloc 3 en 5 essais, la Française parvient à se hisser à la 4e place de cette finale américaine. Devant, les deux incontournables du circuit cette saison, Akiyo Noguchi et Miho Nonaka, s'octroient le bronze et l'argent. Aux termes d'un suspense qui a duré jusqu'au dernier bloc de cette finale, c'est la locale de l'étape Alex Puccio qui s'impose !

Chez les hommes, l'armada japonaise a marqué le pan de son emprunte, une fois de plus. Quatre grimpeurs nippons étaient présents dans cette finale, remportée par l'un d'entre eux, Rei Sugimoto. Et si l'Américain Sean Bailey parvient à se hisser sur le podium (argent), c'est bien un autre grimpeur japonais, Tomoa Narasaki, qui s'octroie le bronze.

Côté tricolore, la meilleure performance est à porter au crédit de Micka Mawem, qui prend la 11e place de la compétition. Très appliqué en qualifications, il échoue sur le haut des blocs de demi-finale. Le bloc 4 lui échappe de peu, et le prive de finale.

Tous les résultats. 

Ce week-end des 16 et 17 juin, la ville de Bruneck (ITA) accueillait la 2e étape de la Coupe d’Europe jeune de difficulté. L'équipe de France y décroche quatre médailles.  

Les minimes se parent d’argent et de bronze

Chez les femmes, elles étaient deux à se partager la tête du classement sur les qualifications : la Française Luce Douady et la Slovène Lucija Tarkus. A l’affût, la jeune Saula Lerondel s’offrait  la troisième place du classement provisoire. Une place qu’elle parvient à conserver au terme d’une finale intense. Luce Douady en revanche s’incline devant la Slovène et prend l’argent. En finale également, Naile Meignan réalise une contre-performance et se classe 9e. Déception également pour Kintana Iltis qui prend la 23e place.

Côté garçons, Eliot Barnabé lui aussi partage la tête de la compétition à l'issue des qualifications. Il s’offrira le bronze sur cette étape. Lousion Burtin, également finaliste se classe 6e. Dans la même catégorie Yannis Gautier se classe 24e.

L’argent pour Alistair Duval chez les cadets.

Le jeune homme, 5e des qualifications a su trouver son rythme dans cette compétition. Les finales lui conviendront particulièrement. Il tombe trois prises sous le vainqueur Luka Potocar (SLO), déjà en tête des qualifications. Joshua Fourteau se classe 13e, Emilien Casado et Jules Marchand terminent respectivement aux 21 et 23e places.

Un scénario inversé se produit du côté des cadettes : Camille Pouget réalise la meilleure performance des qualifications, mais en finale, elle ne parvient pas à franchir un passage délicat et doit se contenter de la 5e place. Dans la même catégorie, Sophie Mc Carron se classe 17e et Lisa Cherblanc 19.

Enfin, chez les juniors, Adrien Lemaire, en tête des qualifications, promettait le meilleur. Il ne parvient pas à réitérer sa performance dans sa voie de finale et se classe 5e.  Dans la même catégorie, Eloi Peretti termine 13.

Les juniors femmes Nina Arthaud et Léna Grospiron, toutes deux finalistes terminent 7 et 8e de l'étape.

A suivre, la prochaine étape de la Coupe d'Europe jeune, de vitesse cette fois, qui se tiendra le week-end prochain à Mezzolombardo (ITA).

Les Championnats du monde universitaire 2018 se tenaient du 20 au 23 juin à Bratislava (SVK). Les trois épreuves de l’escalade se sont échelonnées au fil de ces trois jours, honorant nos athlètes français de plusieurs médailles, dont deux d'or.

Anouck Jaubert, Championne du monde universitaire en vitesse

La vitesse ouvrait le bal de ce rendez-vous mondial des étudiants. Plusieurs Françaises étaient engagées dans  cette épreuve, spécialistes de la discipline ou jouant le combiné. Dans ce contexte particuliers, Anouck Jaubert parvient à garder son rang de leader mondiale. Elle s’impose en décrochant le titre de Championne du monde universitaire. Petite déception pour Aurélia Sarisson qui perd sa petite finale et termine au pied du podium. Victoire Andrier, championne de France en titre, réalise un faux départ en quart de finale et termine 8e. Trois autres Françaises, jouant le combiné étaient en lice de cette épreuve : Julia Chanourdie termine 11e, Fanny Gibert 21e et Salomé Romain 23e.

Chez les hommes, seul Thomas Joannes participait à l’épreuve, il se classe 37e.

Le bronze pour Julia Chanourdie en bloc

Julia Chanourdie s’offre une médaille de bronze en bloc. Elle devance d’un essai Fanny Gibert, qui devra se contenter de la 4e place. Belle performance également pour Maelys Agrapart, finaliste elle aussi, qui prend la 6e place de cette épreuve. Anouck Jaubert et Salomé Romain termine respectivement 11e et 16e.

Thomas Joannes prend la 15e place.

Difficulté, quatre Françaises dans le top 5 et deux titres de vice-champions du monde

Samedi 23, c’est la difficulté qui clôturait ces Championnats. Maelys Agrapart y signe une incroyable performance en s’offrant le titre de vice-championne du monde, juste derrière la Japonaise Mei Kotake. Sur la troisième marche du podium, Salomé Romain s’offre une belle médaille de bronze.

Petite déception pour Julia Chanourdie qui manque ce podium de quelques prises. Juste derrière, Fanny Gibert prend la 5e place. Anouck Jaubert se classe quant à elle 27e.

Chez les hommes, Thomas Joannes est en forme. Il s’offre la médaille d’argent, juste derrière l’Ukrainien Samoilov Fedir.

Julia Chanourdie, championne du monde universitaire du combiné.

Le complexe calcul des points offre finalement le titre de championne du monde 2018 à notre championne de France de difficulté, Julia Chanourdie. C'était une compétition intéressante en ce qui concerne la gestion du combiné, assure la jeune championne du mondeJe suis très heureuse d'avoir participé aux trois finales ! Mais j'étais clairement épuisée le dernier jour pour la finale de difficulté, je l'ai ressenti dès mon réveil. J'ai vraiment subi la fatigue ce dernier jour. J'en retire donc une très bonne expérience pour la suite, dans le but de viser le combiné. "

Fanny Gibert et Anouck Jaubert, exæquos à la 3e place seront départagées à la faveur de celle qui est mieux placée que l'autre dans deux disciplines, c'est à dire Fanny Gibert. Salomé Romain, quatrième Française engagée dans ce combiné,  prend une prometteuse 6e place. Enfin, Thomas Joannes prend la 7e place de ce classement.

 

A noter que l’année prochaine, ces Championnats du monde universitaires se tiendront en France, à Grenoble.

La dernière étape de la Coupe d’Europe Jeune de vitesse s’est achevée samedi 23 juin dans la nuit. Elle se déroulait à Mezzolombardo (ITA) et accueillait près de 70 compétiteurs dont douze athlètes de l'équipe de France jeune de vitesse. Des athlètes français qui décrochent huit médailles à l'issue de la compétition : 4 sur l'étape et 4 sur le classement général de la Coupe d'Europe.

L’argent pour Kintana Iltis

Chez les minimes, Kinata,Iltis termine cette saison de vitesse en beauté, en s’offrant une belle médaille d’argent sur l’étape. Dans la même catégorie, Alice Jaquet réalise une contre-performance en chutant en quart de finale. Elle se classe 6e, mais décroche néanmoins la 3e place au classement général de cette Coupe d’Europe jeune 2018.

Même scénario du côté des minimes garçons : Thibaud Desloges passe à côté de ses quarts de finale et doit se contenter d’une 8e place sur l’étape, mais il s’offre le bronze au classement général.

Argent et bronze pour Gaetan Pétri

Chez les cadets, Gaetan Pétri signe une belle compétition. Il remporte ainsi la médaille d’argent sur l’étape et de bronze au classement général.

Petite déception du côté des cadettes : Romane Fontelaye chute au cours de la petite finale et prend la 4e place de l’étape. Lison Gautron, Capucine Viglione et Solène Moreau, également en lice dans cette catégorie terminent respectivement 5e, 9eet 10e.  

Quatre médailles pour les juniors filles

Elma Fleuret, à l'image ci-dessus, n’est pas passée loin d’une victoire. Malheureusement, la jeune femme chute en finale et devra se contenter de l’argent. En petite finale, Cassandra Robbe fait preuve de plus de réussite. La jeune femme devance son adversaire et prend la médaille de bronze sur l’étape, ainsi que sur le classement général.

Moins en forme, Jennifer Bonnet ne parvient pas à s’exprimer en demi-finales. Elle prend la 5e place sur l’étape, et s’offre l’argent au classement général de cette Coupe d’Europe jeune de vitesse 2018.

Rendez-vous sur les Championnats du monde jeunes, du 9 au 16 aout à Moscou (RUS)

 

Equipe de France d'escalade