actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Direct Info - Juin 2019 - Équipes de France d'escalade

Direct Infos - 03/06/19 à 16:10

Toute l'actualité des équipes de France d'escalade durant le mois de main 2019.

Direct Info - Juin 2019 - Équipes de France d'escalade
© FFME

Pour sa première finale de bloc, Julia Chanourdie a fait preuve de beaucoup de détermination et de force. Spécialiste de difficulté, elle termine 6e de cette étape de bloc et prend une bonne option pour le classement combiné.

Ce dimanche matin, Julia Chanourdie participait à sa première finale de Coupe du monde en bloc. Spécialiste de difficulté, la jeune femme n’avait pas participé à une finale de Coupe du monde depuis celle de Kranj, en novembre 2017.  « Ça n’a donc pas été facile pour elle de trouver sa place et d’être à l’aise dans cette finale, témoigne Daniel Du Lac, entraîneur national. Néanmoins sa manière d’aborder cette finale a été très positive, Julia est restée combative tout au long de cette dernière épreuve. Elle s’est accrochée jusqu’au bout de ses 4 minutes et elle a progressé d’essai en essai à chaque bloc. Au-delà du résultat, c’est en se réalisant dans la joie que l’on retire le plus de bénéfice. Julia vient de nous le prouver, en dégageant une énergie positive tout au long de la finale. Il lui faut donc encore un petit peu de temps, mais cela offre de belles perspectives pour la prochaine étape à Munich. »

La compétition est à nouveau remportée par la Slovène Janja Garnbret, qui déjoue tous les pièges des ouvreurs avec une aisance déconcertante. Seule grimpeuse à enchaîner ses 4 blocs de surcroit en 5 essais, elle devance la Japonaise Akiyo Noguchi (argent) et sa compatriote Ai Mori (bronze) qui ne trouveront pas la solution du 2e bloc.

Chez les hommes, le Japonais Tomoa Narasaki  renoue avec la victoire, après un an de médailles d’argent et de bronze. Au coude à coude avec Kai Harada (JPN) tout au long de cette finale, il fini par s’imposer pour quelques essais de zone, avec trois blocs. Jakob Schubert (AUT) complète ce podium masculin avec un seul bloc en poche.

«  Nous arrivons à l’issue de quatre étapes de Coupe du monde. Chacun des athlètes a pu s’exprimer, tous connaissent leurs réglages et leurs objectifs pour la prochaine étape qui se tiendra à Munich dans quinze jours, confie Daniel Du Lac. Les athlètes vont pouvoir se reposer une quinzaine de jours avant de participer à cette étape proche de la maison. »

Mawem Bassa vient de prendre l'argent sur la troisième étape de la Coupe du monde de vitesse. Chez les femmes, Anouck Jaubert prend le bronze. Résumé de la compétition et réactions.

L’argent pour Bassa Mawem

Deuxième à l’issue des qualifications, Bassa Mawem s’assure un bon tableau pour la suite de la compétition. En phases finales, appliqué et concentré, il parvient à remporter tous ses duels jusqu’à la finale, où il est opposé au Russe Dmitrii Timofeev. Le Russe ne commet pas d’erreur et devance Bassa Mawem de quelques dixièmes. « Bassa a été vraiment solide, confie Sylvain Chapelle. Il était un peu moins en forme physiquement que sur les étapes précédentes, mais grâce à son expérience il a su assurer à chaque run, pour conclure sur une belle médaille d’argent. »

« Je suis vraiment satisfait de cette deuxième place, compte-tenu de la contre- performance que j’ai faite la semaine dernière, assure Bassa Mawem. J’avais besoin de me rassurer et c’est ce que j’ai fait aujourd’hui. La très bonne nouvelle, c’est que Dmitrii Timoffev, le Russe qui remporte cette compétition ne fait pas le combiné, ce qui signifie qu’en vitesse j’ai déjà mes deux premières places. Cela me libère d’un gros poids pour me qualifier lors du TQO, même s’il me reste à faire de belles choses en bloc et en difficulté. Sinon, c’est vrai que cette compétition n'a pas été facile. J’ai été malade il y a trois jours et j’ai eu du mal à avoir des sensations. J’ai néanmoins su rester régulier sur des bons temps, à défaut de « très bon temps ». Maintenant, je me prépare pour le bloc de demain, puis je vais prendre un peu de repos pour les prochaines compétitions ! »

Le bronze pour Anouck Jaubert

Dès les qualifications, la Polonaise Aleksandra Rudzinska impose son rythme en prenant la tête de la compétition. La Française Anouck Jaubert réalise une très honorable prestation en prenant la 4e place de ces qualifications. Aurélia Sarisson décroche elle aussi son ticket pour les phases finales, en prenant la 8e place.

En phases finales, la jeune femme parvient à remporter son duel face à la Russe Elizaveta Ivanova, 5e meilleur temps des qualifications. Mais en ¼ de finale, elle se retrouve face à Anouck Jaubert, pour un duel franco-français remporté par la leader mondiale, qui signe un très beau run et passe en demi-finale.

Mais Anouck Jaubert se retrouve alors face à Aleksandra Rudzinska. Les deux jeunes femmes sont très investies dans leur escalade, mais c’est la Polonaise qui est manifestement la plus forte sur cette étape. Elle s'impose face à Anouck Jaubert avec un run en 7’’26, avant de remporter la compétition dans le duel de finale contre l’Idonésienne Aries Susanti Rahayu.

En petite finale, face à la Russe Anna Tsyganova qui l’avait battue en finale du Championnat du monde de Paris 2016, Anouck Jaubert à une revanche à prendre. « Ce duel nous a fait vibrer jusqu’au bout, témoigne Sylvain Chapelle, entraîneur national. Les deux grimpeuses étaient au coude à coude. Finalement Anouck frappe le buzzer avec 3 centièmes d’avance sur son adversaire et prend une belle médaille de bronze. »

 

La prochaine étape de la Coupe du monde de vitesse se tiendra à Villars, en Suisse, début juillet. « D’ici là, les athlètes de la vitesse vont reprendre l’entraînement, ils ont tous encore besoin de progresser. Quant aux athlètes du combiné, ils ont encore quelques compétitions de bloc pour s’exprimer, dont l’étape de demain. Nous serons tous là pour les encourager », conclut Sylvain Chapelle.

 

Ce week-end, en parallèle de la Coupe du monde de Wujiang, s'est tenue la première Coupe d'Europe de bloc et de vitesse senior de l'histoire de l'escalade. Une compétition remportée par Luce Douady en bloc. Retrouvez les résultats complets. 

Victoire de Luce Douady

Luce Douady, cadette première année, a dominé cette première expérience internationale chez les seniors. 3e à l'issue des qualifications, elle prends ensuite la tête de la compétition sur les demi-finales puis remporte la finale, en s’imposant avec 4 blocs en 5 essais. Elle devance de quatre essais l’Autrichienne Celina Schoibl (argent) ainsi que la Slovène Urska Repusic (bronze).

« Je ne pensais vraiment pas pouvoir gagner cette compétition. J’y allais surtout pour prendre de l’expérience chez les seniors, confie la jeune femme. Les qualifications se sont passées, puis j’ai pris la tête des demi-finales et j’ai compris que c’était possible ! Je me suis lancée dans cette finale avec l’objectif de me faire plaisir. Les blocs me correspondaient bien, je me suis sentie à l’aise et j’ai fini par gagner. »

Maëlys Agrapart et Charlotte Andre, demi-finalistes sur cette Coupe d’Europe, se classent respectivement 8e et 13e. Lucile Saurel termine 30e.

Une 4e place pour Arthur Ternant

Chez les hommes, Arthur Ternant se classe 4e de cette étape de Coupe d’Europe, à un essai de zone de la 3e place. En effet, dans un circuit de finale particulièrement difficile, seul le bloc 1 sera validé par l’ensemble des finalistes. La suite des problèmes restera insoluble pour les compétiteurs. Arthur Ternant avec 1 bloc à vue et 2 zones en 7 essais se retrouve ex-aequo avec l’Autrichien Alfons Dornauer. Les deux hommes seront départagés sur les résultats des demi-finales, au profit de l’Autrichien. Cette compétition est remportée par l’Autrichien Nicolai Uznic. L’espagnol Mikel Asier Linaciroso prend l’argent. Trois autres Français s’étaient qualifiés en demi-finales, Mathieu Ternant, Jérémy Bonder et Pierre Lecerf se classent respectivement 7e, 8e et 11e.

 

Romane Fontelaye 4e en vitesse

En vitesse, Romane Fontelaye prend une belle 4e place, devant sa compatriote Capucine Viglione qui se classe 6e suite à un faux départ. C’est l’Italienne Anna Calanca qui remporte cette étape, juste devant Aleksandra Elmer (AUT).

Une 5e place pour Pierre Rebreyend

Chez les hommes, c’est l’Ukrainien Danyil Boldyrev qui remporte la compétition. Pierre Rebreyend perd son duel de quart de final et prend une très honorable 5e place. Iliann Cherif et Paul Cheval terminent respectivement 14e et 17e.

 

Retrouvez les résultats complets

 

Cinq podiums dont deux victoires, c'est le bilan de l'équipe de France jeune de bloc, ce week-end sur la deuxième étape de la Coupe d'Europe jeune de bloc à Graz. 

400 jeunes étaient présents sur cette deuxième étape de la Coupe d'Europe jeune de bloc à Graz.

Ce week-end, les jeunes ont été confrontés à une des étapes les plus relevées de la saison. Toutes les nations fortes étaient présentes à Graz (AUT). Les circuits étaient ouverts dans un style autrichien exigeant et ultra physique, confie Laurent Lagarrigue, entraîneur national de l'équipe de France jeune de bloc. Globalement les jeunes Français n'ont pas démérité."

En effet, quatorze d'entre-eux se qualifient pour les finales, cinq montent sur le podium pour deux victoires. Oriane Bertone, seule minime à s'offrir les quatre blocs de finale, l'emporte dans sa catégorie. En Junior, Léo Favot s'impose juste devant son compatriote Sam Avezou, pour un essai de moins dans le dernier bloc. Enfin, trois grimpeurs Français prennent une quatrième place.

"Au bilan, au terme de ces deux étapes de Coupe d’Europe, le spectre des différentes qualités à maîtriser pour espérer avoir des résultats réguliers a bien été réaffirmé, ce qui doit mobiliser tout le monde dans le quotidien des entraînements, analyse Laurent Lagarrigue. Rendez-vous à Sofia (BUL), pour la 3e étape, dans 15 jours. "

Retrouvez les résultats complets

 

L'équipe de France jeune de vitesse prend quatre médailles dont une d'or sur l'étape de Coupe d'Europe jeune de vitesse, ce week-end, à Mezzolombardo (ITA).

Minime fille

3 Manon Lebon

 

Minime garçon

2 Thibault Desloges

7 Téo Payet

 

Cadette

1 Capucine Viglione

5 Solène Moreau

8 Lison Gautron

11 Alice Jacquet

 

cadet

3 Gaetan Petri

10 Tomy Papin

 

Junior fille

4 Romane Fontelaye

6 Jennifer Bonnet

 

Junior garçon

5 Marceau Garnier

7 Paul Cheval

9 Elliot Caillet

 

Retrouvez les résultats complets

 

Fanny Gibert vient de s’offrir la médaille d’argent sur la 5e étape de la Coupe du monde de bloc à Munich (GER). A noter également la 4e place de Julia Chanourdie. Retour sur cette finale.

« Deuxième, c’est vraiment génial. Surtout après ces perturbantes demi-finales, où j’ai attrapé ma place en finale de justesse. En lisant les blocs de cette finale, je n’ai pas trouvé qu'ils me correspondaient spécialement, mais j’étais bien, très bien même. J’ai renoué avec ma grimpe, je me suis sentie vraiment moi-même. C’était magique ! », confie la Française, émue.

Fanny Gibert a signé un très beau parcours de finale. Elle est la seule avec l’indétrônable Slovène Janja Garnbret, qui remporte à nouveau cette 5e étape (5 victoires en 5 étapes), à sortir les quatre blocs de cette finale féminine.

« C'est une très belle prestation de Fanny, qui est rentrée très vite et très fort dans cette finale, se réjouit Daniel Du Lac, entraîneur national. Si bien que nous avons senti qu’elle a mis la pression à Janja Garnbret. »

En effet, à l’issue du 2e bloc, les deux compétitrices sont même ex-aequos à la première place. Malheureusement, Fanny Gibert a besoin de trois essais pour trouver la méthode de 3e bloc, alors de sa rivale le réalise à vue. Avant de partir dans son dernier bloc la Française sait que, quoi qu’il arrive, elle est sur le podium. Quelques minutes plus tard, elle sort dernier son bloc au premier essai. Un bloc que la leader slovène enchaîne à vue.

 « Aujourd’hui Fanny a compris que la victoire est possible. C’est très encourageant à quelques mois des Championnats du monde. De surcroit, elle prend une solide 2e place au classement général provisoire de la Coupe du monde de bloc 2019, avant la dernière étape de Vail. Je trouve que tout cela est de bon augure pour la suite de la saison », assure Daniel Du Lac.

La Slovène Mia Krampl s'offre la médaille de bronze de ce podium féminin.

Julia Chanourdie, au pied du podium

Un départ précipité suite à un changement de programme propulse Julia Chanourdie sur le devant de la scène avant même qu’elle ait bien eu le temps de peaufiner son échauffement. Les conditions ne sont pas optimales pour la jeune femme qui se sent replongée dans sa finale à Wujiang. « J’ai eu peur que ça reparte comme en Chine, où j’avais été très intimidée en finale, sans réussir à m’exprimer », se remémore la jeune femme.

Il a fallu deux blocs à Julia Chanourdie pour sortir de sa torpeur. Deux blocs sans même toucher la zone, avant d'enchaîner les blocs 3 et 4. « Au 3e bloc, j’ai réussi à changer de mode et j’ai retrouvé le goût de la grimpe et je me suis vraiment fait plaisir dans cette deuxième partie de la finale. Maintenant je sais que je suis capable d’aller chercher un podium en Coupe du monde de bloc. J’ai compris également que je progresse à chaque étape. Aborder une Coupe du monde dans le bon état d’esprit, ça s’apprend. Cette année, je serai donc à Vail (USA) pour la dernière étape de la Coupe du monde de bloc. Si j’arrive à garder cet état d’esprit positif, il devrait me permettre de vaincre la fatigue engrangée par toutes ses compétitions. »

Chez les hommes, l'Autrichien Jakob Schubert s'impose devant Adam Ondra (CZE) avec une petite zone de plus, au terme d'une finale intense. L'Allemand Jan Hojer, à domicile, complète ce podium masculin.

Alban Levier, meilleur Français se classe 19e.

A suivre, la 6e et dernière étape de la Coupe du monde de bloc qui se tiendra les 7 et 8 juin prochain à Vail (USA).

 

L'équipe de France jeune de bloc était à Sofia (BUL) pour une nouvelle étape de la Coupe d'Europe jeune de bloc. Trois grimpeurs rentrent médaillés, félicitations à Saula Lerondel, Kintana Iltis et Léo Favot. 

Sur les vingt jeunes français engagés sur cette compétition, douze accèdent aux finales et trois décrochent une médaille. Léo Favot et Saula Lerondel s'offrent l'argent, tandis que Kintana Iltis prend une 3e place.

Les jeunes ont du faire preuve d'adaptation dans un style proposé atypique, physique et nécessitant un bon engagement, décrit Laurent Lagarrigue, entraîneur national en charge de l'équipe de France jeune de bloc. Cette compétition a le mérite de repositionner le fait que rien n'est jamais acquis et que l'été devra être studieux afin d'aborder les deux épreuves majeures de la saison dans les meilleures conditions."

Retrouvez les résultats complets