actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Direct Info - Septembre 2018 - Équipes de France d'escalade

Direct Infos - 04/09/18 à 16:53

Toute l'actualité des équipes de France d'escalade durant le mois d'août 2018.

Direct Info - Septembre 2018 - Équipes de France d'escalade
© FFME

Belle journée que ce dimanche pour l’équipe de France d’escalade jeune de bloc. Elle décroche deux médailles dans la catégorie des cadets : Sam Avezou décroche le titre suprême tandis que Nathan Martin prend le bronze. 

Sam Avezou, champion du monde cadet

Le suspens était à son comble à l’arrivée de Sam Avezou sur son 4e bloc. A vue sur ses trois premiers blocs, le Français n’a le droit qu’à un seul essai dans ce dernier s’il veut s’offrir le titre mondial. En effet, à l’affut, l’Espagnol Eneko Carretero a sorti, quelques minutes plus tôt, ses quatre blocs de finale en cinq essais. 

« Cette finale cadets était d’une tension absolue, confirme Laurent Lagarrigue, entraîneur de l’équipe de France jeune de Bloc. Les blocs étant très abordables, il était impératif de les faire à vue pour briguer le titre mondial. En passant derniers, nos deux Français, Sam et Nathan, ont du résister pendant deux heures à une pression maximale. »

Une zipette dans le premier essai fait encore monter la tension d’un cran. Mais, le stress de l’enjeu, Sam Avezou sait le gérer. Ce jeune homme possède déjà l’expérience d’un grand compétiteur et le tempérament d’un champion. En tête de la compétition depuis les phases de qualifications, il ne bronche pas dans son deuxième essai, qui le mènera jusqu’au top de ce dernier bloc et au titre mondial, son cinquième, par la même occasion.

« C'est vrai que les conditions étaient difficiles, confie Sam Avezou, la victoire n'en a que plus de saveur !  »

Le bronze pour Nathan Martin

Dans la même catégorie, Nathan Martin signe également une magnifique prestation. Deuxième du classement provisoire à l’issue des demi-finales, il laisse s’échapper un essai de zone de plus que les deux leaders de ces finales et décroche le bronze, deuxième médaille pour les tricolores sur ces Championnats du monde.

Naile Meignan en argent en minime

Sur les finales de bloc minime, Naile Meignan a offert au public une somptueuse finale et décroche une belle médaille d’argent.

« Naile avait le niveau et le mental adéquat sur cette finale. Il ne lui a peut-être manqué qu'une ou deux petites sensations à trouver, mais elle a réalisé une très belle performance », témoigne Laurent Lagarrigue, entraîneur national en charge de l’équipe de France jeune de bloc. 

Deux nouvelles médailles enrichissent le bilan comptable des breloques de l’équipe de France. Les juniors filles se sont exprimées dans leur voie de finale, Nolwenn Arc prend le titre de vice-championne du monde, et Nina Arthaud décroche une belle médaille de bronze.

« Ces Championnats du monde étaient mon objectif de l’année. Et pourtant, ils ont très mal débuté. En réalité, je me suis blessée à la jambe juste avant la compétition, et j’étais à deux doigts d’abandonner après la 1ère voie de qualifications ! Finalement, j’ai fait le choix de continuer et je me suis totalement libérée dans la voie de demi-finale : comme je n’avais plus rien à perdre, j’ai enfin réussi à m’exprimer. Tout fut vraiment différent en finale. Je me sentais bien, relaxée et juste heureuse, vraiment heureuse d’être là avec les copines, en finale des Championnats du monde.  En finale, le  stress est toujours là, presque insupportable. Il nous montre aussi toute l’importance que nous mettons dans notre sport et à quel point nous sommes investies. J’ai néanmoins pu grimper relâchée, dans une voie que j’ai aimée et où j’ai pu me battre et ressentir cette adrénaline qui nous pousse à nous dépasser. Quoi qu’il en soit, je suis ravie pour Vita qui méritait tant ce titre ! Je tâcherai de lui reprendre son titre l’année prochaine (rires) ! » Nolwenn Arc

« A l’échauffement de cette finale, je dois avouer que je ne me sentais pas super bien. J’avais des sensations moyennes et j’étais assez stressée, alors que d’habitude, ce n’est jamais le cas. Mais quand je suis partie dans la voie, après les deux premières dégaines, toutes ces sensations étaient derrière. J'étais vraiment à 100% dans la voie et dans le moment présent. Je me suis mis un énorme combat, un vrai plaisir pour cette année de retour de blessure (opération des ligaments croisés et ménisque en 2017). Je suis contente d’avoir pris une première revanche sur tout ça, mais surtout, j’ai hâte de voir ce que va m’apporter la suite. » Nina Arthaud

Fanny Gibert s’est offert hier soir la médaille de bronze au classement général de la Coupe du monde de bloc 2018. Une médaille qui vient récompenser la parfaite régularité de Fanny Gibert cette année.

En tête des demi-finales, Fanny Gibert s'est battue jusqu’au bout, samedi soir, durant la finale de cette dernière étape de la Coupe du monde de bloc à Munich. Au terme de cette compétition, la meilleure athlète française en bloc prend la 4e place, juste derrière les Japonaises Miho Nonaka (2e) et Akiyo Noguchi (3e). C’est la Slovène Janja Garnbret, en tête du classement général de la Coupe du monde de difficulté qui s’impose sur cette étape de bloc.

« Fanny a donné le meilleur d’elle-même dans cette finale. Les blocs étaient très longs et très physiques. Il lui a manqué du gaz, mais cette quatrième place est honorable face à des adversaires d’un tel niveau », précise Daniel du Lac, entraîneur national de l’équipe de France d’escalade de bloc.

Le calcul des points sur le cumul des sept étapes de cette saison de Coupe du monde récompense néanmoins la Française. Fanny Gibert décroche le bronze sur le classement général de cette Coupe du monde de bloc 2018, une médaille témoignant d'une année de grande régularité au meilleur niveau mondial.

Une sixième place pour Mickael Mawem

Mickael Mawem a su grimper avec beaucoup de qualités et de vigueur sur les différentes phases de cette compétition. Cinquième à l'issue des demi-finales, il décroche sa qualifications en finale, sa première en Coupe du monde cette année. Une performance qui lui offre, par la même occasion, son ticket pour les Championnats du monde 2018.

Vingt-deux jeunes Français étaient en lice pour cette nouvelle étape jeune. Six d’entre eux décrochent une médaille, dont deux d’or. Félicitations à Naile Meignan et Sam Avezou qui s’offrent le titre européen. 

Le sacre de Naile Meignan

Naile Meignan avait décroché l'argent sur les Championnats du monde jeunes de bloc mi-août, juste derrière la Japonaise Natsuki Tani. Elle partait donc favorite sur ce championnat européen. La jeune femme a su garder la tête froide et rester à son meilleur niveau. Dès les qualifications, Naile Meignan prend la tête de la compétition, juste devant sa compatriote Luce Douady. Puis en finale, elle fait preuve d’une grande détermination, qui associée à son indéniable talent, la conduisent sur la première marche du podium. Seule athlète à s’offrir les quatre blocs des finales, Naile Meignan décroche ainsi le titre de Championne d’Europe de bloc 2018.

Le bronze pour Paul Jenft

dès les qualifications, les trois Français en lice chez les minimes garçons font des étincelles et se partagent la tête du classement provisoire. Les finales en revanche ne leur permettent pas de s’exprimer à leur juste valeur. Paul Jenft décroche, in extremis, la médaille de bronze, tandis Louison Burtin et Eliot Barnabé se classent respectivement 4e et 6e de ces championnats.

Sam Avezou, Champion d’Europe de bloc et l’argent pour Nathan Martin

Sacré champion du monde de la discipline depuis une dizaine de jours, Sam Avezou n’a pas laissé plus de chance à ses adversaires sur ce championnat continental. Troisième au terme des qualifications, Sam Avezou sort trois blocs à vue en finale et prend la médaille d'or. Sur ses talons, son compatriote Nathan Martin s’accroche. Il est le seul autre compétiteur de cette finale à sortir trois blocs et décroche une très belle médaille d’argent. Dans la même catégorie, Joshua Fourteau et Ilian Chérif se classent respectivement 10e et 14e.

Valentine Mangin, vice-championne d’Europe

Du côté des cadettes, Flavy Cohaut championne de France en titre sort en tête des qualifications et, avec quelques blocs en moins, Valentine Mangin en prend la 4place. Mais en finale, seule Valentine Mangin parvient à s’exprimer. La jeune femme se bat, persévère et sort ses quatre blocs. Elle manque la première place à deux essais de zones et s’offre néanmoins une très belle médaille d’argent. Flavy Cohaut prend la 5e place de ces finales. Egalement en lice chez les cadettes, Solène Moreau se classe 17e et Lucie Vaillant Bultel 19e.

Le bronze pour Léo Avezou

Les Français étaient attendus du côté des juniors garçons. Pourtant, sur les qualifications, seul Léo Avezou parvient à décrocher son ticket pour la finale. Une finale qu’il commence avec brio en étant le seul athlète à sortir le premier bloc à vue. Mais le deuxième lui correspond moins. Le suspens tiendra l'équipe de France en haleine jusqu'au dernier bloc. Léo Avezou  ne lâche rien, et se glisse sur la 3e marche du podium. Ses compatriotes Pierre Le Cerf (10e), Léo Favot (20e) et Adrien Lemaire (25e) ne passeront pas les phases de qualification.

Idem chez les juniors filles, où aucune Française ne parviendra en finale. Charlotte Andre (8e) passe à côté de sa sélection pour quelques essais de bloc. Avec un bloc de moins, Lucile Saurel et Clothilde Morin terminent respectivement 13e et 14e de la compétition.  Enfin, Juliette Beer se classe 16e.

« Au bilan, je suis globalement satisfait de la mobilisation des jeunes sur cette compétition, qui s’est quasiment enchaînée avec les Championnats du monde jeunes de Moscou. Des Championnats où certains athlètes, tels que Sam Avezou avaient concourus dans les trois disciplines, rappelle Laurent Lagarrigue, entraîneur national. Les finales furent plus mitigées. Nous rentrons avec six belles médailles, et spécialement celles de Naile, Sam et Valentine, qui a su lever ses propres barrières pour exprimer son niveau dans une grande compétition. Mais beaucoup avaient le niveau d’aller plus loin, en témoignent nos excellents résultats en qualifications. Une analyse qui nous plonge déjà dans une réflexion pour trouver les nouveaux outils et les nouvelles techniques qui nous permettront de progresser la saison  prochaine, car la discipline et son niveau évoluent à grande vitesse. Enfin, au-delà des résultats, cette compétition était la dernière pour certains dans les catégories jeunes, elle a suscité beaucoup d’émotions au sein de ce groupe très soudé. »

Les Jeux olympiques de la Jeunesse, prochaine et dernière échéance internationale pour les jeunes, se tiendront du 6 au 18 octobre à Buenos Aires (ARG).

 

 

Equipe de France d'escalade