actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Anouck Jaubert s'offre l'or à Moscou

Escalade - 22/04/18 à 12:06

C'est une Anouck Jaubert en très grande forme qui vient de décrocher sa première victoire sur cette saison internationale 2018, tout en égalisant le record du monde sur son dernier run. En finale de bloc, Fanny Gibert prend la 5e place de l'étape.

Anouck Jaubert s'offre l'or à Moscou
© IFSC

L'or pour Anouck Jaubert

Elles n’étaient que quatre athlètes françaises à s’être sélectionnées pour cette première étape de la Coupe du monde de vitesse 2018 à Moscou. Anouck Jaubert, Aurélia Sarisson et Elma Fleuret parviennent toutes les trois à décrocher leur ticket pour les phases finales. A noter la belle prestation d’Anouck Jaubert (7’’72) qui prend la tête des qualifications. Seule Victoire Andrier, championne de France en titre, passe à côté de cette première échéance internationale de la saison, et termine 20e.

En 8e de finales, Anouck Jaubert très en forme, remporte son premier duel. En revanche, Aurélia Sarisson réalise un faux départ (éliminatoire) face à la Russe Mariia Krasavina, et termine 13e de cette compétition. Quelques secondes plus tard, Elma Fleuret, 15e à la suite des qualifications, est opposée à Iuliia Kaplina , numéro 2 mondiale de la discipline. La Française ne fera pas pâle figure, mais en perte de vitesse sur la fin de son duel, elle se laisse distancer et prend la 16e place de l’étape.

Anouck Jaubert poursuit son parcours sans faute, tout en parvenant à faire descendre son temps à chaque tour. Elle signe un beau 7’’51 face à Mariia Krasavina en quart de finale.  Puis 7’’46 en demi-finale face à Elena Timofeeva (RUS), qui s'offrira le bronze sur la petite finale. En finale, elle part seule sur son run, suite à un faux départ de sa rivale Iuliia Kaplina… et parvient à égaler le record du monde féminin, en 7’’32.

La jeune femme, engagée dans la préparation olympique sur le pôle France de Voiron, doutait encore, il y a quinze jours de son niveau. « Les heures passées en bloc et en difficulté sont autant de séances d’entraînement en moins en vitesse, et j’ai la sensation de ne pas être au même niveau que l’année dernière à cette même période », confiait-elle. Voilà qui vient certainement de changer son ressenti, et de la mettre en confiance pour la suite de la saison.

« Je me sens vraiment heureuse, et surtout rassurée, confirme Anouck Jaubert. Je suis arrivée sur cette première étape sans attente, mais plutôt avec des doutes, même si les dernières séances d'entraînement montraient une bonne amélioration. Je ne savais pas du tout de quoi j'étais capable. Comme d'habitude, en compétition, j'ai abordé chaque run l'un après l'autre, et j'ai grimpé juste pour moi. Les sensations se sont affinées, jusqu'à battre mon record personnel et égaler le record du monde ! »

Côté masculin, c'est l'incroyable Iranien Reza Alipourshenazndifar, détenteur du record du monde qui remporte largement cette première étape devant le Russe Vladislav Deulin. Veddrik Leonardo complète ce podium.

Une 5e place de Fanny Gibert sur la deuxième étape de la Coupe du monde de bloc

Elle avait pourtant pris la tête du classement provisoire suite aux qualifications, puis avait signé la deuxième meilleure performance de la demi-finale. " Fanny avait vraiment à coeur de réussir ce soir, soutient Daniel du Lac, entraîneur national. Elle est allée au bout d'elle-même avec l'intention d'une guerrière pour conquérir ce podium. Mais c'est avec trop de tension qu'elle a posé le pied dans le premier bloc." Fanny Gibert pourtant aura bien caressé le top du bloc 1, mais sans parvenir à le valider. Puis le jeté à l’orée du bloc deux lui résiste également. La frustration s'additionne. Le bloc 3, qu’elle sort à vue, lui redonne le sourire, c’est néanmoins un sourire teinté de tristesse. Toutes les grimpeuses sortent ce bloc, ce qui ne lui permettra donc pas de remonter dans le classement.  Elle reste néanmoins concentrée et aborde son dernier bloc avec beaucoup de détermination. Elle se l’offre à vue, et prend la cinquième place de cette compétition.

En tête de cette étape : la Slovène Janja Garnbret, qui signe un sans faute sur ce week-end, en sortant tous ses blocs. La deuxième place est occupée par Miho Nonaka, la Japonaise qui avait remportée la première étape de cette Coupe du monde, la semaine dernière à Meiringen (SUI). Elle devance sa compatriote Akiyo Noguchi, qui prend le bronze.

Les mêmes pays, mais dans un ordre inverse occupent le podium masculin : le Japonais Tomoa Narasaki s’impose sur cette étape, juste devant le Slovène Jernej Kruder, vainqueur sur la dernière étape. Enfin, Gregor Vezonik, Slovène également, décroche la 3e place.

Retrouvez le compte-rendu des qualifications du bloc.

Equipe de France d'escalade