actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Championnats de France jeunes de difficulté : sur la route des demi-finales

Escalade - 28/05/16 à 16:29

Sur le route des phases finales, il y a deux voies de qualification. Retour sur le premier tour des Championnats de France jeunes de difficulté 2016 avec Daniel DU LAC, entraîneur national et ouvreur sur cette compétition entre les murs de l'Escale d'Arnas.

Championnats de France jeunes de difficulté : sur la route des demi-finales
© FFME
Ils sont venus parfois de loin. De l'autre bout de la France et même d'ailleurs : il n'était pas rare de croiser à l'Escale d'Arnas ce samedi 28 mai des grimpeurs en provenance directe de l'île de la Réunion. Un long voyage pour certains et un saut de puce pour d'autres. Mais pour chacun de ces jeunes un seul objectif aujourd'hui : prendre son ticket pour la deuxième journée de cette compétition.
 
 
Mais sur la route des phases finales des Championnats de France jeunes de difficulté, il y a d'abord une première journée de qualification. Deux voies pour faire ses preuves et intégrer le top 26 de sa catégorie. « On n'est pas là pour les bouleverser », assure Daniel DU LAC, « caution » fédérale sur l'ouverture des voies de la compétition. 
 
L'ouvreur – chapeau vissé sur la tête - a beau asséner sa vérité avec conviction, la détresse se lit bien sur le visage de cette jeune grimpeuse tombée prématurément. Quant à celui-là, on le croirait sorti d'une fournaise. C'est que là-haut, au niveau de la dernière dégaine, il fait une chaleur étouffante. « C'est le titre national qui est en jeu ici, c'est potentiellement une place en équipe de France jeunes aussi. Il n'est pas question de leur faire de cadeau. Mais il est tout aussi impensable de jouer aux apprentis sorciers sur l'ouverture : la pression est assez grande, ces voies de qualification ne doivent pas en plus complètement les désorienter », poursuit le cadre fédéral.
 
 
La logique terrible des qualifications : seulement 26 places pour poursuivre l'aventure demain et souvent plus de 50 grimpeurs par catégorie au départ. « La première voie est volontairement bien plus accessible que la seconde. L'idée ? Que les grimpeurs puissent se mettre en confiance sur un exercice abordable. Mais attention, ce n'est pas non plus une promenade de santé : pour les juniors garçons par exemple, on part tout de même sur un solide 7a+. » La voie la plus abordable ce matin, celle des minimes filles, est estimée à 6c. Et à voir la feuille de résultats dans cette catégorie, le contrat semble rempli : seules quatre des 60 filles n'ont pas sorti cette première voie dans cette catégorie. Un constat tout à fait différent sur la seconde. 
 
Des voies aux profils différents tout au long de la compétition
 
 
Prenons toujours l'exemple des minimes filles. On fait un bon de géant entre les deux voies : seules dix filles trouveront leur chemin jusqu'au sommet du 7b+. Chez les cadets et les les minimes garçons, il ne sont que quatre à parvenir en haut de leurs deux exercices, quand près de douze juniors garçons rendront une copie sans fausse note. 
Pour les cadettes, la logique reste la même : 35 filles en haut de la première voie dans la première catégorie et seulement trois « top » sur la seconde. Cinq jeunes femmes parviendront au sommet de leurs deux exercices chez les juniors.
 
« Si la deuxième voie n'a effectivement rien à voir avec la première, on ne souhaite pas non plus décourager les plus fragiles : ces deux tracés de qualification sont progressifs en terme de difficulté, afin de laisser au plus grand nombre la possibilité de s'exprimer sur la voie », poursuit Daniel DU LAC. 
La donne changera demain assure le sélectionneur. L'équipe chapeautée par l'ouvreur international Vincent DEGEROLAMO a préparé pour chaque catégorie un tracé un niveau au-dessus de la voie 2 du jour. « Demain, les propositions seront plus homogènes. La différences entre les deux tours finaux ? Les tracés resteront classiques en demi-finales, mais seront plus novateurs dans les finales. Avec dans les demi-finales et les finales, une voie différente pour chaque catégorie ». 
 

 

C'était une volonté du comité d'organisation local, le club Vertige : proposer pour chaque catégorie une voie dédiée dans les phases finales. Le résultat de ce gros travail d'ouverture ne se fera pas attendre très longtemps : dès demain 9h, l'Escale d'Arnas verra les premiers passages des demi-finalistes !

Tous les résultats des qualifications :

 

Résultats minimes filles.

Résultats minimes garçons.

Résultats cadettes.

Résultats cadets.

Résultats juniors filles.

Résultats juniors garçons.