actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Championnats du monde 2014 de difficulté et de vitesse.

Escalade - 08/09/14 à 21:49

L'or pour Charlotte Durif, le bronze pour Alban Levier au combiné et une 4e place pour Hélène Janicot en difficulté.

Championnats du monde 2014 de difficulté et de vitesse.
© FFME

Cette semaine, et jusqu'à dimanche soir, la ville de Gijon (ESP) accueille les Championnats du monde de difficulté, de vitesse et handi-escalade. Une compétition d'envergure, au cours de laquelle des centaines d'athlètes se sont alternés dans ces différentes disciplines de l'escalade sportive.

Au final, la France décroche deux médailles: l'or pour Charlotte Durif  et le bronze pour Alban Levier au combiné!

(NB: les championnats du monde de bloc se sont déroulés en aout, à Munich - GER).

Ils étaient dix-sept Français à s'être sélectionnés pour cette échéance majeure de la saison: sept en difficulté, trois en vitesse et six en handi-escalade. Sans oublier les sélections de Charlotte Durif et d'Alban Levier pour jouer le classement combiné.

Anouck Jaubert prend la deuxième place du provisoire en vitesse

Les qualifications de la vitesse commencaient mardi après-midi. Cinq Français étaient en lice: nos deux médaillés de la précédente étape de coupe du monde à Arco, la semaine dernière: Anouck Jaubert et Bassa Mawem, ainsi que Quentin Nambot et enfin Charlotte Durif et Alban Levier.

Honneur aux femmes ce mardi. Anouck Jaubert réalise un très bon premier temps qui lui permet de prendre la 3e place du classement provisoire, un temps rassurant qui lui permet de "lâcher les chevaux" lors de son second essai qu'elle valide en 8'27,  le deuxième temps des qualifications!

Charlotte Durif se classe 22e en 10'57.

Côté messieurs, Quentin Nambot et Alban Levier augmenteront eux aussi leur temps sur le deuxième run. Quentin se classe 16e et se qualifie tout juste pour les finales. Alban termine 27e de cette compétition avec un très honorable chrono en 8'45.

Bassa Mawem nous aura fait transpirer un peu, avec une chute sur le premier run. En bon compétiteur, Bassa "assurera" son deuxième essai avec un beau 6'36, qui lui offre la 6e place du classement provisoire.

Difficulté: Romain Desgranges et Hélène Janicot  en tête des qualifications

Les qualifications masculines de la difficulté se déroulaient mercredi en fin de matinée. En lice, 75 compétiteurs, dont quatre Français. Romain Desgranges, leader de l'équipe de France s'offre le luxe de sortir ses deux voies de qualifications, sans trembler. Il prend la tête du classement provisoire aux côtés de quatre autres grimpeurs réalisant la même prestation: Ramon Julian (ESP), Jakob Schubert (AUT), Sean McColl (CAN) et Adam Ondra (CZE). Belles prestations également pour Gautier Supper et Manuel Romain, qui montent très haut dans leurs deux voies et se classent respectivement 10e et 11e du provisoire.

Cruelle déception en revanche pour Thomas Ballet et Alban Levier qui réalisent tous les deux une terrible contre-performance dans leur première voie de qualifications, et terminent 31e et 37e de ce championnat du monde de difficulté.

Vendredi matin, c'était au tour des qualifications féminines. Elles sont six grimpeuses à enchaîner les deux voies de qualifications, parmi elles, Hélène Janicot, qui signe un très beau début de compétition. Charlotte Durif décroche une encourageante 10e place .  Belle prestation également de Salomé Romain qui décroche son ticket pour les finales, avec une 23e place du provisoire.

Finales de la vitesse

Les finales s’annonçaient plutôt bien pour Anouck Jaubert, avec un tableau favorable, grâce à son très bon temps en qualifications. Mais Anouck passe à côté de son premier duel : après un faux départ, elle manque un pied dans le premier tiers de la voie. Une erreur qui ne lui sera pas pardonnée à ce stade de la compétition. Terrible déception pour notre Française, vainqueur la semaine dernière de l’étape de coupe du monde d’Arco, qui s’incline donc  face à la Russe Daria Kan, pour se classer 15e de ce championnat du monde.

Pour Quentin Nambot, le premier duel de ces finales s’annonçait particulièrement corsé, face au leader de la coupe du monde 2014 : Danyl Boldyrev (UKR). Si Quentin réalise un très beau run, sans faute en 6’73, l’Ukrainien sera plus rapide. Quentin se classe 10e de ce championnat du monde.

Les espoirs français se portent sur Bassa Mawem, dernier Français en lice, qui signe le meilleur temps des 8es de finale (avec un très beau run en 6’17). En quart de finale, il est opposé au Russe Stanislav Kokorin, numéro 1 mondial en vitesse. Le Russe fait un faux départ, que Bassa ne réalise qu’au sommet de la voie. Il n’a alors que quelques secondes pour tenter de se remettre de ce premier run « pour rien », avant de repartir face à un Russe bien moins entamé… qui devancera Bassa de 8 petits centièmes sur le buzzer. Bassa se classe finalement 7e.

La Russe Alina Gaidamakina remporte le titre chez les femmes, tandis que côté masculin, c'est Danyl Boldyrev qui s'impose en établissant un nouveau record du monde lors de son  duel final, en 5'60!

Demi-finales de la difficulté, quatre Français en finale

Ce samedi midi, le mur de difficulté était à l’honneur pour les demi-finales de la difficulté. Sur les six Français en lice, quatre parviennent à décrocher leur ticket pour les finales de demain !

Salomé Romain, passée dans les premières compétitrices, est particulièrement concentrée et attentive. Elle livre un beau combat et garde longtemps la tête de la compétition, pour finalement terminer à la 11e place de ce championnat du monde.

Charlotte Durif réalise une belle prestation, juste suffisante pour décrocher une place en finale.

Enfin, Hélène Janicot, très en forme, signe une performance optimale, en tombant à trois prises du bac final. Elle se classe à une confortable 5e place du provisoire. Au final, elles sont deux compétitrices à sortir cette demi-finale : Anack Verhoeven (BEL) et Jain Kim (KOR).

Comme chez ces dames, ils ne sont que deux grimpeurs, à sortir la voie de demi-finale masculine : Ramon Julian (ESP) et Adam Ondra (CZE). Ils sont en revanche quatre à chuter en allant chercher le bac final. Parmi eux, Romain Desgranges, qui conserve donc une belle 3e place au provisoire. Trois prises en dessous, Gautier Supper passe lui aussi de justesse en finale. Déception en revanche pour Manuel Romain, qui termine 9e, aux portes de la finale.

Finales de la difficulté, Hélène Janicot 4e!

Charlotte Durif, première compétitrice à s’élancer dans ces finales parait posée et appliquée. Elle chute cependant dans ce qui semble être LE pas de bloc de la voie (un passage qui fera chuter trois autres compétitrices) et se classe 8e.

Hélène Janicot, beaucoup plus combattive depuis le départ de la voie, s’accroche dans ce pas de bloc, et chute une dizaine de mouvements au-dessus, après un beau combat. Elle termine 4e, au pied du podium de ce championnat du monde remporté par Jain Kim. La Coréenne qui s’offre le luxe de sortir cette voie de finale féminine, estimée à 8b+, et d’en redescendre en larmes. Submergée par l’émotion, elle sera acclamée par un public conquis, qui se lèvera pour saluer l’incroyable performance de la leader féminine de la discipline.

Déception côté masculin : Gautier Supper, très relâché dans les premiers mètres de la voie semble se laisser surprendre par un mouvement dur, et termine 8e. Quelques compétiteurs après, Romain Desgranges, passera sans difficulté ce premier pas délicat, mais quelques mètres plus haut, il zippe d’un pied et chute, très déçu de n’avoir pas pu exprimer son potentiel. Romain se termine à la 7e place de ce championnat du monde de difficulté. Au final, après un duel particulièrement serré, c’est l’incroyable Tchèque Adam Ondra qui remporte le titre mondial en chutant deux prises sous le bac final, en valorisant la prise que tiendra juste l’Espagnol Ramon Julian, après une incroyable démonstration d’escalade de ces deux athlètes.


L'or pour Charlotte Durif au combiné, le bronze pour Alban Levier.

La très bonne surprise est la victoire de Charlotte Durif au classement combiné de ces championnats du monde 2014. Elle l'emporte aux côtés du Canadien Sean McColl. Le jeune Alban Levier décroche une fantastique médaille de bronze pour sa première saison chez les seniors!

 

Programme prévisionnel

Dimanche 14 septembre

18h30 – 20h30 : Finales difficulté (live streaming)

Equipe de France d'escalade