actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Confidences d'Anouck Jaubert

Escalade - 21/05/13 à 18:14

Retour sur sa victoire sur la Coupe d'Europe ce week-end.

Confidences d'Anouck Jaubert
© FFME

Ce week-end, Anouck Jaubert décrochait l'or en vitesse sur la première étape de la Coupe d'Europe sénior à Ekaterinbourg. Rencontre avec la demoiselle à son retour en France:

Pensais-tu décrocher l'or en arrivant sur Ekaterinbourg, en plein territoire Russe?

Il y a toujours un moment où l'on espère croire à la victoire, mais le plus dur est de concrétiser... Jusqu'à maintenant, je n'avais jamais atteint le podium en senior (4ème place au mieux). Donc c'était vraiment un défi de venir gagner cette première coupe d'Europe de l'histoire ; en Russie, le berceau de l'escalade de vitesse ; avec onze concurrentes russes au départ ! Mais j'y ai cru du début jusqu'à la fin et ça a payé.

Comment as-tu abordé cette compétition, physiquement et mentalement?

Physiquement, je savais que j'étais en forme, étant donné que j'avais amélioré mon record personnel sur 15m le week-end précédent, au championnat de France jeune à Niort. De plus, la compétition se déroulait sur la voie de 10m et c'est la partie que je maîtrise le mieux. Donc j'étais plutôt confiante. Et après ma quatrième place sur la première étape de coupe du Monde de la saison à Chongqing, j'avais vraiment envie de finir sur le podium.

Peux-tu me faire un petit retour sur les différentes phases de la compétition?

Lors de l'échauffement, j'ai pu constater que les prises étaient légèrement moins bonnes que d'habitude donc il fallait que je sois très précise dans mes gestes. Mon premier run de qualification s'est plutôt bien déroulé, sans grosse erreur et j'ai réalisé un temps qui me permettait de rentrer dans les huit premières. J'ai donc pu « lâcher les chevaux » dans le deuxième run de qualification pour améliorer mon temps et être mieux placée (3ème du provisoire).

Tu as pourtant encore amélioré ton temps au cours des finales !

Les phases de finale sont très stimulantes. Sur 10m, les duels sont très serrés car on n'a pas le temps de créer un écart important. Et la moindre erreur est généralement fatale. En quart de finale, je me retrouvais contre la polonaise Klaudia Buczek. J'ai eu un bon temps de réaction et j'ai réalisé un passage bien fluide qui m'a permis de gagner sans trop de difficultés. En demi-finale, j'étais face à la Russe Maria Krasavina (championne du monde 2011). J'ai fait un départ un peu tardif qui l'a laissée me devancer, mais elle a fait une petite erreur qui m'a permis de lui repasser devant et de remporter ce duel. J'ai à nouveau fait un run fluide et sans erreur qui m'a mise en confiance.

Et enfin, des finales incroyables...

En finale, j'affrontais la Russe Anna Tsyganova. Contrairement au run précédent, j'ai fait un bon départ et j'ai réussi à conserver de l'intensité tout au long de la voie, sans erreur, donc je tape le buzzeur avant mon adversaire. Pendant ma grimpe, je n'avais pas la sensation d'aller très vite car j'étais focalisée sur les méthodes que je devais faire afin d'être précise et de ne pas commettre d'erreur. Je réalise tout de même le meilleur temps de la compétition (5''39) mais je n'ai pas battu mon record personnel de 5''50, établi en novembre dernier à Gémozac lors du championnat d'Europe jeune.

Qu'as-tu pensé de cette première étape de coupe d'Europe?

Au niveau de l'organisation, tout s'est très bien déroulé. Et ce fut une belle réussite pour l'équipe de France puisque nous avons ramené quatre médailles et que la Marseillaise a retenti deux fois.

Une expérience à renouveler?

Oui, évidemment c'est toujours un plaisir d'aller défendre les couleurs de la France !

Quels sont tes objectifs cette année ?

Cette année mes objectifs sont de réaliser des podiums sur les compétitions internationales : coupes du Monde, championnat d'Europe, Jeux Mondiaux et de conserver mon titre de championne du Monde junior.

Comment te sens-tu par rapport aux précédentes saisons?

De saison en saison, je me sens de plus en plus forte et j'ai le plaisir de voir mes chronos descendre au fur et à mesure. Il n'y a pas de changement majeur dans ma préparation, mais sans cesse des adaptations en fonction de ce que je dois travailler, des points sur lesquels j'ai à progresser... Mais je pense que ce qui fait que j'arrive à concrétiser en compétition, c'est l'expérience que j'ai acquise au cours des saisons précédentes ; les erreurs que j'ai faites m'ont beaucoup appris.

Te verra-t-on sur les championnats de France de vitesse, ce week-end à Niort ?

Non, car cette année, j'ai dû faire le choix entre deux compétitions : le championnat de France senior de vitesse ou le championnat d'Europe jeune de bloc (auquel je me suis qualifiée grâce à mon titre de championne de France junior). Sachant que je suis déjà qualifiée pour les compétitions internationales en vitesse, le championnat de France n'est pas une obligation donc j'ai choisi de ne pas y participer. J'ai encore des années devant moi pour faire des championnats de France senior! J'avais donc décidé de faire le championnat d'Europe jeune à Grindelwald, une compétition qui me tenait vraiment à coeur, car le bloc est une discipline que j'apprécie aussi beaucoup. Comme c'est ma dernière année en catégorie jeune, je voulais tenter ma chance mais malheureusement, suite à une douleur à deux doigts que je traîne depuis 15 jours, je ne pourrai pas y participer non plus. Cette blessure ne doit pas être très grave, mais je préfère ne pas prendre le risque qu'elle le devienne, car la suite de la saison est bien chargée. Je vais donc laisser mes doigts au repos pendant au moins une semaine. Mais je vais continuer à m'entraîner sans grimper : musculation, athlétisme...

Merci à toi, et bon courage pour la suite de la saison !

Merci également à tous ceux qui me soutiennent et m’encouragent : mon entraîneur : Sylvain Chapelle, mon club : Escapilade, ma famille, mes amis, mon sponsor : Beal, la ville de St-Etienne, le conseil général de la Loire et la région Rhône-Alpes.

 

merci à Sheila McCarron pour ses photos

Equipe de France d'escaladeOLD