actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Coupe d'Europe sénior de difficulté et de vitesse à Ekaterinbourg

Escalade - 17/05/13 à 16:30

Anouck Jaubert et Romain Desgranges décrochent l'or

Coupe d'Europe sénior de difficulté et de vitesse à Ekaterinbourg
© FFME

Ce week-end, la ville de Ekaterinbourg, en Russie, accueillait la première Coupe d'Europe senior de l'histoire de l'escalade. Le camp tricolore rentre auréolé de quatre médailles dont deux d'or.

« Les coupes d'Europe pour adultes ont été créés à la demande des fédérations Européennes, explique Damien You. L'idée est d'avoir un niveau intermédiaire entre les coupes du monde et le niveau national, et les coupes du monde et les coupes d'Europe jeunes. A la fois pour les grimpeurs mais aussi pour les organisateurs, les juges, etc.Les entraîneurs des équipes Européennes jeunes sont très favorables à ce projet. Cela nécessite une coordination avec le niveau international pour ne pas faire doublon avec le calendrier international. Aujourd'hui, il n'y en a qu'une. Les débuts sont toujours difficiles mais l'important est de commencer. Cette étape se déroule donc en Russie, sur un beau mur récent et l'organisateur a fait des efforts importants pour l'accueil de cette première coupe d'Europe. »

La compétition rassemble en effet pour sa première édition encore peu de nations différentes, cela dit le niveau n'en est pas moins élevé. Chez les femmes, cinq athlètes ont déjà fait des podiums à l'internationale. Les équipes de France de difficulté et de vitesse ont d'ailleurs répondu à l'invitation. Sept Français sont en lice : cinq en difficulté et deux en vitesse.

Qualifications de la difficulté

Aujourd'hui se jouaient les qualifications de la difficulté, qui se sont bien déroulées pour nos cinq athlètes engagés, en dépit des caractéristiques du mur bien différentes des étapes de coupe du Monde (12m de haut et légèrement déversant). Des voies, très bien ouvertes, d'une trentaine de mouvements étaient donc proposées aux grimpeurs. Chez les femmes, Charlotte Durif et Hélène Janicot prennent la tête de la compétition en sortant toutes les deux leur deux voies de qualification. Même performance pour Romain Desgranges côté masculin. Ca passe également pour Thomas Ballet, qui prend la cinquième place du classement provisoire, ainsi que pour Manuel Romain, qui se remet à peine d'une entorse du genou, et qui se place 10ème.

Le Bronze pour Hélène Janicot

Les finales femmes ouvraient cette journée du samedi, le podium s'est joué dans un mouchoir de poche, autour de trois prises au sommet de la voie. Côté aisance dans la grimpe, c'est assurément Hélène Janicot qui semble très au niveau en matière de résistance. Mais la jeune femme, gênée par un mouvement sur de petits pieds tombe sans avoir l'occasion d'aller au bout d'elle-même. C'est la jeune Russe Yana Chereshneva qui remporte la compétition en tombant en haut du mur, deux prises dessous, Dinara Fakhrit dinova prend l'argent et enfin, à une valorisation près, Hélène Janicot décroche le bronze.

L'or pour Romain Desgranges et l'argent pour Manuel Romain

De belles finales masculines ont conclu l'épreuve de difficulté de cette coupe d'Europe senior, avec deux médailles pour le camp tricolore, grâce aux très belles prestations de Romain Desgranges et Manuel Romain. Tous les deux tombent dans la dernière partie de la voie avec la même prise en main. Ex-aequo, ils seront départagés sur le classement des qualifications, au profit de Romain Desgranges qui remporte donc cette compétition. Manuel Romain, tout juste remis de blessure, s'offre une prometteuse médaille d'argent. Déception pour Thomas Ballet qui  termine 9ème.

L'or pour Anouck Jaubert

La compétition de vitesse se déroulait sur un mur de 10m, une particularité assez rare en compétition internationale, mais qui n'a pas dérangé nos deux athlètes engagées pour autant.

En effet, au terme des qualifications, Margot Heitz et Anouck Jaubert sont bien placées. Avec un temps de 5s 57, Anouck est 3ème du provisoire tandis que Margot prend une belle 5ème place avec un chrono en 5s 80. A noter la progression de Margot dans le domaine de la confiance en soit. Après un premier run de qualification très moyen, la demoiselle a su rester mobilisée pour établir un excellent chrono sur le second essai , qui lui permet de bien se placer pour les phases de finales.

En quart de finale, Margot fait un très bon départ et prend la tête du duel jusqu'à une petite erreur de pied (qu'elle ne monte pas assez haut), elle se fait alors dépasser par son adversaire, et prendra beaucoup de risques pour tenter de la rattraper. Elle chute avant la fin et termine cette compétition sur une prometteuse 8ème place.

Pour Anouck, les choses se passent différemment. Bien placée suite aux qualifications, elle passe très aisément ses quarts de finales. Les demi-finales s'annoncent plus rudes, car elle est face à Mariia Krasavina, championne du monde 2011 de la discipline. Après un départ un peu tardif, Anouck recolle à son adversaire qui réalise à son tour une erreur de pied, et se laisse distancer par notre Française. En finale, Anouck ne se laisse pas démonter, elle corrige même son départ par rapport au run précédent et réalise une ascension sans faute et très fluide qui lui permet d'établir, en 5s 39, le meilleur temps de cette compétition chez les femmes, et de battre son record personnel sur le mur de 10m. Elle décroche l'or et beaucoup de confiance pour les compétitions à venir.


Equipe de France d'escaladeOLD