actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Fanny Gibert et Manu Cornu en tête des demi-finales du Championnat de France de bloc 2019

Escalade - 03/03/19 à 12:16

Les Champions de France 2018 se sont imposés sur les demi-finales de l'édition 2019. Retrouvez les résultats complets.

Fanny Gibert et Manu Cornu en tête des demi-finales du Championnat de France de bloc 2019
© FFME

Ces demi-finales du championnat de France de bloc 2019 à La Baconnière ont suscité beaucoup d’émotions. Les circuits de blocs, particulièrement corsés ont surpris les compétiteurs.

Chez les femmes, elles ne sont que onze à valider au moins un bloc. Maïlys Piazzalunga (Toulouse escalade club) est la première à s’offrir un bloc à la toute fin du circuit. Le bloc 4 semble être un des plus accessibles. Mais il en faudra plus pour se qualifier en finale de ce Championnat de France de bloc 2019.

Quelques compétitrices plus tard, Maëlys Agrapart (Team vertical art) trouve quant à elle la méthode du bloc 1, c’est la première à le valider, de surcroit à vue. Une performance qui lui permet de prendre son ticket pour la finale. Elle est imitée peu de temps après par Lucile Saurel (Austral Roc) qui se qualifie également en finale, puis par Naile Meignan (Chambéry escalade). La Chambérienne, championne d’Europe et vice-championne du monde minime, réussi l’exploit de valider un second bloc, le bloc 4. Entre temps, Hélène Janicot (Escalade Voiron Alpinisme) avec un bloc et trois zones, et Manon Hily (7 à l'ouest) avec un bloc et quatre zones, décrochent elles aussi leur place en finale.

C’est enfin au tour de Fanny Gibert (Team Vertical Art), leader Française et médaillée de bronze au classement général de la Coupe du monde de bloc 2018. Incontestablement au-dessus de ses concurrentes en termes de niveau, Fanny Gibert offre une véritable leçon d’escalade au public. Après un petit essai de calage dans le bloc 1, elle valide à vue les blocs 2 et 3, qu’aucune compétitrice n’avait encore sortis. Le bloc 4 passe en trois essais et c’est un carton plein pour la championne de France 2018.

Luce Douady, avant dernière compétitrice à s’élancer passe à côté de son circuit. Elle ne parvient qu’à s’offrir le bloc 4  a su tout remobilisé, et s’offrir le bloc 4

Chez les hommes, le circuit de demi-finale était peut-être encore plus corsé. Beaucoup de variété dans l’ouverture, avec des blocs tout en finesse, d’autres plus physiques ou de coordination. Si le bloc 1 s’avère rapidement être le plus accessible. Ils ne sont néanmoins qu’une poignée de compétiteurs à le valider. Au total, seuls huit compétiteurs parviennent à toper un des blocs de cette demi-finale. C’est Mathieu Ternant (Club escalade la grimpe), qui ouvre ce bal des tops en s’offrant le bloc numéro 2 en trois essais. Puis son frère Arthur Ternant (Club escalade la grimpe) valide quant à lui le bloc 1. Des performances qui permettent à la fratrie de se qualifier en finale.

Quelques dizaine de minutes plus tard, Manu Cornu (Club Block’Out centre Essonne) commence son circuit avec audace. Sûr de sa méthode, il n’hésite pas et enchaîne à vue ce premier bloc. Une prouesse qui le galvanise et lui permet d’enchaîner, dans la foulée le bloc 2, en deux essais. Un coup de maître, puisque ce bloc 2, personne d’autre ne parviendra à l’enchaîner.

C’est au tour du Champion du monde de bloc cadet de prendre le départ. En validant son bloc 2 en deux essais, Sam Avezou (ES Massy) décroche son ticket pour les finales, tout comme Jérémy Bonder, qui réalise une prestation similaire sur le bloc 1.

Enfin, le circuit se termine par Mickael Mawem (Vertical grimpe charentonnais), leader français à l’international en 2018. En tête des qualifications, il valide son premier bloc en deux essais, mais par la suite, ne parvient plus à toucher aucune zone. Il passe à côté de la méthode dans le bloc 2, et reste au pied du bloc 3 qui demeurera par ailleurs invaincu. Au pied du bloc 4, Mickael Mawem comprend qu’il n’a pas le choix. Ce bloc-là, tout en finesse et coordination, aucun compétiteur n’a encore réussi à en ne serait-ce que la zone. C’est à 30 secondes de la fin que Mickael Mawem, sur un coup de génie, parvient à rester sur la prise de zone, puis à aller chercher le top. A 18 secondes de la fin du temps règlementaire. Une prestation, à l’arrachée, qui lui permet de prendre la 2e place du classement provisoire.

Déception en revanche pour Nicolas Pelorson, en tête des qualifications, il ne valide qu’un bloc, avec un essai de trop pour passer en finale.

Retrouvez les résultats complets