actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Innsbruck 2018 : Jessica Pilz (AUT) remporte la difficulté à domicile

Escalade - 08/09/18 à 20:43

Les demi-finale et finale de l'épreuve de difficulté femme se sont enchaînées ce samedi 8 septembre. La journée s'est achevée dès la phase de demi-finale pour nos deux Françaises en lice : Hélène Janicot et Manon Hily.

Innsbruck 2018 : Jessica Pilz (AUT) remporte la difficulté à domicile
© FFME / IFSC

Demi-finale de la difficulté femme

Dans sa voie de demie-finale, Manon Hily assure les prises, et grimpe plus sereinement que la veille. Pourtant dans la dernière partie de la voie, elle se trouve gênée par la corde et ne parvient pas à aller aussi haut qu’elle l’aurait souhaitée.  Manon Hily termine 17e de l’épreuve.

« C’était une super voie proposée par les ouvreurs, j’étais contente de grimper et de retrouver de bonnes sensations après des qualifications difficiles. J’ai très bien grimpé, explique Manon Hily, même si pour moi la voie s’est arrêtée plus tôt que je ne l’aurais souhaité. En effet, j’ai fait une petite erreur avec la corde. Je crois que j’étais un peu trop dans ma bulle. J’en garde néanmoins un très bon souvenir. C’est ma première participation à un championnat du monde. Ici tout est plus grand : l’organisation, le nombre de compétiteurs, l’ambiance et la pression aussi, il faut l’avouer. Mais très vite je me suis rendue compte de la chance que j’avais d’être là, en équipe de France et je vais tout faire pour ne pas la gâcher. »

Engagée dans les autres disciplines, elle aura à cœur de donner le meilleur d’elle-même dans les prochaines épreuves.

Hélène Janicot réalise quant à elle une très belle prestation. Posée et concentrée, elle chute à deux mouvements de gagner sa qualification en finale et termine 14e de cette compétition.

« Cette voie m'a bien plu dès la lecture. Elle paraissait physique, et elle laissait néanmoins l’opportunité de placer plusieurs talons, et de grimper avec d’autres qualités, confie Hélène Janicot.Elle me semblait donc correspondre à mon style à la lecture. Et puis, j’avais tout simplement envie de grimper. J’y ai fait une belle performance et je me suis fait plaisir. Alors, je n’ai rien à regretter,  si ce n’est un petit moment d’indécision sur la fin de la voie, car nous n’avions pas trop pu lire la fin de la voie en raison d’une estrade courte pour voir le haut de la voie. Au bilan, je sors satisfaite de cette compétition. »

Jessica Pilz remporte la finale

En finale, les deux leaders du classement mondial, Jessica Pilz (AUT) et Janja Garnbret sortent successivement la voie de finale avec quelques secondes de différence. Le titre mondial s’est ainsi joué au temps, à l’avantage de l’Autrichienne, Jessica Pilz, qui l’emporte à domicile pour avoir grimpé cinq secondes plus rapidement. La Coréenne Jain Kim complète ce premier podium des Championnats du monde 2018 à Innsbruck (AUT).

A suivre, demain, les demi-finale et finale de l’épreuve de difficulté homme, dès 13h, en live streaming sur le site FFME.

Equipe de France d'escalade