actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Innsbruck 2018 : trois Français en demi-finales de difficulté

Escalade - 08/09/18 à 11:31

Manon Hily, Hélène Janicot et Thomas Joannes ont décroché, jeudi et vendredi, leur qualification pour les demi-finales de la difficulté.

Innsbruck 2018 : trois Français en demi-finales de difficulté
© IFSC

Les qualifications de la difficulté se sont tenues jeudi et vendredi derniers. Trois Français décrochent leur tickets pour les demi-finales. Lourde déception en revanche pour Romain Desgranges, qui termine 49e suite à un déclassement sur une malencontreuse pose de pied sur un panneau publicitaire disposé sur le mur.

« Romain Desgranges était très concentré et déterminé, témoigne Cécile Avezou, entraîneur national de l'équipe de France de difficulté. Dans sa première voie, il monte très haut et tombe avec le bac finale dans la main, mais il y a eu un appel contre lui car il a, au cours de sa grimpe, posé un pied sur une pancarte publicitaire et sa performance a été décotée. Nous avons fait plusieurs appels mais aucun n’a abouti. C’est une grande déception pour notre leader de la discipline. »

Photos de Michael Fuselier

« Le staff de l'équipe de France a tout fait pour essayer de renverser la situation, mais en vain, ajoute Romain Desgranges. Après des heures de délibérations, les juges ont validé cette décision. Je suis passé de la 3e à la 38e place dans cette voie. » Adam Ondra (CZE) et Domen Skofic (SLO) prennent la tête des qualifications masculines.

Chez les femmes, le tandem Janja Garnbret – Jessica Pilz (AUT) mène la danse de ces qualifications féminines. Sur leur talons : Jain Kim et Anack Verhoven.

Hélène Janicot (19e des qualifications)

« Participer à ces Championnats du monde représentait déjà beaucoup pour moi qui avais décidé d’arrêter la compétition. Lorsque nous sommes arrivées sur les qualifications ce matin avec Manon, nous avons trouvé les voies très jolies. Elles m’ont donné vraiment envie de grimper.

Nous étions toutes les deux dans le groupe A, et nous sommes passées l’une derrière l’autre. La première voie me convenait bien, je m’y suis sentie détendue et je signe un beau run qui me classe 5e de cette voie en léger dévers technique, qui me convenait parfaitement. La deuxième voie était bien plus déversante, et plus physique, avec un jeté à réception à un bras, très bas dans la voie. Je tombe sur ce jeté, et je termine assez frustrée. Il faut avouer que ce mouvement me faisait peur dès la lecture. Cependant, mon résultat dans la voie 1 m’a tout de même permis de me sélectionner pour les demi-finales, ainsi que Manon. Alors, vivement ces demi-finales ! »

 

Manon Hily (21e des qualifications)

« Je suis assez déçue de mes qualifications. Je n’ai pas réussi à être moi-même sur ces qualifications. J’ai ressenti un peu de stress à la lecture de la première voie, qui ne me convenait pas. J’avais donc encore plus de pression dans la deuxième voie. Je n’ai pas su grimper libérée comme j’aurais aimé, mais j’ai mon ticket pour les demi-finales. J’ai eu chaud, et ça me donne vraiment envie de rentrer dans la compétition pour la suite. »

Anouck Jaubert, en lice pour le classement combiné,  termine 84e.

Chez les hommes, également en lice pour le classement combiné, Mickael Mawem, Manu Cornu et Bassa Mawem se classent respectivement 55e, 80e et 105e.

A suivre, à 13h ce samedi, les demi-finales de la difficulté femmes, en live streaming sur le site de la FFME.

Programme du jour :

Samedi 8 septembre

13h – 16h : Demi-finale difficulté femme (LIVE)

19h – 20h : Finale difficulté femme (LIVE)

 

Plus d’infos : www.innsbruck2018.com

 

Equipe de France d'escalade