actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Julia Chanourdie et Anouck Jaubert, championnes du monde universitaire

Escalade - 23/06/18 à 20:18

Les Championnats du monde universitaire 2018 se tenaient du 20 au 23 juin à Bratislava (SVK). Les trois épreuves de l’escalade se sont échelonnées au fil de ces trois jours, honorant nos athlètes français de plusieurs médailles, dont deux d'or.

Julia Chanourdie et Anouck Jaubert, championnes du monde universitaire
© FFME - IFSC

Anouck Jaubert, Championne du monde universitaire en vitesse

La vitesse ouvrait le bal de ce rendez-vous mondial des étudiants. Plusieurs Françaises étaient engagées dans  cette épreuve, spécialistes de la discipline ou jouant le combiné. Dans ce contexte particuliers, Anouck Jaubert parvient à garder son rang de leader mondiale. Elle s’impose en décrochant le titre de Championne du monde universitaire. Petite déception pour Aurélia Sarisson qui perd sa petite finale et termine au pied du podium. Victoire Andrier, championne de France en titre, réalise un faux départ en quart de finale et termine 8e. Trois autres Françaises, jouant le combiné étaient en lice de cette épreuve : Julia Chanourdie termine 11e, Fanny Gibert 21e et Salomé Romain 23e.

Chez les hommes, seul Thomas Joannes participait à l’épreuve, il se classe 37e.

Le bronze pour Julia Chanourdie en bloc

Julia Chanourdie s’offre une médaille de bronze en bloc. Elle devance d’un essai Fanny Gibert, qui devra se contenter de la 4e place. Belle performance également pour Maelys Agrapart, finaliste elle aussi, qui prend la 6e place de cette épreuve. Anouck Jaubert et Salomé Romain termine respectivement 11e et 16e.

Thomas Joannes prend la 15e place.

Difficulté, quatre Françaises dans le top 5 et deux titres de vice-champions du monde

Samedi 23, c’est la difficulté qui clôturait ces Championnats. Maelys Agrapart y signe une incroyable performance en s’offrant le titre de vice-championne du monde, juste derrière la Japonaise Mei Kotake. Sur la troisième marche du podium, Salomé Romain s’offre une belle médaille de bronze.

Petite déception pour Julia Chanourdie qui manque ce podium de quelques prises. Juste derrière, Fanny Gibert prend la 5e place. Anouck Jaubert se classe quant à elle 27e.

Chez les hommes, Thomas Joannes est en forme. Il s’offre la médaille d’argent, juste derrière l’Ukrainien Samoilov Fedir.

Julia Chanourdie, championne du monde universitaire du combiné.

Le complexe calcul des points offre finalement le titre de championne du monde 2018 à notre championne de France de difficulté, Julia Chanourdie. " C'était une compétition intéressante en ce qui concerne la gestion du combiné, assure la jeune championne du monde. Je suis très heureuse d'avoir participé aux trois finales ! Mais j'étais clairement épuisée le dernier jour pour la finale de difficulté, je l'ai ressenti dès mon réveil. J'ai vraiment subi la fatigue ce dernier jour. J'en retire donc une très bonne expérience pour la suite, dans le but de viser le combiné. "

Fanny Gibert et Anouck Jaubert, exæquos à la 3e place seront départagées à la faveur de celle qui est mieux placée que l'autre dans deux disciplines, c'est à dire Fanny Gibert. Salomé Romain, quatrième Française engagée dans ce combiné,  prend une prometteuse 6e place. Enfin, Thomas Joannes prend la 7e place de ce classement.

 

A noter que l’année prochaine, ces Championnats du monde universitaires se tiendront en France, à Grenoble.