actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Julia Chanourdie et Romain Desgranges champions de France de difficulté 2018

Escalade - 10/06/18 à 18:47

Les Championnats de France de difficulté senior 2018 viennent de s'achever sur le sacre de Romain Desgranges et Julia Chanourdie. Retour sur une finale riche en intensité et en émotion.

Julia Chanourdie et Romain Desgranges champions de France de difficulté 2018
© FFME

Cette année, les deux leaders de l’équipe de France parviennent à décrocher le titre national. Le cinquième en carrière pour Romain Desgranges, et le premier pour une Julia Chanourdie émue aux larmes.

Romain Desgranges retrouve son titre de champion de France

A l’image des demi-finales, la voie hommes promettait un spectacle digne de l'événement. « La première partie est accessible à tous les grimpeurs : pas trop dure mais juste de quoi commencer à mettre les grimpeurs en tension. Elle s’achève sur un double jeté qui peut commencer à entamer les nerfs des premiers grimpeurs, s’amuse Michael Fuselier, chef ouvreur. Mais c’est vraiment la dernière partie, particulièrement intense, qui va faire la différence. »

C’est en effet dans cette dernière partie que la plupart des grimpeurs atteindront leur limite. Un volume fuyant, des prises éloignées et un genou qu’ils seront trop nombreux à oublier. Jérémy Bonder, Nao Monchois, Thomas Joannes et Romaric Geffroy seront victimes du même mouvement.

Puis vient le tour de Stéphane Hanssen. L’athlète belge est venu jouer les visiteurs sur cette compétition dans laquelle il ne peut prétendre au titre. Son championnat national passé et sa sélection décrochée pour représenter la Belgique Coupe du monde, le jeune homme n’avait rien à perdre sur cette étape. Juste à grimper, relâché comme à l’entraînement. « Sur un championnat national, j’aime dire que l’on grimpe « lesté ». Lesté par les enjeux et par nos appréhensions. Ici, je suis venu comme à l’entraînement, délesté. Dès la lecture, je la sentais bien cette voie. Elle est dans le style des voies que je travaille tous les jours. Mais, aujourd’hui, j’avais un public incroyable en plus. J’avoue que je me suis vraiment bien amusé dans cette voie. » Le Belge offrira une parfaite démonstration de cette voie, cotée 8c par les ouvreurs. Pas une erreur, un très bon rythme et un plaisir évident qui le porteront au top de cette voie de finale.

Gautier Supper et Romain Desgranges, qui passeront juste après, ne parviendront pas à égaler l’exploit du Belge. Sans doute tous les deux étaient-ils « lestés » par les enjeux de ce Championnat de France. Les deux grimpeurs tombent au même mouvement, Romain Desgranges avec deux minutes d’avance. Le chronomètre sacre ainsi le Chamoniard de son 5e titre national.

« J’avoue être un peu partagé entre l’insatisfaction de n’avoir pas été au bout de ma voie, et la joie de décrocher ce nouveau titre de Champion de France. Je suis arrivé relativement frais sur ce volume, relativement compte tenu d’un état général mitigé : j’ai beaucoup subi la chaleur ce week-end. J’ai fait une petite erreur de placement, très brève, mais qui m’a fait perdre le contact avec ce volume glissant. J’ai tout fait pour m’y aggriper, mais trop tard, j’étais déjà dans le baudrier, explique-t-il en montrant ses avant-bras griffés au sang, témoins de son combat sur ce dernier volume. Tout ça pour mon 5e titre de Champion de France, c’est un moindre mal. »

Aller sans retour pour les filles

La voie des femmes commençait tout en douceur : des mouvements dynamiques, un petit jeté et un bon repos face au public avant d’attaquer la dernière partie de la voie.  « Ce final, en léger dévers est particulièrement intense et ouvert dans un style que les femmes n’aiment en général pas trop, parce que le retour en arrière n’y est pas permis » explique Julien Gras, ouvreur sur la compétition.

A ce jeu, l’outsider de ces finales, Maëlys Agrapart, bloqueuse de l’équipe de France l’année dernière, aura été particulièrement efficace, jusqu’à s’offrir le bronze sur ce Championnat de France.  « J’ai vraiment grimpé détendue, l’objectif pour moi était de faire aussi bien qu’en demi-finale, de me mettre dans ma bulle. Après, je ne pense pas partir pour une saison internationale en difficulté, je me dis que ce podium est un peu un hold-up et je ne suis pas certaine de pouvoir m’exprimer en Coupe du monde. »

Manon Hily, vainqueure de la Coupe de France, est restée bien plus sur la retenue. Son expérience et son niveau dans cette discipline lui permettent néanmoins de devancer Maëlys Agrapart de deux mouvements avant la chute. « Je suis ravie de ce titre de vice-Championne de France, néanmoins je suis déçue de n’avoir pas pu grimper à mon meilleur niveau. Je n’ai pas réussi à me relâcher vraiment, ni à me mettre dans ma bulle. »

Et c’est au tour de la leader française de l’équipe de France de faire son entrée. La très attendue Julia Chanourdie. Ce titre de championne de France, la jeune femme l'a dans son viseurs depuis 5 ans maintenant, malgré son jeune âge. Après quatre podiums nationaux en autant d'années chez les seniors, la leader de l'équipe de France avait à coeur de prendre, enfin, ce titre qui lui tendait les bras.

Et cette fois-ci, enfin, la Chambérienne est détendue. Sa grimpe efficace et relâchée lui permet de grimper plus loin que ses principales concurrentes portée par un public euphorique. Cette fois-ci enfin, la championne peut lever les bras de retour au sol. Cette fois-ci, enfin, ce sont des larmes de bonheur qui coulent sur son visage.

« C’est un titre qui m’échappe depuis quatre ans et à chaque fois pour des détails, des petites erreurs. Il me tenait vraiment à cœur et enfin j’arrive à le concrétiser. Je suis particulièrement émue », s'étrangle la jeune femme.

Julia Chanourdie et Sam Avezou remportent le classement national combiné

Ce troisième Championnat de France de la saison permettra également d’établir un classement combiné remporté par Julia Chanourdie et Sam Avezou.

 

Retrouvez les résultats des finales du Championnat de France senior de difficulté

Retrouvez le classement national combiné

Retrouvez le résumé des demi-finales