actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Massy 2018 : les résultats des qualifications

Escalade - 03/03/18 à 13:31

Les qualifications du Championnat de France de bloc senior viennent de s'achever. Fanny Gibert et Flavy Cohaut chez les femmes et Alban Levier et Clément Ozun côté messieurs prennent la tête de la compétition.

Massy 2018 : les résultats des qualifications
© FFME

96 femmes étaient en lice de ce championnat de France de bloc à Massy. Réparties en deux groupes, elles se sont toutes frottées aux cinq blocs de leur circuit. Des blocs athlétiques et fins, à sensation et à coordination, ouverts dans des styles variés et néanmoins déjà axés sur le format Coupe du monde.  

« C’était un circuit très exigeant à grimper, mais très agréable également. Beaucoup de blocs nécessitaient de la coordination et des sensations. Ce type de bloc, qui nécessite souvent quelques essais avant de comprendre comment se placer pour aller au top. Bref nous avons été confrontées à des blocs où les essais peuvent vite partir, et je suis bien contente de ne pas en avoir lâché un ! », s’exclame Fanny Gibert, leader de l’équipe de France de bloc l’année dernière, qui réalise un sans-faute et partage la tête du classement provisoire avec la jeune Flavy Cohaut (junior 1re année), qui réalise elle aussi ses cinq blocs en cinq essais.

Elles ne sont que deux d’ailleurs à s’offrir cette performance. Sur leurs talons, Mélanie Sandoz et Julia Chanourdie (leader française de la difficulté en 2017), mettront un essai de plus dans un bloc. Vice-championne de France de bloc l’année dernière, Julia (à l'image ci-dessus) a décidé de mettre à profit sa polyvalence pour s’essayer au format olympique, et concourir dans les trois disciplines. « J’ai vraiment apprécié de grimper dans ce circuit, qui alternait les styles, avec une intensité physique, qui n’était pas pour me déplaire. Des blocs néanmoins où l’on pouvait s’en sortir, avec quelques essais, même en ayant un moindre niveau. La compétition commence bien pour moi, même si en bloc, plus que dans toute autre discipline, rien n’est jamais joué d’avance ! »

Pour ce rendez-vous de l’année, l’enjeu est de taille et ne laisse place qu’à l’excellence : « Seuls les champions de France pourront prétendre à une sélection en équipe de France pour les prochaines étapes de Coupe du monde, » précise Daniel Du Lac, entraîneur national. Les circuits devaient donc être parfaitement calibrés, et c’est un pari réussi sur ces qualifications.

« C’était en effet des circuit de blocs intenses physiquement et tout en finesse. L’escalade se complexifie, et les blocs des femmes ressemblent de plus en plus à ceux des hommes. Aujourd’hui à Massy, les ouvreurs ont réussi leur coup. L’ouverture des femmes y était très proche de celle des hommes, avec des jetés et des mouvements dynamiques, à l’image des Coupes du monde et plus généralement de l’évolution de l’escalade. »

« Ce n’était pas une qualification facile, commente Clémentine Kaiser (à l'image ci-dessus), qui sortira ses cinq blocs en huit essais. Les blocs étaient spectaculaires, et je pense que le public s’est régalé autant que nous. »

A signaler également la présence d’Anouck Jaubert. La vainqueur de la Coupe du monde de vitesse 2017 se lance dans la préparation olympique. De fait, elle s’entraîne, depuis novembre, à la difficulté et au bloc. « C’est assez déstabilisant, car j’ai l’impression de manquer d’entraînement en vitesse, et en même temps de repartir de zéro en bloc et en difficulté. Et au final, je ne me sens prête pour rien. » Cela dit, la jeune femme signe une performance très correcte et passe à un cheveu de la demi-finale.

Contre-performance en revanche pour Maëlys Agrapart, qui termine 15e de son groupe. La jeune femme reste néanmoins qualifiée pour les deux premières étapes de la Coupe du monde de bloc, où elle aura certainement à cœur de s’exprimer à son juste niveau.

Retrouvez tous les résultats des qualifications femmes

Alban Levier et Clément Ozun prennent la tête des qualifications

A 15h débutaient les circuits hommes. Des circuits différents pour les deux groupes. Plus impliquant dans le groupe 2 où seul Alban Levier parvient à enchaîner les cinq blocs, tandis qu’ils seront huit à enchainer tous les blocs du circuit du groupe 1.

Alban Levier, très en forme prend donc la tête de la compétition aux cotés de Clément Ozun (à l'image ci-dessus), seul grimpeur de l’après-midi à signer un sans-faute. « C’était vraiment un plaisir de grimper sur cette nouvelle structure. Ce circuit n’était pas facile. Il comportait des blocs variés, à sensations ou à jeux dynamiques. Ce qui implique une certaine part de prise de risques. Des prises de risques avec lesquelles j’ai joué, à chaque moment de doute dans ma grimpe », confie Alban Levier. Une technique  qui a plutôt bien réussi au jeune homme, qui a choisi cette année de prendre un peu de recul sur l’entraînement, pour privilégier l’escalade outdoor. « J’ai moins de pression, et j’y retrouve un certain équilibre. »

Manuel Cornu (à l'image ci-dessous) s’est réveillé blessé ce matin, avec un genou qui avait doublé de volume. Il parvient tout de même à sortir ses cinq blocs, en ne perdant que trois essais, et se classe septième du provisoire. « Tous les blocs étaient bien différents et relativement homogènes, à l’exception du dernier, vraiment un cran au-dessus en terme de niveau. Pour ma part, je suis arrivé tendu sur les premiers blocs. Le fait d’être considéré comme un des leaders de la compétition est assez difficile à porter. Mais une fois dans le circuit, et surtout quand tout se passe bien, les sensations s’améliorent. Je me suis détendu et suis satisfait de ce premier tour. »

Léo Avezou (à l'image ci-dessous) enchaîne lui aussi ses cinq blocs, en dix essais. « J’ai apprécié la variété des blocs de mon circuit : jetés, placements, équilibres et force. Les bases de l’escalade étaient représentées dans des blocs où les essais étaient comptés. A chacun d’entre eux, on perd de l’énergie, et la fatigue s’accumule vite. J’ai d’ailleurs perdu quelques essais bêtement dans un bloc à méthodes. »

Les performances des frères Ternant ont également marqué les esprits. Mathieu sort tous les blocs en sept essais. « Je me sens en forme en ce moment. Un peu de tension en début de circuit, qui m’a fait perdre quelques essais, et puis je me suis détendu. Je pense que la variété des blocs de ce circuit me correspondait assez bien, je suis plutôt polyvalent. »

A la fin de la compétition, l’arrivée sur le circuit de Nicolas Januel (à l'image ci-dessous), entraîneur de l’équipe de France l’année dernière, a fait sensation. Parmi les derniers à passer, il enchaîne ses cinq blocs et décroche sa place en demi-finale. « J’ai manqué un peu d’engagement, surtout dans le dernier bloc, celui qui m’a le plus résisté. Mais pour moi, l’objectif reste uniquement le plaisir de grimper. Toutes ces années passées à coacher m’ont vraiment donné envie de retourner à la compétition. Et comme je suis quelqu’un qui ne fait pas les choses à moitié, je me suis vraiment investi cette année, et je jouerai le jeu jusqu’au bout ! »

Du côté du groupe 2, Charles Albert réalise la deuxième meilleure performance, avec quatre blocs en 10 essais.

Ça passe aussi pour le jeune Nathan Martin, champion du monde de bloc minime l’année dernière, qui participait à sa première compétition sénior, ainsi que pour Clément Lechaptois.

La contre-performance de l’après-midi est sans nul doute celle de Mickaël Mawem. Très attendu, ce bloqueur, parmi les meilleurs français devra se contenter de la 37e place.

« Mickaël est passé à côté de sa compétition, principalement sur des aspects techniques je pense. Nous débrieferons ensemble, il n’empêche que cet athlète est qualifié d’office, avec Manuel Cornu, pour les quatre premières étapes de la Coupe du monde 2018 de bloc. Il aura l’opportunité de se rattraper, analyse Daniel Du Lac. Ce circuit exigeant présentait tous les styles de l’escalade moderne. Il est un bon révélateur de ceux qui sont en forme et ont la capacité de performer en compétition. »

Retrouvez tous les résultats des qualifications hommes