actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Moscou 2018 : Argent pour Nolwenn Arc et bronze pour Nina Arthaud

Escalade - 16/08/18 à 08:32

Nolwenn Arc décroche le titre le vice-championne du monde de difficulté et Nina Arthaud prend le bronze chez les juniors, pour un total de cinq médailles pour l'équipe de France sur ces Championnats du monde jeunes 2018.

Moscou 2018 : Argent pour Nolwenn Arc et bronze pour Nina Arthaud
© FFME

Deux nouvelles médailles enrichissent le bilan comptable des breloques de l’équipe de France. Les juniors filles se sont exprimées dans leur voie de finale, Nolwenn Arc prend le titre de vice-championne du monde, et Nina Arthaud décroche une belle médaille de bronze.

« Les cinq juniors filles, en lice sur ces Championnats du monde, étaient vraiment dans un super état d’esprit depuis le début de cette compétition. Cette année, nous avons principalement travaillé sur la mise en confiance, l’engagement, la combativité et le rythme. En les voyant grimper toutes les cinq, nous nous sommes aperçus que tout ce que nous avions travaillé sur cette saison a été mis en place. Je suis très fière de leur investissement à 120% sur cette compétition. » Corinne Théroux, entraîneur national, en charge de l’équipe de France jeune de difficulté.

« Ces Championnats du monde étaient mon objectif de l’année. Et pourtant, ils ont très mal débuté. En réalité, je me suis blessée à la jambe juste avant la compétition, et j’étais à deux doigts d’abandonner après la 1ère voie de qualifications ! Finalement, j’ai fait le choix de continuer et je me suis totalement libérée dans la voie de demi-finale : comme je n’avais plus rien à perdre, j’ai enfin réussi à m’exprimer. Tout fut vraiment différent en finale. Je me sentais bien, relaxée et juste heureuse, vraiment heureuse d’être là avec les copines, en finale des Championnats du monde.  En finale, le  stress est toujours là, presque insupportable. Il nous montre aussi toute l’importance que nous mettons dans notre sport et à quel point nous sommes investies. J’ai néanmoins pu grimper relâchée, dans une voie que j’ai aimée et où j’ai pu me battre et ressentir cette adrénaline qui nous pousse à nous dépasser. Quoi qu’il en soit, je suis ravie pour Vita qui méritait tant ce titre ! Je tâcherai de lui reprendre son titre l’année prochaine (rires) ! » Nolwenn Arc

« A l’échauffement de cette finale, je dois avouer que je ne me sentais pas super bien. J’avais des sensations moyennes et j’étais assez stressée, alors que d’habitude, ce n’est jamais le cas. Mais quand je suis partie dans la voie, après les deux premières dégaines, toutes ces sensations étaient derrière. J'étais vraiment à 100% dans la voie et dans le moment présent. Je me suis mis un énorme combat, un vrai plaisir pour cette année de retour de blessure (opération des ligaments croisés et ménisque en 2017). Je suis contente d’avoir pris une première revanche sur tout ça, mais surtout, j’ai hâte de voir ce que va m’apporter la suite. » Nina Arthaud

Ce même mercredi se tenaient les finales cadets/cadettes de difficulté. Camille Pouget, seule cadette en lice s'est bien battue, elle termine une prise sous le podium et prend la 5e place d'une finale remportée par l'Américaine Brooke Raboutou.

Côté Cadets, Sam Avezou, sacré Champion du monde de bloc deux jours auparavant, n'aura pas trouvé suffisamment de ressources physiques pour conquérir un nouveau podium, il prend néanmoins la 6e place, une prise sous le podium. Alistair Duval, également en lice, chute avec la prise suivante et termine au pied du podium (4e), à une petite validation du bronze.

Finales minimes, aux pieds des podiums pour Luce Douady et Paul Jenft

Ce jeudi se jouait les dernières finales de ces Championnats du monde, celles des minimes filles et garçons. L’incroyable Paul Jenft, 4e mardi de l’épreuve de bloc, avait pris, le lendemain, la tête des qualifications en sortant ses deux voies. En demi-finales, Paul Jenft prend une prometteuse 2e place du classement provisoire, mais en finale, comme un coup du sort, le Français manque à nouveau le podium et prend sa deuxième 4e place de ces Championnats du monde.

Luce Douady, 3e des qualifications puis des demi-finales, laisse le podium lui échapper, à une prise du bronze, et se classe elle aussi 4e.

Naile Meignan, sacrée Vice-Championne du monde en bloc, mardi, se classe 16e de l'épreuve. Eliot Barnabé, également qualifié en demi-finale termine 23e.

 

Retrouvez le précédent article sur les Championnats du monde jeunes de Moscou

 

Equipe de France d'escalade