actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Romain Desgranges en argent à Villars

Escalade - 07/07/18 à 23:50

Romain Desgranges vient de s’offrir l’argent sur la première étape de la Coupe du monde 2018. Une saison qui commence pour le mieux pour lui ainsi que pour Manon Hily, meilleure Française, qui prend une très honorable 4e place.

Romain Desgranges en argent à Villars
© FFME

Romain Desgranges expliquait, à l’occasion de sa victoire sur le Championnat de France à Arnas, qu’il était encore en phase de préparation pour son objectif principal : les Championnats du monde à Innsbruck, en septembre. Aussi, pour cette première étape de Coupe du monde, le numéro 1 mondial  visait surtout une place en finale. En sortant ses deux voies de qualifications, Romain prend confortablement la tête du classement provisoire aux côtés du Suisse Sascha Lehmann. En demi-finale, il tombe deux prises sous le top, et doit se contenter de la 4e place du provisoire. Une 4e place qui lui coutera finalement la victoire sur l’étape.

En effet, en finale, Romain Desgranges offre au public une véritable leçon d’escalade. Précis et redoutablement efficace, il avance vite, se réadapte devant les difficultés et finit par tomber dans la dernière partie de la voie. Seul l’Autrichien Jakob Schubert arrivera aussi haut. Les deux compétiteurs chutent au même endroit, au profit de l’Autrichien, 2e à l’issue des demi-finales. Le Japonais Tomoa Narasaki complète ce podium masculin.

Romain Desgranges, très satisfait de ses sensations pour cette première étape, n’en décroche pas moins une prometteuse médaille d’argent. « Force, technique et détermination étaient au rendez-vous pour Romain, témoigne Cécile Avezou, entraîneur national en charge de l’équipe de France de difficulté. La saison s’engage bien. »

« J’avais posé plusieurs objectifs sur cette compétition, précise Romain Desgranges. Le premier était d’aller chercher cette finale pour me sélectionner pour les Championnats du monde. Puis le second, c’était de faire un premier bon état des lieux pour savoir où j'en étais, et voir ce que j’avais encore à travailler pour ces Championnats du monde justement. Au bilan, il y a de bons points, mais également des choses à améliorer pour aller chercher de plus grandes performances. »

En revanche, la réussite est moindre pour les autres Français engagés dans cette étape. 17e à l’issue des qualifications, Thomas Joannes se classe finalement 24e après les demi-finales. Une petite prise au-dessus, Gautier Supper prend la 20e place de la compétition. Enfin, le jeune Arsène Duval se classe 28e, et Nao Monchois, qui zippe au tout début de sa 2e voie, termine à une douloureuse 85eplace.

© Sytse van Slooten

Manon Hily au pied du podium.

Manon Hily est en forme cette année. Et elle semble monter en puissance. Après sa victoire sur le classement général de la Coupe de France et son titre de Vice Championne de France, la jeune femme vient de s'offrir une 4e place pour sa première finale en Coupe du monde. 8e des qualifications, puis 7e à l’issue des demi-finales, Manon Hily s’est retrouvée dans sa première voie de finale de Coupe du monde et prend la 4e place de l’étape Suisse. La Slovène Janja Garnbret, numéro 1 mondiale, confirme un excellent état de forme en ce début de saison en remportant cette première étape. Sur ses talons, Jessica Pilz (AUT) et Jain Kim (KOR), prennent respectivement les 2e et 3e places,

« J’avoue qu’au début de la compétition, je ne pensais pas aller en finale, confie Manon Hily. C’est en voyant que j’étais dans le Top 8 après les qualifications que je me suis dit que c’était possible, car je n’avais pas la sensation de m’être donnée à fond pour être à cette place. J’ai bien grimpé en demi-finale, sans pression et le scénario a tourné à mon avantage. En finale, j’ai senti dès la lecture que la voie me plaisait. Je ne me suis pas mise de barrière, c’était juste moi contre la voie, je n’ai pas pensé une seconde aux filles avec qui j’étais. Pour moi, c’est bon signe de lire les voies et de sentir que ça peut monter en haut. Ça veut dire que je suis en forme. » .

Julia Charourdie, Championne de France en titre était très attendue sur cette première étape de la saison. Elle n’arrivera pourtant pas à s’exprimer pleinement. 13e au terme des qualifications, elle se classe 12e  suite aux demi-finales.

Les autres Française ne parviendront pas à prendre leur place en demi-finales : Mathilde Becerra, Salomé Romain, Nolwen Berthier et la toute jeune Nolwenn Arc terminent respectivement 29e, 32e, 38e et 45e.

 

Equipe de France d'escalade