actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Axelle Gachet-Mollaret en or, William Bon Mardion en bronze à Super Devoluy

Ski Alpinisme - 02/02/19 à 16:29

Une Française seule en tête, un Français sur le podium à quelques secondes de l'or. La course individuelle de l'étape française de la Coupe du monde de ski-alpinisme a souri aux tricolores, qui récoltent, ce samedi, trois médailles à Super Dévoluy.

Axelle Gachet-Mollaret en or, William Bon Mardion en bronze à Super Devoluy
© Christophe Angot / FFME

La neige a malheureusement laissé place à la pluie. Vendredi, veille de Coupe du monde, tous s'inquiétaient. Les gouttes gorgeaient d'eau un manteau neigeux si prometteur, rendant tout - de la logistique jusqu'au choix des parcours - plus compliqué.

Après de nombreuses discussions, résignés à écouter la montagne donner son verdict, le directeur de course, Olivier Mansiot, et son équipe appliquaient le plan B pour des raisons de sécurité. La course individuelle, qui devait à l'origine emprunter le magnifique parcours de la Grande Trace, ne pourra être que quatre boucles de 440m de dénivelé chacune.

Axelle Gachet-Mollaret, intouchable

Un récital. Partie en trombe dès la première bosse, Axelle Gachet-Mollaret comptait déjà plusieurs minutes d'avance sur le groupe de poursuivantes au premier tiers de la course. Une avance que la championne française conservera durant les deux boucles restantes pour venir s'imposer en patronne sur la ligne d'arrivée du Devoluy.

C'est une bonne revanche sur la dernière étape où j'ai du abandonner car j'étais malade. C'est une belle victoire aujourd'hui, devant mes proches et les représentants de ma fédération. C'est très agréable et c'est surtout de bon augure avant les Championnats du monde de Villars en mars ", commentait Axelle Gachet-Mollaret sur la ligne d'arrivée.

Non loin, une autre Française se battait, elle, pour un 2e podium cette saison. Lorna Bonnel faisait partie du groupe de poursuivantes lancées aux trousses de sa compatriote arêchoise. Malheureusement pour la Française, longtemps 3e au contact de la médaillée d'argent du jour Claudia Galicia-Cotrina, Alba De Silvestro revenait pour laisser la Française au pied du podium.

William Bon Mardion en costaud

La bagarre a fait rage chez les hommes. Trois Italiens, un Français et un Allemand se sont rendus coup pour coup tout au long de la course. Car si Xavier Gachet (8e) et Alexis Sévennec (10e) ne sont pas très loin sur le premier tour, ils doivent concéder quelques centaines de mètres d'écart dès la 2e boucle. Devant, Michele Boscacci, Matteo Eydallin et William Bon Mardion prennent les choses en main et laissent Anton Palzer (non classé), Werner Marti (5e) et Robert Antonioli (4e) se battre pour les places d'honneur. 

Fin de la dernière boucle. Michele Boscacci arrive en tête au moment de remettre les peaux pour la dernière centaine de mètres. Une poignée de secondes plus tard, William Bon Mardion et Matteo Eydallin surgissent. Tous les trois jouent la victoire dans l'air de transition. Malheureusement, le Français est un tout petit peu moins adroit que ses deux concurrents transalpins. Les Italiens bondissent et se disputent la victoire au sprint. William Bon Mardion se précipite à leur poursuite, poussé par les cris du public. Mais rien n'y fait, Michele Boscacci l'emporte devant Matteo Eydallin. William Bon Mardion prend le bronze.

C'était une belle bagarre et je suis très content d'avoir joué mes chances jusqu'au bout. Je cafouille un peu dans la dernière transition et laisse mes deux concurrents prendre les deux premières places. Mais ça se joue à rien, je suis content de ma course ", explique le Français.

Thibaut Anselmet, 2e espoir

Le jeune Français a fait forte impression dans la course senior, au contact des meilleurs skieurs alpinistes mondiaux. ll termine avec une solide 12e place au général et un beau podium dans sa catégorie !

Equipe de France de ski-alpinisme