actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

J2 EUCH : Adèle Milloz finalement titrée sur le sprint

Ski Alpinisme - 23/02/18 à 21:56

C'est un rebondissement auquel bien peu s'attendaient. Suite à l'annulation, jeudi, des phases finales espoirs et seniors à cause des conditions météo, l'ISMF a fait le choix de réaliser le classement du sprint en se basant sur les temps des qualifications. Une décision qui permet aux Français d'engranger quatre médailles supplémentaires aux Championnats d'Europe de ski-alpinisme 2018, dont un titre continental pour la jeune Adèle Milloz.

J2 EUCH : Adèle Milloz finalement titrée sur le sprint
© FFME

Des conditions bien compliquées pour ces deux premières journées de compétition

Il y a d'abord eu les rafales. Jeudi, alors que le soleil rayonnait au-dessus du sprint jeunes, le vent s'est invité à la fête sur les pentes Nord de l'Etna. 110km/h au compteur, les arches de départ et d'arrivée malmenées et la tente des chronométreurs qui menace de céder à tout moment. C'en est trop pour la fédération internationale qui choisit de stopper le déroulement des phases finales du sprint espoirs et seniors. 

Puis il y a eu la tempête. Vendredi, même endroit, autres contraintes. Cette fois, c'est un mélange de pluie, de neige et de grêle qui s'abat violemment sur le parcours de la vertical race. Réfugiés dans les véhicules, les athlètes attendent nerveusement d'être contraints de sortir affronter ces conditions dantesques. Rares sont ceux qui étaient sur place qui se sont permis de porter au débat la décision de l'ISMF de reporter la compétition du jour. C'était un temps à ne pas mettre un montagnard dehors.

Sortir un classement sur le sprint et courir la vertical race dimanche

Branle-bas de combat dans les bureaux de la direction de course, ce vendredi après-midi. Avec un problème épineux à démêler : deux compétitions annulées et seulement un jour de report possible, ce dimanche. Avec une météo qui sera peut-être un peu compliquée pour ce dernier jour de compétition. Encore une fois. La décision finit par tomber : un classement sera réalisé sur le sprint grâce aux temps des qualifications. Et la course verticale, plus facile à organiser dans des conditions moyennes, est reportée à dimanche. Heureusement que pour l'individuelle, ce samedi matin, les conditions devraient être optimales.

Quatre nouvelles médailles pour la sélection tricolore !

Et un premier titre continental pour la jeune Adèle Milloz, 21 ans seulement et espoir 2e année. Un titre certes acquis dans des conditions un peu particulières. Mais une médaille d'or qui ne doit pas faire rougir la jeune femme : Adèle Milloz a signé le meilleur temps des qualifications, juste devant la reine du ski-alpinisme, Laetitia Roux. " Bien sûr que je suis contente, je suis tout de même championne d'Europe. Mais bon je l'ai obtenu dans des conditions un peu particulières. Ceci dit, ce n'est pas tous les jours qu'on a la possibilité de finir devant Laetitia au classement ", sourit Adèle Milloz.

Derrière Laetitia Roux, tout en gestion, signe le 2e meilleur temps et prend la médaille d'argent. Chez les hommes, Nicolo Canclini (ITA) s'impose, devant William Bon Mardion, qui ajoute une breloque argentée à son large palmarès.

Chez les espoirs, c'est donc un doublé tricolore chez les femmes, avec la victoire d'Adèle Milloz et une deuxième place pour Léna Bonnel.

Tous les résultats.

Equipe de France de ski-alpinisme