actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Assurer avec une corde sur un terrain sans protection naturelle, en progression continue et régulière

En randonnée cet encordement sert souvent à l’encadrement de débutants ou avec des seconds peu à l’aise. Il donne confiance et rassure.
Il permet à l’ensemble de la cordée de marcher ensemble et surtout de passer exactement au même endroit.
Important : Dans cette configuration on ne retient que le déséquilibre et pas une chute !

Quand l'utiliser ?

Exemple de terrain :
- Traversée d’une pente herbeuse mouillée
- Traversée d’une pente en terre sèche ou grasse
- Sentier aérien sans protection

Précaution

- Encorder très court pour ne pas laisser de liberté à son ou ses seconds
- Tenir des anneaux à la main se résume à tenir deux boucles de 20 cm maximum.
- Avec ses anneaux tenir une boucle de type « queue de vache »
- Tenir la corde du coté aval
- Laisser au maximum 1m entre chaque randonneur

Important : Dans cette configuration on ne retient que le déséquilibre et pas une chute !

 

 

Description

-1- On fait une queue de vache pour tenir son secon "en laisse". (photo 1).
-2- On peux stocker 1 ou 2 petits anneaux entre soi et la queue de vache. Ces anneaux pourront être laché et repris pour passer un passage un peu plus raide par exemple). (photo 2).

Avantage

- permet de rassurer ses seconds - permet d'enrayer un déséquilibre

Inconvénient

- ne permt pas d'enrayer une chute

Conseil

L’encordement de celui qui est au milieu se fait avec : - un double nœud d’arrêt ou - deux mousquetons à visse ou - une tête d’alouette sur le pontet L’encordement de celui qui est au bout se fait avec un nœud en huit

Gaël Bouquet des Chaux
CTN Alpinisme