actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Assurer un second dans un terrain avec des protections naturelles : Progression par petites longueurs comme en escalade

En randonnée cet encordement sert quand le terrain devient plus raide avec des passages exposés. Il faut alors se protéger sérieusement sur des amarrages naturels inarrachables !
Il permet à l’ensemble de la cordée d’être sécurisé avec au moins un point inarrachable.
Il faut alors réaliser des petites longueurs.

Quand l'utiliser ?

- Terrain exposé
- Ou terrain très raide

Précaution

La rapidité nous invite à faire de la corde tendue alors que souvent il vaut mieux prendre son temps et s’arrêter pour assurer correctement son second.
Faire des petites longueurs dans ce genre de terrain fait gagner énormément de temps.

Important : Dans cette configuration les points de protection doivent supporter une chute !

 

 

Description

1- La longueur est définie entre deux points inarrachables (photos 1 et 2)
2- Attacher le ou les seconds à un point inarrachable.
3- Réaliser la petite longueur.
4- Assurer son ou ses seconds. (photos 3 et 4)
5- Renouveler l’opération jusqu’au terrain facile pour passer en progression régulière et continue

Avantage

- En cas de chute de l'un des membres de la cordée, la corde retient la chute

Inconvénient

- Les points d'assurage doivent être innarachables

Conseil

- Si il y a plusieurs seconds, la distance d'encordement entre eux est très courtes (1 mètre ou 2). - Seul le premier de cordée dispose d'une longue longueur de corde (au besoin en défaisant les anneaux de buste).

Gaël Bouquet des Chaux
CTN Alpinisme