Se licencier Pratiquer

Décisions sanitaires applicables au sport à partir du 3 janvier 2022

Nous avions rêvé d’un début d’année 2022 serein sur le front de l’épidémie de Covid-19. Le variant Omicron s’est invité sur l’ensemble du territoire et complique la pratique des activités en ce début d’année.

Le gouvernement a publié de nouvelles mesures le 31 décembre dernier. Le ministère des sports a donc mis à jour les décisions sanitaires applicables pour le sport à compter du 3 janvier. Consultez le tableau de déclinaisons des mesures en vigueur.

De même, le ministère vous invite à prendre connaissance des éléments indispensables devant figurer dans les protocoles sanitaires dans le but de prévenir la transmission du SARS-CoV-2 dans les évènements ou établissements recevant du public

La fédération vous rappelle que ces mesures relèvent de décisions gouvernementales, et nous tous, clubs, établissements affiliés, membres associés, comités territoriaux, ligues et niveau national de la fédération y sommes soumis.

Surveillez l’actualité de vos préfectures : des mesures supplémentaires peuvent être adoptées.

Quelques précisions sur les mesures nécessaires à la gestion de la crise sanitaire :

Le Pass sanitaire obligatoire : au 3 janvier, pas de modification, le Pass sanitaire (schéma vaccinal complet, test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h ou certificat de rétablissement du Covid-19) concerne les personnes de 12 ans et 2 mois et plus pour entrer dans une salle de sport, pour pratiquer sur une SAE extérieure ou pour participer à une compétition (en salle ou en plein air). Il est également nécessaire pour participer à toute formation qui nécessite d’accéder à une salle d’escalade (comme une formation initiateur SAE).

A compter de mi-janvier 2022, et sous réserve de l’adoption par le parlement, le Pass vaccinal se substituera au Pass sanitaire. Nous vous tiendrons informés.

Le port du masque en salle ou SAE extérieure. Obligatoire pour tous dès l’âge de 6 ans excepté au moment de la pratique sportive et de son encadrement effectif.

L’organisation des compétitions en salle : les compétitions peuvent être organisées dans le plus strict respect des gestes barrières et de la jauge de votre salle.

Vente et consommation de nourriture et de boisson dans les salles de sports et les gymnases sont interdites. Mais comment fait-on pour boire à l’entraînement ? Comment fait-on lors d’une compétition pour nourrir l’équipe d’organisation, pour que les clubs et leurs participants puissent se nourrir ?

  • Compte-tenu du pouvoir de contamination du variant, la meilleure protection reste d’aller boire et manger à l’extérieur en restant à 2 mètres de toute autre personne.
  • En salle, si vous êtes dans l’obligation d’enlever temporairement votre masque (boire par exemple) : penser à vous tenir à 2 mètres de distance des autres personnes.
  • Pour la restauration, lors des compétitions en salle : les buvettes et restauration sur place sont interdites (sauf si un restaurant est déclaré dans la salle comme c’est le cas dans de nombreuses salles privées d’escalade). En l’absence de restaurant déclaré sur place, les participants à la compétition sont donc invités à aller manger à l’extérieur de la salle. Pour les organisateurs et bénévoles (dont tous les officiels de compétitions et ouvreurs), pour leur permettre de se restaurer et se désaltérer, la meilleure formule consiste à leur dédier une salle de restauration des bénévoles et organisateurs. Le repas s’effectuera en position assise, à 2 mètres les uns des autres (sauf personnes d’un même foyer), avec gel hydroalcoolique à disposition… Penser à organiser la rotation de la restauration, à aérer régulièrement cette salle si c’est possible…

Organisation des Assemblées générales des ligues et comités territoriaux : vos statuts imposent la tenue d’une Assemblée générale en présentiel (article 42 pour les ligues et 39 pour les CT).
Veiller à respecter strictement les gestes barrières et à ne pas organiser de moment de convivialité à l’issue de le l’Assemblée générale dans la salle de réunion (pas de pot de l’amitié), la consommation de nourriture et boisson étant interdite dans les établissements recevant du public (sauf dans les bars et restaurants).
En cas d’impossibilité de réaliser l’AG en présentiel (arrêté préfectoral interdisant ce type de réunion, couvre-feu comme c’est le cas actuellement à la Réunion et la Martinique, refus d’accès aux salles de réunion par la collectivité), l’AG peut se tenir à distance.
De même, les clubs peuvent organiser leurs assemblées générales en présentiel au regard de l’importance d’une telle assemblée générale dans la vie du club.

Malgré ces contraintes, restons positifs : nous continuons à pratiquer en salle et sur les sites naturels, c’est donc une belle année 2022 qui commence.