Se licencier Pratiquer

Un mot d’ordre : arrêtons de pratiquer et restons à la maison !

C’est un exercice contre-nature, un appel que bien peu d’entre nous dans la grande famille de la FFME auraient un jour envisagé. Mais nous vous adressons solennellement cette injonction en cette première journée suivant l’annonce des nouvelles mesures du Président de la République, Emmanuel Macron, pour endiguer la crise sanitaire du Covid19, complétée par les précisions du Ministre de l’intérieur, Christophe Castaner : arrêtons de grimper, de skier, de pratiquer et restons à la maison !

Car si, à ce jour, le dispositif du gouvernement autorise la possibilité d’un exercice physique, ce dernier doit être « bref », proche de son domicile et solitaire. Des injonctions qui sont incompatibles avec nos pratiques à la Fédération française de la montagne et de l’escalade et qui nous obligent à vous demander de stopper vos activités, même si elles se déroulent hors club.

Si elles vous apparaissent sans risque, ces activités restent un terrain favorisant la propagation du virus et, à ce stade, il paraît impensable de ne pas faire tout ce qui est en notre pouvoir pour l’endiguer. Par ailleurs, il serait inconcevable de prendre le moindre risque physique : une blessure, une sollicitation même minime d’un professionnel de santé, continueraient d’engorger un système sanitaire déjà à la limite de la saturation.

La santé de chacun reste notre priorité et nous vous engageons à respecter ces recommandations afin que nous retrouvions au plus vite nos falaises, nos murs, nos pentes, nos sommets, nos canyons.

Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous vous demandons de renoncer, pour un temps, à votre passion. Mais il en va de notre santé à tous. Amoureux de montagne et d’escalade, cela nous fend le cœur mais nous devons nous l’imposer : soyons responsable, restons à la maison.