Se licencier Pratiquer

Axelle Gachet-Mollaret et Samuel Equy, champions de France de ski-alpinisme

Axelle Mollaret, du début à la fin

Comment envisager autre résultat que la victoire pour celle qui a dominé les meilleures athlètes du monde toute la saison dernière ? Axelle Gachet-Mollaret a pris les devants de la course verticale de l’Alpes d »Huez dès les premiers mètres et a dominé chacun des 500 mètres de dénivelé de l’épreuve. Avec un nouveau titre au sommet, pour celle qui vise encore une fois le Globe de cristal à l’issue de la Coupe du monde cette saison.

Samuel Equy, enfin

C’est enfin l’heure de la confirmation pour celui qui reste un des grands espoirs du ski-alpinisme français. Samuel Equy a pris à l’Alpe d’Huez, chez lui, son premier titre national après une 2e place la saison dernière sur cette même course. Mais cela ne fut pas un parcours de santé : la bataille a fait rage chez les hommes. Avec en premier artificier, le vainqueur de la première étape de la Coupe de France le week-end dernier, Joris Perillat-Pessey. Il mène la course sur une bonne première partie, imprimant un rythme difficile à soutenir pour le peloton de tête. Seuls Samuel Equy et le champion en titre, Xavier Gachet, s’accrochent. Mais le jeune homme s’est brûlé les ailes : Joris Perillat-Pessey explose en vol et doit se contenter de la 7e place.

Samuel Equy reprend la tête des opérations, talonné par Xavier Gachet. Le rythme infernal du duo crée un écart avec le reste des concurrents. Un seul skieur-alpiniste ne se laisse pas faire : Valentin Favre revient et se joint à la fête dans la dernière partie, très verticale, de la course. Les trois hommes se rendent coup pour coup mais Samuel Equy tient bon, quand Xavier Gachet accuse le coup. Dans les derniers mètres, seul Valentin Favre peut encore inquiéter le local de l’étape, mais ce dernier ne fléchit pas et s’impose en 21’48. 

 » C’est magnifique et terrible à la fois. Magnifique car c’est un premier titre, qui plus est à la maison, sur une montée que je connais par coeur. Terrible, car l’effort a été d’une violence rare, on ne s’est vraiment pas fait de cadeau « , réagit le vainqueur du jour.

 » Cela me prouve que lorsque je peux bien me préparer et que les jambes répondent présentes, je peux faire de belles courses. J’ai géré cette épreuve à l’expérience, assurant sur la première partie et revenant sur la 2e, plus verticale, pour aller chercher une médaille. C’était une belle bagarre « , commente Valentin Favre.

Les résultats :

Femmes :

1. Axelle Gachet-Mollaret

2. Jessica Pardin

3. Laura Deplanche

Hommes :

1. Samuel Equy

2. Valentin Favre

3. Xavier Gachet

Espoirs femmes :

1. Mallaurie Mattana

2. Emily Harrop

3. Célia Perillat-Pessey

Espoirs hommes :

1. Thibault Anselmet

2. Arthur Blanc

3. Johann Baujard

Juniors femmes :

1. Grace Staberg

2. Margot Ravinel

3. Marie-Charlotte Iratzoquy

Juniors hommes :

1. Pablo Giner

2. Anselme Damevin

3. Vadim Druelle

Cadettes :

1. Louna Broche

2. Louane Roussillon

3. Pema Filliard

Cadets :

1. Oriol Olm

2. Pierre Ferreol

3. Gaspard Fernand

Tous les résultats.