Se licencier Pratiquer

Bilan exceptionnel pour l’équipe de France à Adamello

Quatre « or » sur six médailles en jeu ! Voilà le bilan des athlètes de l’équipe de France à l’issue de la première étape de la Coupe du monde de ski-alpinisme, l’Adamello, à Ponte di Legno en Italie cette fin de semaine. Un bilan historique pour la sélection tricolore !

L’or (Emily Harrop), l’argent (Léna Bonnel) et le bronze (Thibault Anselmet chez les hommes) sur le sprint. L’or (Axelle Mollaret) à l’issue de la vertical race. Et, aujourd’hui, deux médailles d’or pour Axelle Mollaret et Xavier Gachet, sur la ligne d’arrivée de la course reine, l’individuelle : l’équipe de France de ski-alpinisme a brillé durant cette première étape de la Coupe du monde 2022 et affiche un bilan historique sur une étape internationale.

Car si l’on était bien habitué à ce que la reine du circuit, Axelle Mollaret, brille, en or, sur la plupart des podiums individuels et verticaux du circuit et encore une fois sur ces deux courses ce week-end, voir d’autres tricolores monter sur les plus hautes marches des podiums et, ce, sur chacune des courses de cette première étape, est une performance exceptionnelle. Ce sont notamment les médailles d’or (sprint) et de bronze (course individuelle) d’Emily Harrop et d’or (course individuelle) de Xavier Gachet qui prouvent que, cette saison, les résultats de l’équipe de France ne reposent plus que sur les épaules d’une seule championne, aussi grande soit-elle. Depuis la saison dernière, on savait Thibault Anselmet capable de truster les podiums en sprint et en individuel. Sa médaille de bronze sur le sprint, jeudi, prouve qu’il faudra toujours compter avec lui cette saison.

Avec Xavier Gachet, solide vainqueur de la course individuelle ce dimanche, la donne est différente : cela fait de nombreuses années que l’Arêchois termine dans le groupe de tête sans parvenir souvent à monter sur le podium. Irrégulier, capable de monter 3 fois sur la boite en 2015, mais de ne pas prendre une seule médaille l’année suivante, Gachet a néanmoins prouvé que lorsque les planètes s’alignent, comme en Andorre en 2017 et 2019, il devenait intouchable. C’est bien ce qu’il s’est passé, ce dimanche, à Ponte di Legno : l’athlète a dominé cette première étape, accompagné sur le podium par son compagnon de toujours, William Bon Mardion (bronze).

Rien que chez les seniors, l’équipe de France rentre donc d’Italie avec 4 médailles d’or sur les 6 disponibles ce week-end. Et, ce, sur le terrain de la plus puissante équipe nationale jusque-là, la sélection italienne. Sensationnel !

 

Chez les jeunes, très bon weekend également pour Perrine Gindre (U23) qui revient d’Italie avec 3 médailles autour du cou (2e sur le sprint et l’individuel et 3e sur la vertical race). Toujours en U23, Marie-Charlotte Iratzoquy prend le bronze sur l’individuel. Anselme Damevin (U20) décroche également le bronze sur la VR.

Tous les résultats

Photo : SkiMo Stats