x
Se licencier Pratiquer

Coupe du monde de Briançon, 7 français en demi-finale

La seconde étape internationale française se déroulait ce samedi matin, à Briançon, sous un doux soleil. Sur les 130 compétiteurs en lice, une vingtaine de Français étaient à nouveau au départ pour cette étape à domicile.

L’équipe de France

  • Camille Pouget (Tournefeuile Altitude Grimpe)
  • Fanny Gibert (Team Vertical’Art)
  • Kintana Iltis (Austral Roc)
  • Salomé Romain (Briançon escalade)
  • Nina Arthaud (Le 8 assure)
  • Manon Hily (7 à l’ouest)
  • Nolwenn Arc (Vertical’Art Nantes)
  • Oriane Bertone (7 à l’ouest)
  • Saula Lerondel (Dévers Troyes)
  • Selma Elhadj Mimoune (Le 8 assure)
  • Paul Jenft (Chambéry escalade)
  • Joshua Fourteau (Union Saint Bruno)
  • Nao Monchois (Entre-temps)
  • Léo Avezou (E.S. Massy)
  • Sam Avezou (E.S. Massy)
  • Diego Fourbet (Fournel Argentière club escalade)
  • Mejdi Schalck (Chambéry escalade)
  • Arsène Duval (Chambéry escalade)
  • Alistair Duval (Chambéry escalade)
  • Hugo Parmentier (Le 8 assure)

Qualifications

Les qualifications de cette nouvelle étape de Coupe du monde étaient, de l’avis général, particulièrement corsées, avec des voies relativement courtes et intenses dès les premiers mouvements. « Voilà qui contrastait avec les qualifications de l’étape précédente à Chamonix, assure Françoise Legrand, commentateur de l’évènement. De mémoire de grimpeur, je ne me souviens pas avoir vu de qualifications où aucune voie n’a été sortie »

« A la décharge des ouvreurs, je pense que les voies n’étaient pas beaucoup plus dures que d’habitude sur une finale de Coupe du monde, explique Benjamin Buissou, entraîneur adjoint de l’équipe de France de difficulté, mais les meilleurs grimpeurs sont déjà partis pour Tokyo (JPN). »

Plusieurs compétiteurs se sont toutefois fait surprendre en bas de voie, à l’image du leader français de la discipline, Paul Jenft, qui zippe dès la 3e dégaine.

Le bilan est mitigé pour l’équipe de France. « Nous avons assisté un certain nombre de contre-performances comme celles de Paul, explique Romain Desgranges, entraîneur de l’équipe de France de difficulté, mais également à de belles prestations. Je pense notamment à Nina Arthaud et Camille Pouget qui ont réussi à bien se battre dans les voies. Oriane Bertone décroche également sa sélection en demi-finale. Elle remonte doucement à son niveau en difficulté suite à ses excellents résultats en bloc en début de saison. »

En effet, Nina Arthaud, meilleure Française, se classe 8e de cette phase dominée par l’Américaine Natalia Grossman. Camille Pouget et Oriane Bertone prennent respectivement les 13e et 19e place du provisoire.  Salomé Romain (23e) et Fanny Gibert (24e) se qualifient elles aussi pour les demi-finales de ce soir.

Chez les hommes, les résultats sont bouleversés par les contre-performances, mais aussi par une méthode dévoilée par l’Ukrainien Fedir Samoilov, dans la deuxième partie de la compétition, et qui  a permis aux grimpeurs passant après lui d’aller au-delà de leurs prédécesseurs.

Chez les Français, ce sont deux grimpeurs parmi les plus jeunes de l’équipe qui décrochent leur ticket : Sam Avezou et Joshua Fourteau, respectivement 20e et 23e.

A suivre, ce samedi soir, les demi-finales de l’étape, dès 19h.

Le programme

 Samedi 17 juillet
9h00 – 15h : Qualifications hommes et femmes
19h30 – 22h :  Demi-finales

Dimanche 18 juillet
19h30 : Finales hommes puis femmes

En raison des conditions sanitaires actuelles, une jauge de participants sera respectée. Une billetterie obligatoire est donc mise en place pour gérer les flux de spectateurs. Le pass sanitaire sera obligatoire pour assister à l’événement.

Résultats hommes

 

Résultats femme

A noter enfin la soirée spéciale demain dimanche dès 18h30 sur la chaîne l’Equipe, avec la diffusion des finales des étapes de la Coupe du monde de difficulté de Chamonix et Briançon et de la Coupe du monde handi-escalade.