Se licencier Pratiquer

Salt Lake City : Mejdi Schalck et Oriane Bertone décrochent l'argent !

La deuxième étape de la Coupe du monde de bloc a débuté hier à Salt Lake City (USA). Oriane Bertone (7 à l’Ouest) et Mejdi Schalck (Chambéry escalade) décrochent tous les deux l’argent dans leur catégories respectives !

Finales

Oriane Bertone, déjà médaillée d’argent sur la première étape de la Coupe du monde de bloc à Meiringen le mois dernier pour sa première participation, signe à nouveau une superbe prestation.

« Il faut dire qu’elle a particulièrement bien commencé son circuit en s’offrant le bloc 1 au premier essai, puis le bloc 2 à vue. C’est le bloc 3 qui lui a posé plus de difficultés, explique Laurent Lagarrigue, entraîneur national en charge de l’équipe de France de bloc.  Avant le dernier bloc, tout reste possible. C’est à nouveau un bloc qui pose problème aux compétitrices, mais Oriane l’enchaine en quatre essais. Avant le passage de la dernière compétitrice, elles n’étaient que deux à l’avoir enchainé, Oriane était en tête de la compétition. Nous avons cru à l’or jusqu’aux dernières secondes, mais l’Américaine Natalia Grossman a fini par venir à bout de ce bloc à sa 10e tentative, reléguant Oriane à la deuxième place. C’est tout de même une incroyable prestation pour la Française, qui à 16 ans, s’offre deux médailles d’argent sur deux Coupes du monde consécutives. » A noter enfin que l’Américaine Brooke Raboutou complète ce podium.

« Cette compétition était vraiment incroyable. D’abord parce qu’elle n’a pas très bien commencé :  je n’ai pas eu de bonnes sensations en qualifications, où je me suis classée 18e, j’ai eu chaud. Mais je me suis efforcée de prendre chaque phase de cette compétition à part et j’ai bien fait ! Arrivée en demi-finale, je n’avais rien à perdre. J’avais très peu de stress et j’étais en forme et bien échauffée. Les blocs n’étaient pas spécialement dans mon style, il y avait beaucoup de dalles, mais j’ai vraiment aimé les grimper et je suis remontée à la 6e place, juste ce qu’il fallait pour cette finale. En finale, du coup, j’étais un peu dans le même état d’esprit : j’étais super détendue, je passais la première et les blocs étaient un peu plus dans mon style : ils étaient plus physiques. Alors,  je me suis vraiment fait plaisir, je me suis éclatée dans tous les blocs, c’était magique. Et à la fin, quand on m’a dit que j’étais deuxième, je n’ai pas bien réalisé. C’est quand j’ai compris que Mejdi était lui aussi deuxième que toutes mes émotions de la compétition sont remontées d’un coup je me suis mise à pleurer. Un moment merveilleux !  » Oriane Bertone

 

©vladzumr.com

Mejdi Schalck (Chambéry escalade), demi-finaliste sur sa première participation en coupe du monde le mois dernier à Meiringen, décroche l’argent sur cette étape, juste derrière le Tchèque Adam Ondra (or) et devant l’Autrichien Jakob Schubert (bronze).

Pourtant, tout n’a pas parfaitement bien commencé : le jeune Chambérien bataille dans le premier bloc de cette finale, dont il ne vient pas à bout. Ce bloc 1 sera pourtant enchainé par 3 autres finaliste. Et ensuite, c’est comme s’il avait la rage au ventre : « S’il a engagé cette finale sur un échec, Mejdi a ensuite été d’une efficacité redoutable. Il s’est offert le bloc 2 à vue, le bloc 3 au premier essai avec une méthode complexe et il flash le bloc 4 à vue. Il n’a pas laissé passer sa chance alors qu’il passait en premier à chaque tour », confie Nicolas Januel, entraîneur adjoint en charge de l’équipe de France de bloc.

« Je suis arrivé sur cette étape, ma 2e participation en Coupe du monde, avec l’objectif de me qualifier en demi-finale, mais aussi avec l’idée que tout était possible, même d’aller en finale. Les qualifications se sont bien passées et j’ai tout donné en demi-finale. J’ai gagné mon ticket pour le tour suivant grâce au bloc 2 que je sors sur le gong. Et puis, en finale, j’ai tout lâché ! Dans l’isolement, on avait un écran avec les résultats de la compétition. Avant de partir dans mon dernier bloc, je savais que je devais l’enchainer pour être sur le podium. La pression était là, et je m’en suis servi pour tout envoyer ! Sur le coup, c’était vraiment incroyable à vivre et à partager avec mes amis et le public ! » Mejdi Schalck.

« Ces magnifiques performances révèlent la force de cette équipe de France de bloc cette année, assure Laurent Lagarrigue. C’est un mélange subtil de jeunes insouciants et de grimpeurs expérimentés, ils s’enrichissent les uns les autres. Et cette complémentarité, nourrie de multiples transfert d’expériences, la rend très forte. Au-delà des performances du court terme, il est important d’observer ce qui est naissant aujourd’hui, et qui va nous amener, d’ici quelques années vers des choses intéressantes ! Je suis très confiant dans ce tuilage ancienne/nouvelle génération pour la suite. »

Retrouvez le live des finales

Demi-finales

Les demi-finales messieurs étaient particulièrement coriaces. Le premier bloc a d’ailleurs résisté à tous les grimpeurs. Le 3e bloc également à bien failli resté invaincu. Il n’a cédé qu’à Kokoro Fujii, qui l’enchaine à vue de surcroit. Le Japonais, seul grimpeur à comptabiliser 3 blocs, s’impose en tête du classement provisoire.
Côté tricolore, le jeune Mejdi Schalk fait sensation. En prenant la 6e place du classement provisoire, il décroche son ticket pour sa première finale de Coupe du monde. Mickael Mawem (Hors club) se classe quant à lui 10e, en validant les 4 zones de cette demi-finale.
 
Les blocs du circuit féminin étaient plus accessibles, en témoigne la performance de l’Américaine Natalia Grossman, qui enchaine les 4 blocs, dont 3 à vue. 
La Française Oriane Bertone, médaillée d’argent lors de la précédente étape de Coupe du monde, s’offre une nouvelle place en finale, en se classant 6e du provisoire avec 2 blocs et 4 zones validés. Fanny Gibert (Team Vertical’Art), avec quelques essais de plus, se classe 9e.
 

Retrouvez le live des demi-finales !

Qualifications

Côté messieurs, ils n’étaient que deux à résoudre tous les blocs de qualification : le Japonais Yoshiyuki Ogata, en tête des qualifications, et le Tchèque Adam Ondra.

Avec 4 blocs et 5 zones en poche, le jeune Mejdi Schalck a fait des étincelles en prenant la 3e place du classement provisoire. Quelques essais seulement lui ont permis de devancer Mickael Mawem (6e des qualifications). Manu Cornu(Team Block’Out), avec 2 blocs et 5 zones, termine quant à lui 35e de cette étape.

Chez les femmes, seule la Japonaise Miho Nonaka a enchainé les 5 blocs de qualification. Fanny Gibert, première Française dans le classement provisoire, prenait la 9e place avec 3 blocs et 2 zones. Oriane Bertone, qui avait brillé lors de la précédente étape a Meringen (SUI) s’est elle aussi qualifiée en demi-finale, avec une 18e place au provisoire.

Mailys Piazzalunga (Block’Out Toulouse) termine 24e avec 3blocs enchainés. A noter que Julia Chanourdie (Albanais Vertical) n’a finalement pas pris part à la compétition.

Retrouvez les résultats complets