Se licencier Pratiquer

De licenciée à bénévole avec le CT de Savoie

Le CT FFME Savoie a lancé en mars dernier un projet visant à former des adhérentes volontaires de clubs savoyards aux fonctions d’encadrantes et de dirigeantes : « De LicenciéE à bénévolE ». Ce projet a pu voir le jour grâce à l’attribution d’une subvention au titre de PSF (Projets Sportifs Fédéraux) mise en place pour des idées innovantes telle que celle-ci. Retour sur cette initiative à la suite de sa parution dans la vidéo mensuelle « Dans mon club, dans ma FFME ».

Le projet « De LicenciéE à BénévolE » est né d’un constat assez simple : celui du manque de fémmes au sein du Conseil d’administration du comité. La parité femmes-hommes n’étant pas atteinte, certains hommes se voit obligés de se retirer pour rééquilibrer cela.

À la suite de ce constat, le projet de solliciter des féminines pour former un groupe de licenciées motivées, pratiquant les activités fédérales ensemble, dans une ambiance conviviale faite d’échanges et de partage d’expériences, a donc mûri dans les têtes. Après quelques sollicitations se sont finalement une dizaine de femmes, principalement du bassin chambérien, qui se sont laissées tenter par ce projet.

La première rencontre a eu lieu sur le mur d’escalade de l’Université Savoie Mt Blanc en mars 2022. Activité phare de la Fédération, l’escalade permettait un accès suffisamment large pour créer un premier contact et ainsi exposer le projet aux adhérentes. Ce moment de grimpe a permis aux participantes d’apprendre à se connaître et d’imaginer la suite ensemble.

Une deuxième sortie a déjà pu être organisée, cette fois-ci en montagne, pour pratiquer le ski de randonnée. Deux encadrantes de l’ASPTT Chambéry se sont jointes au groupe, accompagnant les pratiquantes dans la découverte des différents dispositifs tel que le DVA. 

L’étape suivante, courant du mois de mai, sera plus théorique et permettra d’aborder le fonctionnement d’une fédération, le rôle du dirigeant mais aussi les responsabilités qui y sont liées.
S’enchaineront par la suite différents rassemblements permettant le partage et surtout la pratique et la découverte de toutes les activités fédérales, le but étant d’impliquer davantage ces femmes dans leurs clubs ou dans leur comité territorial.

Pendant deux ans, ce groupe exclusivement féminin sera amené à se retrouver et, si l’envie et la disponibilité se conjuguent, à suivre conjointement une formation sur le rôle de dirigeantes, acquérir une connaissance plus approfondie de la fédération et du comité.

De belles perspectives et un enjeu de taille, celui de la féminisation du sport. 

« C’est comme une bataille d’aller chercher des femmes, elles ne sont pas toujours disponibles de part leurs nombreux engagements et responsabilités ou ne se sentent pas toujours compétentes. Un travail de longue haleine est nécessaire pour leur donner le goût de l’investissement dans la cause associative. C’est difficile mais c’est également beaucoup de plaisir » affirme Françoise Ducoeur, à l’origine du projet et vice-présidente de la FFME en charge du développement des activités.

Plus d’informations.