Se licencier Pratiquer

Découvrez le canyon'île avec Les danseurs du roc

Les danseurs du roc est un club d’escalade morlaisien qui prend de l’ampleur. Cette année le club breton se lance dans la création du canyon’île, une nouvelle activité activité mixant coastering*, escalade et canyoning avec l’ouverture d’un circuit sur l’île de Primel.

Le club Les danseurs du roc a été créé le 8 mars 1989 par des passionnés qui, à défaut de salle dédiée, grimpaient dans des greniers et des caves privés. Sans SAE attitrée, le club organise à cette époque quelques sorties sur les falaises locales. En 1990, le lycée agricole de Suscinio se dote d’un mur vertical de 5m de haut permettant d’accueillir 7 cordées, ce qui permet au club de se lancer dans l’encadrement en SAE. Il faut néanmoins attendre 2014, pour voir le club se métamorphoser avec la construction d’une SAE municipale construite par Walltopia. En une année, le club passe alors de 75 à 180 adhérents et recrute un salarié à temps partiel.

L’année suivante, compte tenu de la recrudescence continue des licenciés, le salarié passe à plein temps. Puis en 2018, avec plus de 400 adhésions (dont 220 jeunes et 30 créneaux horaires hebdomadaires) le club embauche un deuxième salarié, lui aussi en CDI et à temps complet. Aujourd’hui, le nombre de licenciés est relativement figé, car la salle ne peut que difficilement accueillir plus de monde. Un projet de salle de bloc de niveau national est à l’étude et devrait voir le jour d’ici deux ans. 

« Les danseurs du roc est un club qui prend chaque année de l’ampleur, sans pour autant parvenir à être autonome financièrement, explique  Patrick Gauthier, président du club Les danseurs du roc.  De fait, nous nous trouvons souvent bloqués pour réaliser des projets éducatifs qui nous tiennent à coeur ou pour pérenniser des postes attractifs. Nous étions à la recherche de financement pour réaliser ces deux projets quand un de nos salariés à eu cette idée de Canyon’île. »

Tout a commencé cet été 2019, à l’occasion d’un stage SNE du club : un des salariés du club encadrait une sortie à la Pointe de Primel, un site d’escalade en bord de côte. En milieu de stage, le salarié a proposé à ses stagiaires une autre activité, pour leur permettre de récupérer un peu : une sortie « récup », mélangeant randonnée, nage, sauts dans l’eau et traversées faciles au dessus de l’eau.

« Il faut dire que le magnifique site de Primel qui s’y prêtait à merveille, et que notre salarié est sauveteur en mer, poursuit Patrick Gauthier. A l’issue de cette sortie et au regard des jeunes qui se sont éclatés comme jamais, il m’a présenté son idée : Mixer la randonnée aquatique, l’escalade en deepwater solo, la nage, la descente en rappel, les sauts et quelques tyroliennes aériennes et aquatiques afin de créer une activité Canyon’île. Notre objectif est de proposer une activité estivale éphémère payante aux intéressés. Celle-ci permettrait au club une rentrée d’argent afin de devenir plus autonome financièrement et n’être plus tributaire des subventions qui ne dureront pas indéfiniment. »

L’idée fait son chemin au sein du conseil d’administration qui décide d’investir près de 15 000 euros pour soutenir le projet d’aménagement de ce parcours baptisé « Canyon’île » au coeur de cette petite île de Primel. Très sensible sur le sujet de l’impact écologique, le club se rapproche alors des instances départementales et régionales afin de bien identifier les espèces florales et animales à protéger lors de cette activité.

Le parcours à été inauguré à la mi-septembre… A suivre !

Plus d’infos sur le club.

* Le coastering est une activité physique originaire d’Angleterre qui englobe la traversée d’une côte rocheuse à pied, à la nage ou en grimpant aux rochers, sans l’aide de bateaux ou d’autres embarcations. Elle regroupe généralement plusieurs activités : escalade, marche, nage, saut, rappel, tyrolienne. Le coasteering est apparu en tant que loisir encadré dès les années 1990 au Pays de Galles. Puis, il s’est développé le long des côtes rocheuses de toute la Grande-Bretagne, ainsi qu’en Irlande. Depuis quelques années, elle se développe en France, d’abord sur la Côte d’Azur, puis en Bretagne et Normandie. Le coastering est autorisé en France mais n’est pas encore reconnu en tant qu’activité sportive.

Votre club lui aussi nourrit quelques idées/initiatives audacieuses que vous avez envie de partager ? Écrivez à la rédactrice du service communication pour proposer vos idées