Se licencier Pratiquer

Edinburgh 2019 : Luce Douady décroche le bronze

Sept athlètes Français s’étaient qualifiés en demi-finale, quatre femmes et trois hommes.

« A noter que plusieurs jeunes grimpeurs Français étaient en lice de ce Championnat, explique Cécile Avezou, entraîneure nationale en charge de l’équipe de France de difficulté. Ils ont été soutenus par le capitaine de l’équipe, Romain Desgranges, qui a pris son rôle très à coeur en prodiguant à tous de précieux conseils. Et ils ont apporté beaucoup d’enthousiasme et d’insouciance au sein de l’équipe de de France, ce qui a été bénéfique pour tous. L’objectif pour ces jeunes, c’est vraiment de garder cette fraîcheur dans leur escalade, à l’image de Luce Douady, qui est restée très mobilisée et joyeuse tout au long de la compétition. Elle est restée fidèle à son escalade et a réussi à trouver des coincements et des positions de repos qui l’ont emmenée jusqu’au podium. »

Demi-finales : Luce Douady prend sa place en finale.

Une voie particulièrement longue, qui montait crescendo en intensité, était proposée aux femmes pour cette demi-finale de Championnat d’Europe de difficulté. Nina Arthaud, première Française à passer, a fait preuve d’une belle combativité et a offert un très beau run. Quelques minutes plus tard, Nolwenn Arc s’élançait à son tour dans la voie. La jeune femme avançait très bien dans tout le début de la voie. « Mais arrivée à l’endroit critique où est tombée Nina, Nolwenn a manqué de précision en allant chercher une petite prise dans un volume et elle est tombée, décrit Cécile Avezou. Elle était vraiment frustrée car elle sentait qu’elle en avait encore dans les bras et qu’elle aurait pu aller plus loin. »

Puis ce fut au tour de Camille Pouget. La vice-Championne de France de la discipline a grimpé avec beaucoup de fluidité. Elle a chuté haut dans la voie, après avoir laissé partir ses pieds. « Il ne lui a manqué que ça : recoller ses pieds et lancer le mouvement suivant, comme l’a fait Luce quelques minutes plus tard, pour aller chercher sa place en finale », se désole Cécile Avezou. Seule une validation de prise sépare en effet les deux Françaises. Luce Douady, 8e, est qualifiée en finale, tandis que Camille Pouget se contente d’une 9e place.

Au final, la Belge Anak Verhoeven est la seule demi-finaliste à aller au bout de cette voie de demi-finale féminine. Une prouesse qu’elle réalise néanmoins hors-temps, ce qui ne l’a pas empêché pas de prendre la tête du classement provisoire.

Adam Ondra en tête de la demi-finale masculine.

Le début de la voie homme était particulièrement exigeant en terme de niveau. « Nao et Alistair, qui avaient eu de très bonnes sensations la veille en qualifications, ont eu du mal à trouver leurs marques dans cette voie, témoigne Cécile Avezou. Tous deux sont tombés en ayant la sensation de ne pas tout avoir donné. » Alistair Duval et Nao Monchois terminent respectivement 19e et 20.

Romain Desgranges, très bien classé au terme des qualifications, est entré dans cette voie avec beaucoup de rythme, mais il s’est fait embarquer dans un mouvement de bloc dans la première partie de la voie. Il termine 22e.

Au terme de cette demi-finale, Adam Ondra s’est imposé en chutant à quelques mouvements du top de la voie.

Retrouvez le live des demi-finales.

Luce Douady en bronze

« Au retour de l’observation de la voie, Luce appréhendait un peu cette finale. Le grand jeté surtout. Puis, une fois qu’elle l’a enchaîné, Luce s’est vraiment lâchée dans sa grimpe. 8e des demi-finale, elle n’avait rien à perdre et elle s’est fait plaisir tout en restant extrêmement lucide dans son escalade, analyse Cécile Avezou. Mais, ce qui est incroyable quand Luce grimpe, et que l’on entend pas forcément sur le live, c’est l’engouement du public. Sa joie de grimper est tellement contagieuse ! »

Un repos déniché avec un « posé de tête » a en effet déclenché une slave d’encouragements. Arrivée dans le toit, Luce Douady a commis une petite erreur de lecture qui l’a fait finalement chuter. La surprise, c’est qu’elles ne sont que deux finalistes à monter plus haut que la Française : la Slovène Lucka Rakovec (or) et l’Italienne Laura Rogora (argent). Luce Douady confirme son excellente forme cette saison en s’octroyant cette médaille de bronze en difficulté.

Chez les hommes, le favori et leader mondial de la discipline Adam Ondra remporte ce Championnat d’Europe 2019. Il devance le jeune espagnol Alberto Gines Lopez (argent) et le Suisse Sascha Lehmann (bronze).

Retrouvez le live de cette finale.

Retrouvez les résultats complets.