Se licencier Pratiquer

Hachioji 2019 : Fanny Gibert et Luce Douady en demi-finale

Les Championnats du monde 2019 débutent ce week-end à Hachioji au Japon. 253 grimpeuses et grimpeurs, issus de 39 pays, sont en lice de cette compétition sélective pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, qui s’étendra jusqu’au 21 août prochain.

Ce dimanche matin, à 10h à Hachioji (3h en France), les premières compétitrices s’élançaient dans leur circuit de qualification de bloc. Elles étaient 90 femmes au départ de cette première journée de Championnats du monde. Des quatre Françaises engagées, deux parviennent à décrocher leur ticket pour la demi-finale.

« Ce premier tour de qualifications était particulièrement bien équilibré en terme de style et de difficulté, témoigne Daniel Du Lac, entraîneur national en charge de l’équipe de France de bloc. Les deux circuits proposés étaient similaires en terme de difficulté. Chacun d’eux proposait : un bloc à tendance physique et tenue de prise, un bloc à coordination type squate, un bloc à coordination jeté, un bloc en dalle sur volumes et un bloc physique « à doigts » avec des petites prises à serrer. Il fallait donc disposer d’un grand répertoire gestuel pour pouvoir s’exprimer. »

Chez les femmes, les deux leaders mondiales de la discipline, Janja Garnbret (SLO) et Akiyo Noguchi (JPN), s’en sortent particulièrement bien. Elles prennent la tête de la compétition en s’offrant chacune les cinq blocs de leur circuit respectif. Avec 5 zones et 4 blocs, Fanny Gibert signe une très belle entrée en matière. La numéro 3 mondiale tope ses deux premiers blocs à vue et enchaîne le 3e au deuxième essai. C’est finalement le bloc 4 qui lui pose le plus de difficultés. Un pied zippe et la Française ne parvient pas à en venir à bout. Le dernier bloc est en revanche vite englouti et Fanny Gibert prend la 5e place du classement provisoire.

« C’est fait, les qualifications de bloc sont passées et c’est un gros soulagement, confie Fanny Gibert. Pour moi, c’est toujours compliqué d’appréhender les qualifications d’un Championnat de monde. Ce matin, j’avais beaucoup de doutes et de stress, mais j’ai réussi à grimper comme je le voulais, avec le sourire et cette petite étincelle qui donne envie d’aller chercher les blocs les plus durs. En cette fin de journée, je suis comblée. Tout a été très positif. Je suis à l’aise dans ma grimpe et bien dans ma tête, j’ai hâte de prendre le départ de la demi-finale, mais il va falloir patienter jusqu’à mardi ! »

Ce fut ensuite au tour de Julia Chanourdie de prendre le départ de ces qualifications. Mais pour la spécialiste de difficulté, double finaliste en Coupe du monde de bloc, la réussite a manqué. « Julia a été mise en difficulté dans ce circuit, explique Daniel Du Lac. Elle s’est pourtant battue dans chaque bloc. Elle a d’ailleurs réussi à valider toutes les zones, mais elle a manqué de réussite au sommet des blocs. Elle n’en tope qu’un seul et c’est insuffisant pour prétendre à une place en demi-finale. C’est évidemment une déception pour elle, mais elle sait que la compétition est loin d’être terminée et que ce n’est qu’à la fin que l’on compte les points ».

La jeune Luce Douady, cadette 1ere année, avait décroché sa place pour ces Championnats du monde à l’occasion de la dernière étape de la Coupe du monde de Vail, en juin dernier. La jeune femme enchaîne deux blocs à vue et un troisième bloc au deuxième essai. Elle valide une 4e zone et s’offre la 13e place du provisoire. « Luce a été très efficace, tout en restant posée dans son escalade. Engagée aux bons moments, elle est allée chercher sa place en demi-finale avec brio », se réjouit Daniel Du Lac.  

Enfin, Anouck Jaubert, leader mondiale de la vitesse en 2017 et 2018, réalise une très honorable prestation. Elle se classe 37e et aurait pu gagner quelques places en parvenant à toper le bloc 2, qu’elle était à un cheveu de valider. « Il ne lui a manqué qu’un peu de sensations et de technique sur des préhensions de main complexes. Avec 4 zones et 2 blocs, Anouck signe néanmoins une belle prestation. Elle a vraiment progressé cette année et c’est de bon augure pour la suite. La voilà bien lancée dans ces Championnats du monde », confirme Daniel Du Lac.

A suivre, demain lundi, les qualifications du bloc homme. 

 

Retrouvez les résultats complets