Se licencier Pratiquer

Informations relatives à la pratique sportive au 25 novembre 2020

Une lueur d’espoir de reprise progressive des activités.
Ce que la fédération retient des annonces du Président de la République en date du 24/11/2020 :

A compter de samedi 28 novembre 2020 :

  • En pratique individuelle (hors club), nous pourrons pratiquer dans un rayon de 20 kilomètres autour de chez soi pendant 3 heures. Les regroupements devraient rester interdits. Si on espérait mieux avec une pratique libre en pleine nature, c’est déjà plus facile de courir, pédaler, randonner (même en ville).
  • Les clubs pourront accueillir les mineurs exclusivement en pratique extérieure : les clubs de ski-alpinisme vont pouvoir organiser des sorties avec leurs jeunes, les clubs d’escalade proches de sites naturels et si la météo le permet pourront également sortir en falaise ou site de bloc.

A compter du 15 décembre 2020, les mineurs pourront pratiquer en club en salle avec des règles strictes et en dehors des horaires de couvre-feu.

Enfin en fonction de l’évolution sanitaire, la réouverture des salles de sports est envisagée autour du 20 janvier 2021. Les clubs devraient pouvoir reprendre leurs activités complètes à cette date dont la pratique avec les adultes… Soyons patients, poursuivons nos efforts pour enrayer la propagation du virus de manière à reprendre dans la seconde moitié de janvier.

Qu’en est-il des modalités pratiques, des attestations de déplacement ? Y aura-t-il des règles particulières de distanciation, de nouveaux gestes barrières à respecter ? Y aura-t-il toujours des publics dérogatoires pouvant pratiquer en salle ou au-delà des 20 kilomètres ?

La fédération attend les annonces du Premier Ministre et la publication du décret qui en découlera. L’ensemble des modalités d’adaptation du confinement relatives à la pratique des activités fédérales vous seront communiquées dès que possible.

 

Par ailleurs, suite à la publication du décret 2020-1310 du 29 octobre dernier et les précisions apportées par la fédération , une instruction du Ministère chargé des sports en date du 17 novembre apporte des informations supplémentaires concernant la pratique.

Les informations de la fédération relatives à l’application des décisions sanitaires pour le sport ont été mises à jour. Elles évolueront à nouveau à compter du 28 novembre prochain.

Ci-après les points importants à retenir.

 

1. Pratique pour tous

Jusqu’au 28 novembre, la pratique pour le plus grand nombre ou pour toutes les personnes qui ne bénéficient d’aucune dérogation reste limitée à une pratique individuelle dans une limite de 1 kilomètre de son domicile et pour une heure par jour.

De nombreux licenciés nous ont fait part de leur frustration, de leur difficulté à vivre cette période. Aussi, la fédération, par un communiqué publié conjointement avec d’autres fédérations, organisations et syndicats professionnels, a interpelé notre gouvernement pour demander une modification des règles du confinement actuel avec un accès à la nature équitable, libre et responsable pour tous…

2. Rappel des publics concernés par la dérogation de pratique

Les publics prioritaires ayant accès aux salles de sports couvertes ou à l’espace public sont les suivants :

  • Les sportifs de haut niveau ;
  • Les personnes en situation de handicap reconnu par la maison départementale des handicapés ;
  • Les personnes munies d’une prescription médicale (santé sur ordonnance pour les personnes affectées d’une maladie chronique ou d’une affection de longue durée).
  • Les groupes scolaires et périscolaires et les activités sportives participants à la formation universitaire (filière STAPS notamment) ;
  • Les personnes en formation continue ou avec des entraînements obligatoires pour le maintien de leurs compétences professionnelles ;
  • Toutes les personnes dont la présence est indispensable à la tenue des activités de ces publics prioritaires.

3. Pratique en pleine nature pour tous les publics prioritaires

Le décret restait flou sur la pratique en milieu naturel, l’instruction clarifie ce point :

Les activités à destination de publics dérogatoires peuvent s’effectuer dans les espaces publics que l’activité sportive, par sa nature même, impose de fréquenter (espaces naturels pour les activités de pleine nature, voie publique pour les randonneurs ou les cyclistes…). Ces publics n’ont pas de limitation en temps et en distance.

La fédération appelle cependant à un maximum de prudence et de responsabilisation dans la pratique. Il faut impérativement respecter les gestes barrières (distanciation…) et rester vigilant, éviter au maximum de prendre des risques, savoir renoncer, de manière à éviter les accidents, les hôpitaux étant à ce jour particulièrement sous tension.

4. Formation professionnelle et formation aux brevets fédéraux

L’instruction du ministère chargé des sports restreint la possibilité de formation aux seules formations aux métiers du sport.

La fédération, en s’appuyant sur le décret n°2020-1310 et sur un communiqué du ministère du travail, précise que les organismes de formation peuvent poursuivre leurs activités de formation qu’elles soient diplômantes ou non. Notre fonctionnement est le suivant :

  • La fédération est déclarée comme organisme de formation professionnelle sous le numéro 11753802875.
  • Les ligues mettent en place des formations par délégation de la fédération donc sous couvert de l’organisme de formation fédéral.
  • Les formations aux brevets bénévoles, entrant dans certains prérequis ou permettant des allègements aux formations professionnelles peuvent donc se poursuivre.

Attention, toutes les parties théoriques des formations doivent se tenir à distance. Seules les parties pratiques (apprentissage des techniques de sécurité, mises en situation pédagogique) peuvent se dérouler en présentiel, dans le plus strict respect des gestes barrières. En sites naturels, soyez intransigeants sur les consignes de sécurité…

Enfin, concernant les mises en situation pédagogique : compte tenu des caractéristiques de certaines formations de la fédération, l’accueil de public support est parfois nécessaire. Seuls les publics prioritaires ayant dérogation de pratique identifiés à l’article 42-II, alinéas 2 à 4, du décret n°2020-1310 du 29 octobre pourront être accueillis.

La case à cocher pour l’attestation de déplacement est la suivante : Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou un établissement d’enseignement ou de formation, déplacements professionnels ne pouvant être différés, déplacements pour un concours ou un examen. L’attestation de déplacement doit être accompagnée de la convocation à la formation.

5. Tenues des Assemblées générales

Les Assemblées générales délibérantes des clubs sportifs locaux, des comités territoriaux, des ligues, peuvent se tenir. Des établissements recevant du public (salle de réunion ou gymnase) peuvent être mobilisés pour l’organisation matérielle de ces assemblées générales, dans le respect des protocoles sanitaires (distanciation, port du masque etc.).

Les présidents et membres des instances dirigeantes peuvent se déplacer et se rendre à leur club, leur comité, leur ligue lorsque les activités à conduire ne sont pas organisables à distance ou ne peuvent pas être reportées.

Dans ces deux cas, le motif de déplacement à cocher dans votre attestation de déplacement est Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou un établissement d’enseignement ou de formation, déplacements professionnels ne pouvant être différés, déplacements pour un concours ou un examen. Veillez à vous munir du justificatif (convocation) signé du président de votre club, comité ou ligue justifiant ce déplacement.

 

Vos questions, vos difficultés : contact