Se licencier Pratiquer

Guillaume Moro en or - Coupe d'Europe de vitesse Innsbruck

La première étape de la Coupe d’Europe de vitesse 2021 se tenait à Innsbruck (AUT) se mercredi 23 juin.

Guillaume Moro (Club vertige) remporte l’étape.

 » C’est la grosse performance de cette compétition pour l’équipe de France, explique Sylvain Chapelle, entraineur national en charge de l’équipe de France de vitesse. Guillaume Moro a bien progressé cette année, et ce n’est pas une surprise de le voir remporter cette étape, sa première victoire à l’international. Il a été régulier tout au long de la compétition. Nous attendons la prochaine étape à Gaflenz (AUT) avec impatience pour le voir s’exprimer comme il l’a fait ici ! ».

« En prenant le départ de cette compétition, je m’étais focalisé l’amélioration de mes chronos. J’avais surtout à cœur de bien grimpé, relâché, pour pouvoir vraiment m’exprimer. Je n’avais donc pas trop de pression. Dès le practice, j’ai fait de bons runs, à l’exception de mon premier chrono, où j’ai fait un faux départ. J’ai compris qu’il fallait être très vigilant sur cette étape, car les pads de départ étaient vraiment très sensibles. J’ai donc bien pris mon temps à chacun de mes départs et j’ai été assez surpris de me retrouver en tête des qualifications. Puis j’ai réalisé que tous les voyants étaient au vert pour aller gagner cette compétition. Les phases finales se sont parfaitement déroulées, j’étais concentré, dans ma bulle, et tout s’est bien passé jusqu’en finale où j’ai fait une petite faute de pied au début, mais j’avais tellement envie de gagner que je n’ai pas cédé la place à mon adversaire. Cette première victoire à l’international est une réelle satisfaction. Je suis confiant pour la suite de la saison, je vais partir dans le même état d’esprit, jusqu’aux Championnats du monde. » Guillaume Moro

Il faut dire que l’équipe de France était en forme : Bassa Mawem (Gecko Club) et Guillaume Moro sont les seuls compétiteurs à toper sous les 6 secondes. Néanmoins, le qualifié olympique réalise un faux départ sur son second run de qualification qui le disqualifie de la compétition.

« Bassa est en forme et il avance vite, poursuit Sylvain Chapelle. Il aura cœur de se rattraper sur la prochaine étape. L’objectif pour lui, c’est d’être performant aux Jeux olympiques, il est donc actuellement dans une période de réglages. « 

A noter également sur cette compétition, la présence des jeunes, dont Yann Le Clercq de Lannoy (Gecko club) et Marius Payet Gaboriaud (Austral Roc) qui se classent respectivement 13e et 14e, ainsi que  Manon Lebon (Austral Roc), 17e de l’étape.

« Manon et Marius, qui réalisaient leur première compétition sénior à l’international. Ils étaient là pour prendre leur marque et engranger de l’expérience, explique Sylvain Chapelle. Yann méritait d’aller un peu plus loin mais il est éliminé en quart de finale. Comme Marius et Bassa, il réalise un faux départ. Il faut dire que les pads de départ de cette épreuve étaient particulièrement sensibles, nombreux se sont fait avoir.« 

Victoire Andrier (Gecko club), meilleure Française, se classe 6e . La jeune femme n’avait pas participé à une compétition depuis 1 an et demi. « Elle aussi a besoin de reprendre son rythme en compétition, confirme Sylvain Chapelle. Ce sera fait d’ici cet été, avec les épreuves de Gaflenz (AUT) dimanche prochain et de Villars début juillet. »