Se licencier Pratiquer

La FFME obtient la délégation de la para-escalade en plus de celles de l’escalade et du ski-alpinisme

Ce lundi 7 mars pour marquer le nouveau statut « bi-olympique » de la FFME, Alain Carrière, président de la fédération, a été le premier président de fédération à signer avec Roxana Maracineanu, Ministre déléguée chargée des Sports, le contrat de délégation et le contrat d’engagement républicain.

La FFME se voit renouveler la délégation concernant l’escalade, jusqu’à fin 2025. La fédération a également obtenu la délégation de la para-escalade, nommée jusqu’ici handi-escalade. Si la fédération n’a pas attendu ce 7 mars pour travailler sur l’escalade adaptée au handicap et entend bien continuer dans cette voie, elle se voit officiellement attribuée cette délégation comme une reconnaissance de son travail auprès de ce public.
Ces deux délégations viennent s’ajouter à la délégation pour le ski-alpinisme, dont le renouvellement se fera avec l’ensemble des sports d’hiver l’an prochain.

Concernant le cas particulier du canyonisme, le ministère a pris la décision de ne plus attribuer de délégation à une seule fédération, la pratique ne donnant lieu ni à l’organisation de compétition, ni de sélection nationale. Le contrat de délégation indique que la fédération contribue à son développement au travers d’une commission interfédérale du canyonisme en collaboration avec la Fédération française de spéléologie et la FFCAM, sous l’égide de la direction des sports.

Fort de ce statut renouvelé de fédération délégataire, la FFME a donc en charge pour ces disciplines :

  • Le développement de la pratique et la publication des règles techniques ;
  • L’organisation des compétitions sportives à l’issue desquelles sont délivrés les titres internationaux, nationaux, régionaux ou départementaux ;
  • La réalisation des sélections correspondantes ;
  • La mise en place d’un projet de performance fédéral constitué d’un programme d’excellence sportive et d’un programme d’accession au haut niveau qui comprennent, notamment, des mesures visant à favoriser la détection, y compris en dehors du territoire national, des sportifs susceptibles d’être inscrits sur les listes suivantes ;
  • La proposition de l’inscription sur la liste des sportifs, entraîneurs, arbitres et juges sportifs de haut niveau, sur la liste des sportifs Espoirs et sur la liste des sportifs des collectifs nationaux.

« Nous nous réjouissons de voir cette confiance renouvelée et nous saluons l’initiative du Ministère d’avoir tenu à nous recevoir en premier dans la longue liste des fédérations sportives délégataires afin de célébrer l’ajout du ski-alpinisme au programme des JO de Milan Cortina 2026 et donc, le statut unique en France pour la FFME de fédération olympique en été et en hiver », a déclaré Alain Carrière.