Se licencier Pratiquer

La Guignoterie fait peau neuve

Bénéficiaire de la bourse SNE 2018 via le CT 86, la falaise de la Guignoterie est aujourd’hui fraîchement rééquipée.  Ce site d’escalade situé sur les rives de la Gartempe, offre 140 voies et des milliers de trous. A (re)découvrir rapidement.

La Guignoterie est une falaise de trente mètres de hauteur orientée vers l’Est (ce qui la rend peu fréquentable en hiver) mais qui lui permet de livrer tous ses charmes en été. Bien souvent attribuées au village d’Angles-sur-l’Anglin qui compte déjà les sculptures préhistoriques du « Roc aux sorciers », un château féodal et le centre d’artisanat d’art des « Jours d’Angles », ses falaises font en réalité partie de la commune de Saint-Pierre-de-Maillé, localité située sur les rives de la Gartempe dans le département de la Vienne.

Le site d’escalade est souvent présenté comme le vestige d’un atoll bordant un Pacifique d’autrefois. Les falaises sont en effet constituées d’un calcaire corallien très friable protégé en surface par une pellicule dure (recristallisation). Un calcaire à trous, à milliers de trous même, dus à la dissolution des fossiles. Une configuration qui oblige à se familiariser avec l’usage des mono et bidoigts – les tridoigts constituant un grand luxe – et à bien utiliser ses pieds en privilégiant des chaussons plutôt pointus.

La Guignoterie fut, au départ, quelque peu négligée par les grimpeurs poitevins trop occupés par le site de Beauvoir. Il fallut donc attendre les incursions et les ouvertures de Parisiens (RSC Montreuil) et des articles dans les revues spécialisées au début des années 70 pour que la falaise gagne ses lettres de noblesse. Un premier gros chantier financé par l’Europe en juin 2000 et les attributions récentes de la fédération ont permis au Comité territorial 86 d’en faire une falaise sécurisée et ouverte à tous les niveaux. La prochaine signature d’un contrat d’entretien avec la fédération par la mairie de Saint-Pierre-de-Maillé, propriétaire des lieux, et la reconnaissance du site par la toute nouvelle CDESI du département de la Vienne en témoignent l’importance.

Désormais La Guignoterie compte 140 voies pour presque tous les goûts, bien que la moitié des itinéraires est d’une difficulté supérieure à 6b+. Dans le plus facile, ne manquez pas « Le Colvert » (4b), « La Cricri » (4c), « Les Restos du cœur » (5b) ou « La Grignoterie » (5b). Plus difficiles : «Guimauve et berlingots » (5c), « La Clovis » (6a+), « La Mère Michel » (6b+), enfin quelques-unes des inoubliables : « Le Pied de nez » (7b), « La Lustucru » (7c+) « le Pouvoir de la volonté » (8a) ou « Bud » (8b). Toutes ces voies sont décrites dans un topo édité par le Comité territorial de la Vienne et largement diffusé dans les localités sur place, à Poitiers et dans la capitale.

Qu’il s’agisse de Beauvoir (120 voies) ou de La Guignoterie, les aides de la FFME ont permis d’achever l’équipement ou le rééquipement pour des parcours plus sûrs. Elles ont également et peut-être surtout montré aux collectivités territoriales et aux instances locales l’intérêt porté à ces sites et par là même les auront encouragées à la signature des nouvelles conventions comme cela devrait également être fait pour Beauvoir.