Se licencier Pratiquer

L’Italie sacrée, les relais français médaillés

L’argent pour les femmes, le bronze pour les hommes ! Les relais français ont tenu leur rang, ce mercredi en Andorre, pour la 2e épreuve des Championnats du monde de ski-alpinisme 2021.

Si les formations italiennes, composées de Canclini, Boscacci, Antonioli et Maguet chez les hommes et de Veronese, De Silvestro et Martini chez les femmes, ont raflé la mise en s’imposant, respectivement, en 41’55 et 37’ ; les relais tricolores ont su tirer leur épingle du jeu ! Chez les femmes, l’équipe composée d’Emily Harrop (Club multisports Arêches Beaufort), Léna Bonnel (Maurienne ski-alpinisme) et Axelle Gachet-Mollaret (Club multisports Arêches Beaufort) a réussi à tenir à distance une équipe suisse solide qui échoue à 10 secondes seulement des Françaises. Les trois tricolores terminent à 39 secondes de la victoire.

Chez les hommes, la course a été disputée : les trois premières équipes terminent à moins de 20 secondes les unes des autres. Derrière l’Italie, vainqueure, c’est l’équipe suisse qui a tenu tête aux Français. L’équipe tricolore, composée de Gachet (Club multisports Arêches Beaufort), Sévennec (CAF Haut chablais Morzine, Anselmet (Maurienne ski-alpinisme) et Bon Mardion (Club multisports Arêches Beaufort) a joué avec la tête de course, laissant les Autrichiens (4e) plus d’une minute derrière.

Chez les jeunes, le relai tricolore composé de Ravinel (Club des sports de Chamonix section ski-alpinisme), Raybaud (Team Isère montagne) et Garcin (Montagnes Queyras) prend la 4e place d’une course remportée par les Suisses.

« Aux Championnats du monde, les relais sont toujours très disputés. Les jeunes méritaient le podium, l’arbitrage n’a pas été parfait et en notre défaveur. C’est un peu rageant. Les femmes ont été solides, les Italiennes étaient très fortes aujourd’hui. Quant aux hommes, ils ont fait une très belle course, ça a été serré jusqu’au bout et, au final, on est très contents de leur podium, comme pour celui des femmes. Place maintenant à la récupération pour préparer au mieux la course verticale demain et la course individuelle, samedi » a réagi Thierry Galindo, entraineur de l’équipe de France.

 

Le top 5 :

Femmes :

  1. Italie (37’)
  2. France (37’39)
  3. Suisse (37’49)
  4. Espagne (38’47)
  5. Suède (38’55)

Hommes :

  1. Italie (41’55)
  2. Suisse (42’13)
  3. France (42’26)
  4. Autriche (43’36)
  5. Espagne (43’47)