Se licencier Pratiquer

Le TAG, fier de ses adhérents et des challenges relevés

L’escalade à Tournefeuille, c’est une histoire qui date : dans les année 50, l’Office municipal des sports créé une section escalade qui propose des activités de plein air, d’alpinisme et de randonnée principalement.

L’activité escalade indoor a réellement démarré dans les années 1990, avec un premier mur très modeste dans le gymnase d’un collège de Tournefeuille. Deux ans plus tard, la section compte moins de 80 adhérents adultes. Puis, le TAG est constitué en 1998 suite à la dissolution de l’office municipal.

« Il a fallu alors tout mettre en place pour organiser l’encadrement escalade, créer des groupes enfants, adultes et devenir ce que nous sommes aujourd’hui, témoigne Michel Chauvin, Président du TAG. Ce fût un long cheminement d’apprentissages, d’essais et de réussites collectives. Très tôt la compétition nous a semblé être un bon moteur de développement permettant de tirer vers le haut tout le club et de structurer sa stratégie en vue de l’obtention d’une SAE satisfaisante. Il est vrai que la compétition est au cœur de notre club, néanmoins, les autres activités escalade restent importantes et même majoritaires en termes d’adhérents. »

En 2017, le club emménage au gymnase des Quéfets, une structure qui réunit un mur de difficulté de 14,5m de hauteur sur 40m de large, un fronton de bloc (26m linéaire), et un mur de vitesse international.

Trois ans plus tard, le TAG est un des plus gros clubs d’escalade français, avec quelques 670 licenciés (dont 10 grimpeurs inscrits sur les listes ministérielles 2020). Des grimpeurs qui se partagent la structure au cours des 39 créneaux hebdomadaires (26 groupes différents), du lundi au samedi.

« Ce qui nous porte depuis les débuts du TAG, c’est la volonté d’avoir un club où il fait bon vivre, où il fait bon pratiquer les activités que nous aimons, avec de nombreuses propositions adaptées à tous les publics et veillant à la qualité et la sécurité. Nous sommes dans une recherche permanente d’équilibre entre convivialité, ambiance familiale et objectifs sportifs ambitieux en nous focalisant beaucoup sur l’accueil et la prise en charge des jeunes qui représentent l’avenir du TAG », explique Laurent Grospiron, responsable développement et partenaires et coordinateur technique escalade. 

L’année dernière, le TAG organisait la plus importante compétition de l’année sur le territoire : le Tournoi de qualification olympique. Un évènement inédit et international majeur qui a nécessité l’implication de 90 bénévoles par jour sur les 4 jours de compétition, pour quelques 5000 heures de temps de préparation, de déroulement et de bilan et un budget total de dépense de 21 000 €.

« Certes il y a eu un peu de pression lors de la préparation, mais ensuite tout s’est déroulé dans une excellente ambiance ! Même pas une tension. Tout le monde a vraiment été porté par cet événement. Au bilan, le TQO a été très fédérateur pour le club, où nombre d’adhérents sont devenus bénévoles alors qu’ils n’avaient encore jamais aidé sur des événements passés. », précise Laurent Grospiron.

Quelques mois plus tard, le bilan s’avère très positif pour la visibilité du club et de l’escalade au sein des collectivités locales et des autres associations sportives de la ville. « Notre club et l’escalade sont d’un coup devenus bien plus « crédibles » dans notre environnement local, confirme Michel Chauvin. Sans oublier nos adhérents heureux et fiers d’avoir vécu cette expérience en tant qu’acteurs bénévoles, ou même simples spectateurs. Le TQO a aussi été déterminant dans le projet d’extension de la SAE bloc qui arrivé à un niveau national. Bref, à ce jour, nous pouvons affirmer que nous bénéficions d’une installation escalade complète, de haut niveau et bien aboutie sur le plan de l’usage et de l’accueil de tous les publics. S’il y avait un point noir à cette organisation, ce serait les perturbations sur nos cours qui ont durées un bon moment, nous nous sommes adaptés en proposant des stages gratuits au cours des vacances suivantes pour les enfants. »

Le TAG est un club mû par l’énergie et la passion de ses adhérents et d’un président qui vibre pour ce genre de challenges qu’ont été le TQO ou encore les Championnats de France du combiné, organisés l’année précédente. Bref, tous ces projets qui tissent le liant social essentiel à cette association. « Toutes ces grandes compétitions ont vraiment fédéré nos adhérents, tous fiers d’appartenir au TAG, conclut Michel Chauvin. Je pense qu’il faut continuer de faire briller leurs yeux et les faire rêver à travers ce genre d’aventures. Notre ambition est de conserver cet esprit de challenge et d’ouvrir de nouveaux projets. »