Se licencier Pratiquer

Manu Cornu en or à Chongqing

Enfin, Manu Cornu est allé chercher le graal. Le Français n’avait encore jamais réussi à monter sur un podium de Coupe du monde. C’est désormais chose faite, et de la plus belle des manière puisque Manu Cornu décroche l’or.

« C’est dans le bloc 2 que j’ai vraiment senti le « tournant du match », explique le jeune homme. Car si les blocs 1 et 3 me correspondaient plutôt bien, ce bloc 2 était vraiment extrême en termes d’intensité. Il est rare que j’arrive à donner autant dans une série de mouvement. Si bien que je ne me rappelle pas vraiment de tout ce qui s’est passé dans ce bloc. Je crois que je n’ai réalisé que je l’avais enchaîné qu’en retrouvant le sol. »

C’est d’ailleurs en se réceptionnant sur le tapis que Manu Cornu pousse un cri de victoire. Il réalise à ce moment l’effort qu’il a effectué et surtout, que le podium est à sa portée.

« Manu Cornu est allé « au bout de sa vie » dans ce bloc deux, confirme Daniel Du Lac, entraîneur national. Il lui arrive régulièrement de tout donner ainsi, mais cette fois-ci l’effort a vraiment payé. Manu est allé chercher la finition. Nous l’avons vu extrêmement concentré, surtout dans les derniers mouvements, pour aller au bout de son effort. Sa persévérance et son légendaire esprit de guerrier lui ont permis de décrocher cette victoire. Cette grande application a été récompensée, jusqu’au dernier bloc, où il valide la zone au premier essai, ce qui lui offre la victoire finale. »

« En effet, d’après mes calculs depuis l’isolement, je savais que j’étais sur le podium, poursuit le vainqueur. En revanche, je ne pensais pas du tout remporter la compétition. Quand je suis redescendu de mon dernier bloc, on m’a dit : si  Tomoa ne fait pas le bloc, tu gagnes la compétition. Les 4 minutes les plus longues de toute ma vie. »

Mais le Japonais effectue une erreur, et lâche un essai de trop pour aller chercher la zone du dernier bloc. Un essai qui lui coutera l’or. 

Manu Cornu s’impose ainsi sur la première marche devant Tomoa Narasaki (JPN). Le Slovène Anze Peharc complète ce podium.

Chez les femmes, la Slovène Janja Garnbret semble indétrônable. Elle remporte sa 3e victoire sur 3 étapes, juste devant Akiyo Noguchi (JPN) et Jessica Pilz (AUT).

« Cette victoire est la concrétisation de beaucoup de sacrifices que j’ai faits depuis le début de la saison. En effet, je me suis beaucoup entraîné cet hiver par rapport aux autres années. Et pourtant, je n’ai pas eu le meilleur début de saison de ma carrière. Du coup cette médaille d’or fait du bien. Elle me prouve que je peux le faire, bien que pour moi, ce n’est qu’un premier pas vers mon objectif de la saison : mon ticket pour les JO de Tokyo. Je vais donc savourer cette victoire puis vite repartir sur la prochaine étape de Coupe du monde pour faire encore mieux. »

Demi-finales

Chez les hommes, le niveau était très relevé. Seuls trois blocs sont réalisés. Le style impliquait d’être forts dans les doigts, très à l’aise sur des pieds petits et fuyants, tout en sachant fermer sérieusement les bras ou encore savoir se jeter dans des coordinations complexes. Manu cornu est le seul Français à décrocher sa place en finale. Il valide un bloc à l’arraché, mais parvient à s’offrir les quatre zones. Mickael Mawem s’est battu jusqu’au bout et sort le 4e bloc, mais sans avoir pu valider assez de zones pour décrocher le sésame qui ouvre la porte de la finale.

Chez les femmes, Fanny Gibert a été très forte. Elle n’a en revanche pas réussi le « skate », un jeté complexe latéral avec déplacement des pieds et des mains, qui lui semblait pourtant accessible. Le bloc 3 lui résistera aussi. Au final, il lui manque en revanche une petite zone pour passer en finale. Elle termine à une frustrante 7e place.

« Julia Chanourdie, dernière Française en lice, a manqué un peu d’engagement pour s’exprimer à hauteur de son talent, conclut Daniel Du Lac. Elle prend néanmoins une très encourageante 14e place. »

Rendez-vous le week-end prochain à Wujiang pour la quatrième étape de la Coupe du monde de bloc.

Revivez le live de ces finales

Retrouvez les résultats complets