x
Se licencier Pratiquer

Mickael Mawem, 5e des Jeux Olympiques de Tokyo

Après avoir été le principal animateur des qualifications (1er) et avoir fait la course en tête une partie de la finale, Mickael Mawem termine ses premiers Jeux Olympiques à la 5e place. Blessé, Bassa Mawem, finaliste et présent lors de la présentation des athlètes ce jeudi, n’a pas pu grimper et prend la 8e place à Tokyo.

Il s’en est fallu de peu, de très peu, pour que le Français Mickael Mawem ne revienne de son expérience olympique avec une médaille. Premier d’une journée de qualification dont il a été l’acteur principal aux côtés de son frère Bassa Mawem, Mickael Mawem partait en finale pour prendre une médaille olympique.

Malheureusement pour Bassa Mawem, lui aussi qualifié pour la finale grâce à sa 7e place en qualifications avec, notamment, une victoire et un premier record olympique en vitesse (5’45), il n’a pas pu grimper en finale, victime d’une rupture totale du tendon inférieur du biceps en fin d’exercice mardi. Il termine à la 8e place des Jeux Olympiques de Tokyo.

Mickael Mawem portait donc tous les espoirs de la délégation tricolore dans la compétition masculine. Et le Français n’a pas manqué son rendez-vous : dès la première épreuve de la vitesse, il prend la 3e place et se positionne en embuscade pour sa discipline de prédilection, le bloc. Après un premier exercice réussi à vue, il échoue à quelques centimètres de l’exploit sur le 2e bloc, quelques centimètres qui lui coutent, ce soir, une médaille d’argent olympique. Grâce à son top et ses trois zones, il termine néanmoins 2e de cette épreuve et prend la tête des opérations à l’entame de la difficulté.

« J’avais fait un choix clair dans cette aventure olympique : travailler la vitesse et le bloc et mettre un peu de côté la difficulté, discipline dans laquelle je suis moins à l’aise. Même si j’ai fait 7e ce soir dans cette épreuve et que cela ne suffit pas pour monter sur le podium, ce choix a été payant : il m’a permis de me qualifier en finale et de passer pas loin de la médaille. Je ne regrette rien et repars avec la satisfaction d’avoir fait ce que nous nous étions promis avec mon frère : nous qualifier ensemble et tout donner ensemble pour montrer notre sport au monde entier. Je crois que c’est chose faite et j’ai déjà les yeux rivés sur Paris où nous viserons à nouveau une qualification, Bassa en vitesse et moi dans le combiné bloc et difficulté », déclare Mickael Mawem.

Sur le podium, ce soir, Alberto Gines Lopez (Espagne) crée la surprise en remportant l’or, suivi en argent par Nathaniel Coleman (Etats-Unis) et en bronze par Jacob Schubert (Autriche).

Tous les résultats