Se licencier Pratiquer

Nouvelles appellations pour les catégories en 2021

Sous l’impulsion de la fédération internationale (ISMF), la FFME change les noms et les tranches d’âge des catégories en ski-alpinisme. Cadets, juniors et espoirs disparaissent pour laisser place à U18, U20 et U23.

Le U signifie Until en anglais. C’est un U inclusif (d’autres sports -comme l’escalade- utilisent le U de Under, le rendant excluant). Ainsi la catégorie U20 signifie jusqu’à 20 ans, en incluant l’âge de 20 ans.

Pour déterminer sa catégorie, c’est l’année de naissance qui est prise en compte.  Ainsi, pour une compétition se déroulant le 1er mars 2021, une personne née le 10 février 2004 (17 ans révolus) ou une personne née le 22 décembre 2004 (16 ans révolus au jour de la compétition) sont tous les deux dans la catégorie U18 (17 et 18 ans).

Catégories Jeunes

Ancienne catégorie Nouvelle
catégorie
Ages de référence
au 31 décembre

Années de naissance pour une compétition de la saison 2021 (2020-21)
 

Les minimes deviennent U14 U14 13 et 14 ans 2007 – 2008
Les cadets se répartissent entre U16 et U18 U16 15 et 16 ans 2005 – 2006
Les juniors se répartissent entre U18 et U20 U18 17 et 18 ans 2003 – 2004
  U20 19 et 20 ans 2001 – 2002

 

Catégories Seniors

La catégorie Seniors coure à partir de 21 ans. Elle comporte plusieurs sous-catégories : U23 (anciens espoirs) et les Vétérans, à partir de 40 ans. U23 et vétérans sont toujours classés dans les résultats Seniors et selon les choix de l’organisation, un sous-classement U23 et Vétéran peut être édité et récompensé.

Ancienne catégorie Nouvelle
catégorie
Ages de référence
au 31 décembre
Années de naissance pour une compétition de la saison 2021 (2020-21)

Seniors reste Seniors Senior 21 ans et plus 2000 et avant
Les espoirs deviennent U23 U23 21, 22 et 23 ans 1998, 1999 et 2000
Les vétérans restent vétérans Vétéran 40 ans et plus 1981 et avant

 

Le surclassement est il possible ?

Non, de manière générale, le surclassement des catégories Jeunes n’est pas autorisé en ski-alpinisme, comme d’ailleurs dans la quasi totalité des sports d’endurance. Chaque catégorie doit respecter ses limites de dénivelée en particulier.

 

 

Photo de courtoisie, JL Bal.