Se licencier Pratiquer

Témoignage : le Grimper Santé du club ASPTT Gap

Pour continuer notre série de témoignages sur les clubs réalisant des actions contre le cancer du sein, rendez-vous aujourd’hui au Club ASPTT Gap, une des premières structures FFME à avoir mis en place des cours de sport-santé. Ces cours sont supervisés par Valérie Chauvet, psychomotricienne, qui nous explique aujourd’hui leur fonctionnement et les projets à venir.

La FFME encourage toutes les femmes à se faire dépister sur cette maladie qui touche une femme sur huit et à faire un don à l’association Ruban Rose.

Particularité :

Depuis maintenant cinq ans, le club ASPTT Gap fait de l’accompagnement en escalade pour des maladies chroniques, comme le cancer du sein, une de ses priorités. Les formations médicales supplémentaires de Valérie Chauvet lui permettent également de s’occuper de patients en cours de traitement du cancer du sein, c’est-à-dire encore en chimio, en radiothérapie : c’est ce qu’on appelle la prévention tertiaire.

« On les accompagne afin qu’ils aient moins d’effets secondaires dus au traitement et de leur donner plus de chances dans la guérison. Certaines fois, je les récupère aussi avant leur opération, afin de pouvoir les renforcer musculairement. Et aussi, lorsque c’est autorisé par le chirurgien, de revenir grimper après l’opération pour pouvoir travailler au niveau de la mobilité de l’épaule et de se redonner tout de suite l’estime de soi »

Organisation :

Il y a trois créneaux horaires de 1h30 : un le lundi matin à 9h puis à 10h30, et enfin un autre le jeudi après-midi. Les cours comptent 30 patients, 10 étant atteints du cancer du sein. Le coût pour participer est réduit : 140 € en comptant la licence FFME. « J’individualise tous mes accompagnements, je connais exactement le parcours de chacune, et du coup je vais adapter toutes les propositions d’escalade et d’exercices par rapport à là où elles en sont dans leur traitement ou rémission. »

Le club organise également plusieurs journées de grimpe dans l’année, dans une salle dans le Dévoluy, dans un grand centre sportif. « L’objectif pour les patients est de les faire s’évader de leur maladie en allant faire du sport ailleurs dans le département. »

Fin juin, le Club ASPTT Gap souhaite également organiser un week-end de quatre jours tourné autour d’activités natures : de la grimpe dans des arbres, escalade, via ferrata, randonnées. « Nous allons faire intervenir une prof de yoga. Le séjour est fait pour ceux qui sont à la fin du traitement lourd et qui sont presque à la prochaine étape. »

Promotion et développement du sport-santé

Afin de trouver des personnes susceptibles d’être intéressées par ces cours, Valérie Chauvet est en lien avec l’hôpital de Gap, mais aussi avec ses connaissances dans le monde médical. Mais le plus efficace reste la bouche à oreille, grâce notamment à plusieurs articles dans le Dauphiné qui sont proposés dans les salles d’attente.

« Les gens du coin sont de plus en plus au courant pour Grimper Santé et les renvoient directement jusqu’à la salle d’escalade. Cette année, j’ai fait zéro communication, et j’ai 30 patients. »

Le développement du sport-santé, c’est-à-dire initier les autres clubs à ces pratiques, fait partie des ambitions de Valérie Chauvet. En effet, en plus de participer à la commission sport-santé de la région PACA et d’en être suppléante au niveau national, d’autres lieux de pratique du sport-santé dans le département sont en train d’être de voir le jour. C’est le cas par exemple avec le club de Briançon.

Un des plus gros projets reste la journée départementale qui aura lieu au mois d’avril et qui permettra de faire découvrir cet univers aux soignants et de leur montrer tous les bienfaits thérapeutiques liés à cette pratique sportive. « C’est sûr que cela va se faire. Mon idée, c’est que mes grimpeurs santés soient là pour accompagner les soignants, j’ai envie d’inverser le rôle. Je veux que ce soient eux qui expliquent aux soignants. »

La FFME soutient les actions de Valérie Chauvet dans la lutte contre le cancer du sein, et le développement du sport santé en France !

Le Grimper Santé en photos :