Se licencier Pratiquer

Recyclage des vieilles cordes pour la fabrication de liens pour des masques

Les prémices de cette belle initiative se déroulent à Déols, une petite commune en Centre-Val de Loire où le club Raid en Indre est établi, avec la création d’un collectif de bénévoles formé suite à cette situation inédite de crise sanitaire : Masques solidaires 36.

Pour pallier le manque d’élastiques pour la confection de masques en tissu, Fabien propose son aide : « il manquait des élastiques pour la fabrication de masques, les couturières se retrouvaient parfois à utiliser des vieux t-shirts pour créer des liens pour les masques. » Fabien pense alors à recycler et à utiliser des cordes de canyon usagées pour remplacer les élastiques. « J’avais deux cordes de canyon, l’une de 20m et l’autre de 30m, ce qui fait un total de 50m de corde. J’ai commencé par enlever les gaines, la partie en tissu qui enveloppe les différentes âmes et dedans il y avait douze petites cordelettes. Et j’ai demandé aux couturières bénévoles si ces cordelettes pouvaient convenir pour faire des liens pour les masques ».

« En un après-midi, aidé par ma femme et mes enfants, nous avons créé 1270 cordelettes en trois heures de temps à peu près. Les 50m de cordes ont été coupés en bout de 40cm, un nœud est fait à une extrémité de la cordelette et l’autre extrémité est brûlée pour éviter qu’elle s’effiloche. Cette activité a permis de nous occuper et de casser la routine du confinement. Et puis c’était assez amusant de recycler du matériel destiné à faire des bouts dans 1m pour faire de la cordelette ou à la déchetterie »

Quatre cordelettes étant nécessaires pour nouer les masques derrière la tête, ce sont plus de 310 masques qui ont ainsi pu être confectionnés grâce à ces cordes de canyon.

L’action de Masques solidaires 36 ne se limite pas aux masques, des blouses et des surblouses sont également fabriquées à partir de voile de forçage par exemple. « Cet élan collectif réuni des couturières bénévoles. Un pôle de dotations a été créé où des tissus, des patrons, sont déposés pour la confection des masques en tissu. »

Un grand merci à Fabien Tricoche et à Masques solidaires 36.

 

Vous aussi, partagez vos expériences